Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité
Un optimiste voit une opportunité dans chaque difficulté *

Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité
                Ne sachant que faire, je me suis mis à écrire  un journal, et il m’est passablement distrayant. En le commençant je me suis fait une loi d’écrire tout ce que j’éprouverais, ce que  je concevrais et ce que endurerais au milieu d’un contexte ou la rente a engendré, avec le temps, des actions et réactions, des comportements, des attitudes, des agissements, des mentalités qui étouffent tout esprit d’initiative en avantageant l’incompétence, les conduites sociales absurdes qui produisent les injustices. J’ai apprivoisée cette loi, du mieux que j’ai pu, et cependant telle est l’influence de l’habitude d’écrire à partir de contes, de fables et d’histoires  pour ceux qui lisent. Je ne vais pas m’amuser à vous   faire des allégations car je sais que vous allez tout oublier, je préfère vous enseigner car cela vous  donnera la faculté de vous souvenir, encore mieux le fait de vous impliquer, vous appreniez peut être mieux.

 

                    De cette maxime, je pense à  Gandhi, elle nous a appris le jeu des sept erreurs de  société à commencer par la politique sans principes, la science sans humanisme, la richesse sans travail, les affaires sans morale, la connaissance sans volonté, le plaisir sans conscience, et enfin la religion sans sacrifice. A partir de ces axiomes nous devons tirer nos règles de comportement du monde naturel, tout en respectant, avec l’humilité les avisés, les scientifiques. Pour ne pas trop compliquer l’existence, une vie simple passe par de petites habitudes qui visent à simplifier l’existence, et ce sont ces petites habitudes qui ressemblent aux petits ruisseaux qui font de grosses rivières.

Un optimiste voit une opportunité dans chaque difficulté

                    L’étude, la recherche et l’expérimentation sont à l’homme ce que le jeu est à l’enfant, les deux vivent dans un contexte instable .Avec des principes, on voudrait tyranniser ses habitudes, les justifier, les honorer, les maudire ou les cacher. Deux hommes qui ont les mêmes principes veulent atteindre probablement par là quelque chose de foncièrement différent. Quant à l’un qui ressemble à « Tarzan » qui vit à moitié à poil, ne peut être conçu a un « Tarzan » en costume cravate, l’image de ce « tarzan », une forte personnalité avec un courage naturel exemplaire expose  un choix environnemental  pour l’enfant observateur tant bien que mal  et lui  Prélude d’une philosophie de l’avenir. « Cendrillon » après son auréole vient sa débâcle et  rentre chez elle après minuit, elle donne de petites idées aux jeunes filles coquettes  pour un nouveau comportement social une forme d’émancipation que personne ne conteste que lorsque malheur adviendra .Nos jeunes, avec leurs engins roulant conduise avec la même manière que   « Batman » qui conduit à 300km/h, c’est l’absence de l’état nous dit- on.

Les histoires et fables ne manquent guère, elles ont une influence direct sur le comportement de nos jeunes  d’aujourd’hui parce qu’ils n’ont pas la capacité d’être des bâtisseurs, des créateurs, des innovateurs que l’état a confisqué , ils regardent jalousement les sociétés occidentales à travers les médias visuels, un complexe passé et présent  qui leur poussent à créer un projet  sur « le copié collé » d’une culture inadéquate, l’homme raisonnable s’accoutume à son contexte, et l’Algérien lambda  s’obstine à essayer d’accommoder ce monde à lui même . « Blanche  neige » vit avec sept mecs, ce n’est plus une honte encore moins un tabou lorsque les femmes Tunisiennes font autant en Syrie et en série par « djihad » mode sexy, et « chaperon rouge » n’écoute guère sa mère  , ce n’est pas du tout grave et se n’est pas une misère ,tandis que « la belle au bois dormant » est une grande flemmarde pourvu que les moyens et ustensiles pour se faire belle sont disponibles devant son miroir .

