USA : Des électeurs indécis invités au grand débat Romney/Obama

Pour ce deuxième “grand duel ” entre les candidats à la présidence US , le gouverneur républicain de l’état du massachussets Mit Romney et le président démocrate sortant Barack Obama, les organisateurs de ce grand show ont invité sur le plateau de la grande salle de conférence de l’University de Hofstra dans la localité de Hampstead à Long Island dans l’état de New York , où devait se déroulait le débat final permettant de fournir une visibilité aux élections présidentielles qui généralement se déroulent depuis des décennies, chaque mardi qui suit le premier lundi du mois de Novembre, 82 électeurs choisis parmi les Américains indécis dans cette petite localité ont été invités pour poser leurs questions aux candidats . Les 15 questions qui ont été sélectionnées par la présentatrice et son équipe  n’ont pas été divulgués aux candidats à la présidence.Et la première question  est venue de ce jeune homme qui s’inquiète comme tous les jeunes du monde et Algériens bien sur , sur son avenir lorsqu’il finira ses études universitaires et sortira avec un diplome qui finalement ne lui servira pas à grand chose dans le pays qui compte déjà 23 millions de chomeurs.Plusieurs questions s’en suivirent et arriva celle qui irrita le président concernant l’attaque de consulat Américain à Benghazi et le décès  de son ambassadeur.En effet, Romney reproche à Obama de ne pas avoir  pris au sérieux l’acte terrroriste contre le diplomate Américain et au lieu de rester à Washington pour superviser les actions à entreprendre, Obama prit l’avion et s’envola au colorado ensuite au Nevada pour sa suivre sa campagne de collecte de dons .  “Romney  a soutenu qu’Obama a pris deux semaines avant de se rendre à l’évidence terroriste”. Obama rétorqua qu’il a parlé d’acte terroriste bien avant et  a invité son adversaire pour confirmer ses dires , à lire la transcription de son discours fait le jour suivant l’attaque. Bref des détails qui pèsent lourd sur la campagne électorale.Mais dèjà , les sondages commencent à pleuvoir en faveur du président actuel M. Obama qui a bien su dominer le débat actuel et mieux que le précédent. En effet, il est indéniable que les Américains continueront à faire confiance à celui qui pense retirer les GI’s d’Afganistan avant 2014 ,qui a déjà retiré ses soldats de l’Irak et  à celui qui a neutralisé Ben Laden et continue une guerre sans merci au Terrorisme , ceci dans la politique extérieur qui ne pèse vraiment pas beaucoup par rapport à son programe de réforme du système de santé qui touche la majorité des Américains. Bref tous les sondages signalent que  M. Obama a gagné ce deuxième débat. La plupart des électeurs indécis pensent que le Président américain a gagné leur confiance et estiment qu’il a dominé le débat contre Romney.

One thought on “USA : Des électeurs indécis invités au grand débat Romney/Obama

  1. salut,personnelement j’ai suivi le débat et je peux si vous le permettez de confirmer que le débat etais violent.
    La presse américaine insiste sur la violence du débat

    Si les journalistes américains s’accordent à dire que Barack Obama a mieux géré son deuxième débat avec Mitt Romney, c’est surtout l’extrême tension de l’échange qui a retenu l’attention des observateurs.

    Débat présidentiel : Obama marque des points

    “Cela donne plus l’impression d’un match de boxe avec des tentatives de KO qu’une rhétorique politique avec une articulation d’objectifs”, commente Tim Shriver, P-DG des Jeux Olympiques spéciaux et neveu de John Fitzgerald Kennedy, cité dans le Wall Street Journal. Matthew Latimer, ancienne plume des discours de George W. Bush, considère lui aussi ce deuxième débat Obama/Romney comme “très agressif des deux côtés”.

    Au New York Times, les journalistes Jim Rutenberg et Jeff Zeleny n’hésitent pas à parler “d’un des affrontements les plus intenses dans un débat présidentiel télévisé, avec (…) des reproches personnels et des accusions de mensonges”. Fini, l’Obama “sans éclat” du 3 octobre !

    De son côté, le New York Mag insiste sur le poids joué pas le public présent, “de toute évidence de gauche”. Du coup, pour Jonathan Chait, “la combinaison des questions idéologiquement hostiles et des attaques implacables d’Obama ont placé et maintenu Romney sur la défensive”.

    Enfin, USA Today remarque que “la confrontation entre les deux hommes semblait parfois presque physique, tant ils se tournaient autour sur la scène”. Et revoilà la métaphore boxeuse…

    Le troisième et dernier “round” avant l’élection présidentielle aura lieu lundi 22 octobre.

Comments are closed.