Une dépouille “oubliée” dans un service durant presque 24 heures au CHU de Sidi Bel Abbès

La prise en charge des malades au sein des infrastructures de santé de la wilaya de Sidi Bel Abbés est devenue ces derniers temps un fardeau pour les opérateurs de la santé publique. On justifie cette décadence de la prestation vécue par les malades au sein du CHU de Sidi Bel Abbés, notamment, par une crise nationale de la santé. Si les vivants souffrent en tenant leur mal en patience, les morts n’ont plus le droit au respect au CHU de Sidi Bel Abbés.


Une dépouille “oubliée” dans un service durant presque 24 heures au CHU de Sidi Bel Abbès
En effet, la dépouille d’une femme décédée au service de l’hémato du CHU de Sidi Bel Abbés est restée presque 24 heures au milieu des malades a-t-on appris de source hospitalière. malgré l’alerte donnée par la famille de la défunte et les proches des malades sur le risque de décomposition du cadavre notamment en cette période de grande canicule le personnel médical et para médical de service dans ce pavillon est resté de marbre sous prétexte que les 8 casiers de la morgue étaient occupés et il fallait attendre l’évacuation d’un cadavre pour procéder à son remplacement dans le casier. La mort de cette femme au service de l’hémato a été constatée selon nos sources le vendredi aux environs de 17 heures et la dépouille a été levée le samedi aux environs de midi suite à une intervention du directeur général qui a son tour a été alerté par la presse. Autrement attestent des témoins le cadavre serait resté encore plus longtemps face à l’insouciance des responsables chargés de la garde médicale puisque ce scandale a eu lieu le week end et durant ce moment de congé hebdomadaire tout s’arrête au CHU de Sidi Bel Abbés même les morts doivent différer leurs moments de décès pour ne pas déranger le personnel et les responsables de l’hôpital. Le DG du  que nous avons contacté a reconnu la défaillance du personnel médical car a il précisé un cadavre ne peut rester plus de 2 heures dans un service. En effet a-t-il signalé les casiers de la morgue étaient occupés mais ce n’est en aucun cas une raison pour laisser une dépouille dans un service au milieu des malades tout ce temps. Une enquête sera ouverte pour délimiter les responsabilités avant de prononcer les sanctions qui s’imposent.

 

D M

Reflexion

 

2 thoughts on “Une dépouille “oubliée” dans un service durant presque 24 heures au CHU de Sidi Bel Abbès

  1. ” du directeur général qui a son tour a été alerté par la presse. “ça donne une idée sue la competence et le serieux de ce directeur,qui apprend mouvements et incidents de son hopital par le biais de la presse.Ca necessite une saction des plus dures.Saha ramdankoum

  2. Toutes ces histoires dramatiques qui nous arrive n’est qu’une calamité de grandes envergures et que nous le méritions.Nous ne sommes pas un peuple digne de ce nom et je trouve que c’est peu!un pays qui regorge de matières premières et des devises en veux-tu,en voilà n’est même pas capable d’avoir des infrastructures,ni du personnels adéquats à faire face devant ces responsabilités? 50 ans (d’Indépendance),50 ans de misère et de tartufferies,de corruption,d’injustice,non sans oublié toutes nos valeurs morales qui ont disparues.Je n’aimerai pas être à la place de ce pseudo-médecin pour annoncer la bonne nouvelle à la famille de cette défunte oubliée ou du moins laisser pour compte dans son lit d’Hôpital parmi les patients? Ce genre ds situation n’existe nul part au monde sauf dans des pays en guerre ou ils sont submergé par tant de morts exemple la Syrie avec nos aïeux,Ils étaient illettrés certes mais ils avaient la sagesse dans le sang,aujourd’hui qu’est-ce qu’on voit que magouille à nous faire croire que le pays va dans le bon sens que tous citoyens-nes pensent avoir les clefs du bien-être,or que nous sommes la risée de tous les pays civilisés.
    On doit changer qu’on le veuille ou non,changer nos habitudes de primaires!Pour nous libérer du mal qui nous ronge du mal de l’âme occasionnel,périodique ou permanent et pour purifier notre subconscient,il est indispensable de modifier nos habitudes perturbatrices en les remplaçant par des comportements basés sur la confiance,et l’acceptation, le détachement et la confiance en soi.Détachons-nous de cet égoïsme qui nous bouffe nos neurones,et qui fait qu’on soit un pays l’un des plus arriérés de ce bas-monde,dixi.

Comments are closed.