La vie est une chance, saisis-la
La vie est beauté, admire-la
La vie est un rêve, fais-en une réalité
La vie est un devoir, accomplis-le
La vie est un jeu, joue-le
La vie est mystère, perce-le
La vie est une aventure, ose-la
La vie est bonheur, mérite-le. ” (Mère Teresa)

              Notre société sans principe (ni mode -ni projet-ni conception) est en train de se rimailler avec les histoires  et fables narrées, contées et diffusée via  les medias du 1G au 4G. « Pinocchio » passe son temps à mentir pour faire ses petites affaires qui lui rapportent  bien gros tandis qu’ « Aladin »  reste le roi des voleurs sans parler « d’Astérix » qui se dope à la potion magique fournie par un dealer qui est un si flen( nouveau riche) du quartier ,de la cite ,du village ou de la ville .il ne faudrait point s’étonner de cette mouvance de la societe  quand nos enfants devant ces circonstances citées font autant de bêtises que ces fabuleux personnages .Nous vivons aujourd’hui ce que la « Fontaine » nous a confessé l’histoire « du Loup, la Mère et l’Enfant » qui mérite d’être contée de nouveau; voici l’histoire : Un Villageois avait à l’écart son logis. Mr. Loup attendait chape-chute à la porte. Il avait vu sortir gibier de toute sorte : Veaux de lait, Agneaux et Brebis, Régiments de Dindons, enfin de bonne bectance. Le loup entend un enfant pleurer fortement. La mère aussitôt le gourmande. Elle menace l’enfant, s’il ne se tait pas, de le donner au Loup. L’animal se tient prêt, remerciant Dieu d’une telle aventure, et un régal au moindre effort.

Quand la Mère, apaisant sa chère géniture,
Lui dit : Ne criez point ; si le loup vient, nous le tuerons !
– Qu’est ceci ? s’écria le loup.
Dire d’un, puis d’un autre ? Est-ce ainsi que l’on traite
Les gens faits comme moi ? me prend-on pour un sot ?!!!

Ce sont les jeux des sept erreurs que Gandhi avait conçue en collaboration avec la fable de la fontaine . La seule et unique  chose nécessaire et chance  qui nous reste  pour le  triomphe du bien pour la société, c’est l’action des gens qui pensent  bien et juste.

*Nouveau Projet de société- type

Benallal Mohamed  de Beni-Saf


le 22 septembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
22 septembre 2013

12 Commentaires pour “Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité
Un optimiste voit une opportunité dans chaque difficulté *”

  1. le cygne

    C’est ça, Mr Boualem…!!! C’est pourquoi les insultes à destination de notre prophète (saws) sont considérées comme de la libre expression, alors que la diffamation des juifs et la négation de l’Holocauste n’en sont pas… ???!!!!
    Tenez en France, par exemple, vous connaissez la «loi Gayssot » Les opposants à cette loi affirment qu’elle est contraire à la liberté d’expression et aux droits de l’homme et qu’elle serait donc contraire à plusieurs textes internationaux ratifiés par la France ainsi qu’à la Constitution. À l’époque du vote, la droite parlementaire, majoritaire au Sénat s’est opposée à cette loi portant selon elle, atteinte à la liberté d’expression…..!!!! Et qui selon vous a proposé cette loi à l’Assemblée nationale…??? Eh, bien ce sont, svp, le député communiste Jean-Claude Gayssot et au Sénat par le sénateur communiste Charles Lederman…..Ça vous dit quelque chose… ??? Vous avez tout pigé j’espère….. !!!!
    Regardez ce qui se passe autour de nous, Mr, les droits accordés par les Minus Créatus tels que des monarques, des présidents ou les différentes assemblées, peuvent être retirés de la même façon qu’ils sont octroyés. Il en est de même en ce qui touche les droits acceptés et reconnus par les tyrans. Ils les concèdent et les ôtent à leur convenance; ils peuvent les enfreindre ouvertement quand ils le veulent. Par contre, en Islam, les droits de l’homme sont conférés par Dieu, Le Très Haut, autrement dit l’Unique Créateur, et par conséquent, aucune assemblée au monde ni aucun pouvoir sur cette planète ou sur les autres……n’a le droit, ni l’autorité, d’y apporter une quelconque transmutation…et personne n’a le droit de les abroger…. !!!
    Il ne s’agit pas non plus de droits humains attribués, le jour juste du tape à l’œil, ou sur le papier pour être montrés, étalés et ensuite rejetés dans la vie réelle, quand le rideau est tiré derrière les coulisses. Il ne s’agit pas non plus de pensées philosophiques dépourvues de corrections.
    L’Islam a reconnu le droit à la liberté de pensée et d’expression bien avant l’existence de votre tradition Laïcus, et ce pour tous les citoyens d’un état, à la seule condition qu’elle soit utilisée pour propager la vérité et la vertu, et non pour répandre la méchanceté, le mal et la débandade. En effet, la conception islamique de liberté d’expression est bien supérieure à celle qui prévaut en Occident……car, elle est saine, juste et sans vice ….. !
    L’ordre a été donné au Prophète (saws) de consulter les croyants avant de prendre une décision.
    « Pardonne-leur ! Demande pardon pour eux; consulte-les sur toute chose; mais, quand tu as pris une décision, place ta confiance en Dieu. —Dieu aime ceux qui ont confiance en lui—.. » (Coran : III; 159) »
    Les Musulmans de l’époque de gloire, avaient aussi l’habitude de demander au Prophète si une injonction divine lui avait été révélée sur tel ou tel sujet. Lorsqu’il répondait qu’il n’en avait reçu aucune, ils exprimaient alors librement leur avis sur un sujet donné…… !!!

