Un stade de Foot ball de la ville transformé en carrière d’agrégats, par une entreprise privée

 

Il est des situations pour le moins révoltantes, par leur caractère outrageant, et contraire à toute logique urbanistique, tenez vous bien ! il s’agit ni plus ni moins  du squatte d’un stade de foot ball de proximité situé derrière le CEM Belkhodja, en bordure de la route de Boukanéfis non loin du celibatorium de la police et, de la résidence administrative de la wilaya. En effet un groupe de jeunes,des cités mitoyennes, outrés par le comportement d’une entreprise privée qui à unilatéralement squatté le stade en entreposant sur une grande superficie de celui-ci toutes sortes de gravas, de sable, de plaques de bitumes et de divers monticules de terre végétale ,pénalisant de ce faite toute pratique sportive , et qui nous ont contacté ,afin de dénoncer cet état de fait qui ,ne fait pas bouger les autorités locales chargés de la gestion de la ville. Quel rapport dit on ,y a-t-il entre un stade de foot ball destiné à la pratique sportive depuis plusieurs années ,et la réfection du réseau d’AEP de certains quartiers de la ville  C’est le règne de l’anarchie, où n’importe qui, s’accapare des espaces publics en toute impunité, sans autorisation au préalable. Cette situation de fait, ne fait qu’ajouter aux agressions, et occupations des espaces publics, au déni des lois de la république. La léthargie dans lequel sont plongés les services de l’urbanisme, et de l’environnement de la ville, sont un facteur encourageant le désordre, et l’anarchie, dans une ville qui se “ruralise” à une vitesse vertigineuse, par manque de gardes fous, garantissant un maintien de l’ordre où chaque citoyen, est tenu de respecter. Alors ne nous étonnons pas si un jour et par la force du fait accompli, ce stade comme beaucoup d’autres espaces publics seront transformés, en propriétés privés de facto, au détriment de la collectivité publique dont ses espaces se rétrécissent, à vue d’œil, comme une peau de chagrin.

Beldjillali D.

 


le 31 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
31 juillet 2013

1 Commentaire pour “Un stade de Foot ball de la ville transformé en carrière d’agrégats, par une entreprise privée”

  1. BOUBAKAR

    Cet article aurait pu ètre accompagnè de photos qui montrent cette absurditè de cet entreprenneur! c’ètait le seul stade qui regroupait plusieurs citès mitoyennes! transformer des ècoles en casernes et des stades en chantiers c’est à ne rien comprendre!!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00