    Les sages musulmans ont dit : « l’erreur avec la consultation est plus utile que la régularité avec l’autocratie et la dictature. »

    Mr Mika Mered a écrit une phrase qui m’a beaucoup plu : « la liberté d’expression implique également la liberté d’ignorance vis-à-vis des idées folles. Une idée ou un acte n’est finalement choquant que lorsqu’on prive l’individu du choix d’ignorer ! »…. !!!! Pensez-y…. !

  2. Boualem

    . Historique de la liberté d’expression

    Les origines de la liberté d’expression sont à trouver dans le monde occidental. Il s’agit d’une tradition laïque, républicaine et démocratique, qui a commencé à émerger vers la fin du 18ème siècle. Auparavant, une telle liberté était réservée aux autorités royales, seigneuriales ou religieuses.

    En 1789, la liberté d’expression a été inscrite dans deux constitutions, une de chaque côté de l’Atlantique. Les Etats-Unis venaient de gagner leur liberté sur la couronne britannique et d’adopter leur propre constitution en 1776. Celle-ci a été amendée pour la première fois en 1789, et c’est ce First amendment qui garantit aux citoyens leur liberté d’expression :

    « Congress shall make no law…abridging the freedom of speech or of the press”

    Ainsi, il ne s’agit pas seulement de la liberté de chacun d’exprimer sa pensée, ses idées, ses croyances, mais aussi du droit de la presse d’informer et de distribuer de telles pensées sans restrictions de la part des autorités.

    En Europe, et en particulier en France, la liberté d’expression est probablement davantage associée à la Révolution française. En 1789, le peuple français a été libéré de la tutelle de la monarchie absolue, et ses représentants dans l’Assemblée nationale considéraient tout le monde, hommes et femmes, comme des égaux, ayant les mêmes droits fondamentaux.

    Dans cette logique, l’Assemblée nationale a voté la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, le 26 août 1789. Désormais, tout acte des autorités devait respecter les règles simples mais fondamentales inscrites dans cette Déclaration, qui avait pour but d’éviter l’abus du pouvoir. Après avoir garanti la liberté de pensée et de croyance dans l’article, la Déclaration constate la liberté d’expression dans son article 11 :

    « tout citoyen peut…parler, écrire, imprimer librement »

    Cependant, il faut attendre le 20ème siècle et les tragédies de deux guerres mondiales pour que soient établis de tels principes au niveau mondial. Après la Seconde Guerre Mondiale, l’Organisation des nations unies (Onu) a pris le rôle de défenseur de la paix et de la liberté dans le monde. Elle considère que tout le monde a des droits inaliénables et égaux, et que c’est le mépris de ces droits qui est à l’origine des barbaries commises par l’homme. L’Onu a été fondée en 1948 et la même année elle a voté la Déclaration universelle des droits de l’homme, dans laquelle la liberté d’expression est assurée, dans article 19 :

    « Tout individu a droit à la liberté d’expression…sans considérations de frontières »

    En Europe, on a créé le Conseil de l’Europe en 1949, pour défendre la démocratie, l’Etat de droit et les droits de l’homme. Cette assemblée, qui rassemble des parlementaires des Etats membres, a voté la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales en 1950. Cette Convention européenne des droits de l’homme défend clairement la liberté d’expression dans son article 10 ;

    « Toute personne a droit à la liberté d’expression…sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publique et sans considération de frontières »

    Dernièrement, nous pouvons mentionner le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, qui a été voté par l’Assemblée générale des Nations unies, en 1966. Dans son article 19, elle reprend presque les mêmes termes que la Convention européenne quant à la liberté d’expression:

    « Toute personne a droit à la liberté d’expression…sans considération de frontières”

    A travers l’histoire, les droits fondamentaux, et en particulier la liberté d’expression, ont été confirmés comme des principes universels. Cependant, nous verrons constamment ces droits et ces libertés circonscrits par la régulation, la menace et la violence. La liberté ne peut être assurée qu’à travers une lutte constante.

    II. La spécificité de l’internet et les possibilités qui s’ouvrent

    Nous pouvons nous interroger sur le rôle que l’internet peut jouer dans cette lutte constante. Qu’est-ce qu’il apporte de nouveau, et comment peut-il servir la cause de la liberté d’expression? Après le monopole de la parole, l’écriture et ensuite l’imprimerie ont constitué des révolutions pour le transfert d’idées et d’informations. Dans le siècle passé, on a vu apparaître les techniques audiovisuelles et enfin le numérique et l’informatique? L’internet constitue la dernière véritable révolution quant aux techniques de transmission d’informations et d’idées.

  3. le cygne

    Je vois que Mr elgambiti a bien expliqué le phénomène en question vu de l’intérieur et Mr Boualem vu de l’extérieur……puisque les deux dimensions ne font qu’une…autrement dit tout est lié….!!!!

    Moi, personnellement, je commencerais par la fin pour poser deux question qui s’imposent à Mr Benallal…. !!!

    1-/ J’aimerais bien connaitre votre définition de ce que vous appelez ‘les gens qui pensent bien et juste…. ? Qui peuvent bien être ces gens…et qu’est ce qui est bien et juste d’après vous…. ????

    2-/ Quelles sont les actions qui devraient être entreprises pour sauver la société de l’opportunisme des Renards roux et des Capucins moines et du pessimisme du sioniste Bernard-Henri Lévy qui dans son essai, ‘La Barbarie à visage humain’, réhabilite le pessimisme, entendu au sens de vigilance face au schéma totalitaire que l’optimisme inscrirait dans la pensée… (vous voyez Mr Boualem, je sais que vous étiez entrain de vous moquer, mais, malgré vous, votre phrase est juste) … ?????

    Ah ! Mr Benallal, j’ai failli oublier, qu’il y avait aussi la fable du « loup et l’agneau »:

    La raison du plus fort est toujours la meilleure :
    Nous l’allons montrer tout à l’heure.
    Un Agneau se désaltérait
    Dans le courant d’une onde pure.
    Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
    Et que la faim en ces lieux attirait.
    Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
    Dit cet animal plein de rage :
    Tu seras châtié de ta témérité.
    – Sire, répond l’Agneau, que votre Majesté
    Ne se mette pas en colère ;
    Mais plutôt qu’elle considère
    Que je me vas désaltérant
    Dans le courant,
    Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
    Et que par conséquent, en aucune façon,
    Je ne puis troubler sa boisson.
    – Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
    Et je sais que de moi tu médis l’an passé.
    – Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ?
    Reprit l’Agneau, je tette encor ma mère.
    – Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
    – Je n’en ai point. – C’est donc quelqu’un des tiens :
    Car vous ne m’épargnez guère,
    Vous, vos bergers, et vos chiens.
    On me l’a dit : il faut que je me venge.
    Là-dessus, au fond des forêts
    Le Loup l’emporte, et puis le mange,
    Sans autre forme de procès.

    C’est ma fable préférée, Mr Ahmed Khiat…….Savez vous pourquoi…???

    • Boualem

      De quoi parlez vous mme le cygne ? je ne vois aucun commentaire de boualem au sujet que vous analysez ,je ne me moque de personne mme il ne faut pas se faire des soucis mme B.A.I veuille au grain en vrai gendarme de la pensée unique qui a encore de beaux jours devant elle malheureusement , c’est lamentable et mesquin .ajouté à du dégout .

    • ahmed Khiat

      Bonjour Madame Le Cygne
      La raison du plus fort est toujours la meilleure! Hélas, chère Madame, c’est bien cela qui règle malheureusement les rapports des humains, surtout lorsqu’il n’y a ni loi ni foi.
      C’est votre fable préférée, dites-vous. Je suis bien curieux de savoir les raisons. Pourriez-vous me les confier?
      Moi aussi, j’étais toujours ‘ secoué ‘ par cette fable. Je m’en suis inspiré pour confectionner un petit conte pour enfant en arabe, il y a une vingtaine d’années. Mais contrairement à l’autre fable ‘ Le laboureur et ses enfants ‘, cet ouvrage n’est pas encore édité.
      Alors, je vous dédicace, à sa place, un autre conte inspiré lui aussi de La Fontaine ( La Laitière et le pot au lait ), sachant que notre Jean de La Fontaine ‘ en a plagié l’idée générale doublement: de Kalila wa Dimna ‘ et des ‘ mille et une nuits ‘.
      Je n’attends que l’occasion pour vous les faire parvenir ( ‘ Les ‘ pour les 2 dédicaces )
      Cordialement

      • le cygne

        Salam, Grand Monsieur…! C’est toujours un vrai plaisir de vous lire…!
        Vous savez ce qui me plait dans vos commentaires…??? C’est ce que vous écrivez sous et entre les lignes….!!!!

        Ce que je peux vous confier….c’est que ce sont, pour la plupart, les mêmes raisons qui vous ont ‘secoué’…Alors, je vous encourage à éditer votre petit conte pour enfant,le plutôt possible…….. comme ça, j’aurais peut être, le plaisir et le privilège de les avoir tous les trois…..!!!

        Tout compte fait, notre ami Jean De La Fontaine était loin d’être Benêt….!!!!

        Avec Tous Mes Respects…!

        • ahmed Khiat

          @ Madame le Cygne
          Bonjour.
          Et moi, Madame, ce qui me plaît dans vos commentaires, c’est l’étendue de vos connaissances. J’avoue, en toute honnêteté, que vous avez une culture très riche et très variée. Et puis, vous défendez bien vos positions. Alors chapeau bas!
          Vous trouvez que j’écris sous et entre les lignes. Peut-être parce que ma grand-mère maternelle est andalouse, ‘ wel endaloussi yafhamou el-ichara.’
          Notre ami Jean de La Fontaine: un Benêt? Loin de là! Rien qu’à lui lire ‘ Le Meunier, son Fils et l’Âne, ou ‘ le Lion amoureux ‘, ou même ‘ Le Pot de terre et le Pot de fer ‘, on a vite l’impression d’être devant un Homme illustre ( un tout petit plagiaire, mais personnellement, je l’excuse quand même )
          Tous mes respects, Madame

  4. elgambiti

    Voilà un sujet de Bac que nos responsables n’oseraient proposer aux élèves ,de peur d” éveiller leurs consciences, anesthésiées par un enseignement qui les prédisposent à tout sauf à s’engager dans la vie citoyenne.Les autres enfants des autres pays se préparent consciencieusement et par le sacrifice à saisir les opportunités pour en faire une raison de vivre et une collaboration citoyenne pour une vie harmonieuse en collectivité ; chez nous,les opportunités ne sont pas le résultat d’une réflexion de leurs acteurs mais la conséquence d’un dilemme de société où l’état intervient pour corriger ses erreurs,l’ingénieur ou le licencié ou autres n’est pas suffisamment outillé pour affronter la vie avec toutes ses exigences , en créant toutes sortes d’artifices ( ansej,et autres ) pour acheter la paix sociale.Ce soutien à la consommation ,encouragé par la rente pétrolière,n’est pas fait pour encourager les bonnes volontés qui voient, dans les opportunités ,un moyen de s’épanouir et contribuer à la vie citoyenne.Par contre,les mauvais sujets distinguent deux types d’opportunité ,celle qui exige des efforts en amont et donc des sacrifices pour un aboutissement conforme à l’esprit de toute société moderne et civilisée et celle là ,ils n’en veulent pas ; et l’autre , qui consiste à s’ offrir une opportunité souvent en or,mais qu’on ne sait pas quoi en faire,car ne découlant d’aucun principe ou de règles la régissant et donc cette opportunité s’effrite,l’argent et le temps avec,pour laisser place à l’expectative à une nouvelle hypothétique opportunité selon l’humeur de nos politiques.

  5. 21Grammes

    « Le pessimiste se plaint du vent, l’optimiste espère qu’il va changer, le réaliste ajuste ses voiles. »
    de William Arthur Ward

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00