USMBA: L’ENIGME SERRAR! (mis à jour)

L’évolution de l’équipe fanion de la ville –l’USMBA – a connu des épisodes, tant sur les plans sportif que managérial, assez confuses et surtout délibérément énigmatiques. Pour comprendre cela, essayons de faire un flash-back.
D’abord, il aura fallu à l’équipe actuelle dirigée par M. BENSENADA, beaucoup de hargne et surtout de patience, pour pouvoir finalement mettre la main sur la gestion de l’équipe. Mais sitôt fait, c’est les contraintes des dettes étouffant le club qui enveniment des débuts décourageants. Les ex-joueurs bloquent tout recrutement avant paiement de leurs dus. Il aura fallu que l’équipe dirigeante se batte fortement et user de tous les subterfuges pour lever l’interdiction de recruter. Et l’USMBA fut la dernière équipe des deux ligues réunies qui aura complété son effectif. Paradoxalement, elle aura été l’équipe qui a fait relativement les meilleurs choix ! Alors, comment une équipe endettée jusqu’à l’os, étouffée par les problèmes financiers, fraîchement reléguée en ligue 2, minée par les dissensions, a-t-elle réussi à recruter tout ce beau monde ? L’épisode du passage éclair de HENKOUCHE, explique un peu cela. Au fait, la rue a toujours parlé d’interventions de « hautes personnalités » qui auraient souhaité ramener BIRA comme entraîneur. Mais M. BIRA était – de son aveu même – très exigeant en matière de « projet sportif » Si l’on veut se fixer l’objectif de l’accession, il faut mettre les moyens. Et les moyens, c’est d’abord les joueurs. M. BIRA a déclaré himself, que c’est lui qui a été à l’origine des recrutements de ACHIOU, OUZNADJI, FARADJI et BELKAID notamment. Mais comment cet entraîneur et ces joueurs, ont-ils facilement accepté de rejoindre une équipe dont les caisses étaient vides ! Ils n’avaient pourtant aucune assurance d’être régulièrement payés ! Sauf, si….. Sauf si, les assurances sont venues par ailleurs. D’ailleurs, on comprend mal, la réaction du staff technique et de certains joueurs qui lui sont proches, lorsqu’il y eut un retard de quelques jours pour le paiement des primes, alors que plusieurs équipes de ligue une même, accusent parfois des retards de plusieurs mois, sans que les joueurs menacent de boycotter.
Mais c’est ce qui se passe ces derniers jours qui complète le puzzle et met en exergue une stratégie excellemment réfléchie et mise en œuvre de manière magistrale. C’est l’épisode « SERRAR » Durant toute la semaine, la presse –surtout spécialisée – s’est faite l’écho de déclarations sensationnelles de l’ex-international Sétifien, ex- président de l’ESS. Celui-ci déclare vouloir prendre les rênes de l’USMBA, en y mettant tous les moyens pour pouvoir à terme accéder et plus tard jouer les titres nationaux et continentaux. En somme, SERRAR voudrait faire de l’USMBA le Monaco algérien.
Les « personnes » qui ont mis en place cette stratégie, ont juste omis un détail : BENSENADA. En effet, ils pensaient que les choses allaient venir d’elles-mêmes, puisque l’argent pouvait tout régler. Las de constater tout ce «bruit» au niveau de la presse, M. BENSENADA alla jusqu’à déposer sa démission que le Wali refusa et lui aurait répliqué, à propos de l’affaire SERRAR : « Ils ne restent plus d’hommes à Sidi-Bel-Abbès ? »
Certains membres du CA se sont même offert des postes de « Manager » en concurrence avec Meddane et Boulahdjilet. L’organigramme a été établi en dehors des structures légales de l’USMBA, son président et son conseil d’administration.
M. SERRAR ira jusqu’à déclarer qu’il rencontrera jeudi (jeudi 25 dernier NDLR) les membres du Conseil d’administration pour leur soumettre son projet, sans que M. BENSENADA ne soit au courant de quoi que ce soit. Il passa d’ailleurs la nuit de Jeudi à vendredi à l’Hôtel EDEN, où étaient également les joueurs, mais aussi le patron du Groupe BELAYAT. Ce même BELAYAT a appelé M. BENSENADA pour lui dire qu’effectivement il était très intéressé pour investir à l’USMBA, mais qu’il n’a jamais mandaté M. SERRAR pour parler en son nom.
Certainement averti par des proches (influents ?) SERRAR daigne enfin prendre attache avec M. BENSENADA. C’est ce vendredi qu’un témoin, nous rapporte la teneur du long entretien téléphonique entre les deux. C’est SERRAR qui appelle, mais c’est BENSENADA qui monopolise la parole, reprochant tout de go et sans gants, l’indélicatesse de SERRAR. « …Excusez-moi, Si Abdelkrim, mais votre comportement a été des plus incorrects et des plus condamnables.» Après que SERRAR lui propose une rencontre dimanche, M. BENSENADA réplique : « Non, Si Abdelkrim, vous vous excusez dabord publiquement, ensuite, c’est moi qui vous invite ! » «Je suis le Président de l’USMBA et je suis le dernier informé de ce qu vous voulez faire. Je suis accosté par les supporters, par les autres dirigeants et je ne sais pas quoi répondre ! Vous vous excusez d’abord, on parlera ensuite!»
Les excuses, c’est chose faite puisque samedi toute la presse en a fait état .Ceci, montre la farouche volonté de SERRAR de venir ! Même le Wali, s’est exprimé en déclarant que ceci est interne à l’équipe et qu’il n’a pas à s’ingérer. Monsieur BENSENADA déclare qu’il a toujours été favorable à la venue d’investisseurs, pour peu qu’il respecte les démarches et les procédures. Mais M. BENSENADA exige des excuses sur un plateau de télévision. Et c’est ce que fera M. SERRAR aujourd’hui même à 21 heures à sur Chourouk T.V.
Apparemment tout rentre dans l’ordre et dans très peu de temps, on verra SERRAR sur la main courante du 24 février. D’ailleurs, après l’émission d’aujourd’hui, MM BENSENADA, BELAYAT et SERRAR ont convenu de se voir ce lundi à Alger où le Président actuel de l’USMBA ira pour régler des problèmes avec la ligue nationale.
Que dire de tout cela ? Tout simplement qu’il était inutile de recourir à toutes ses scabreuses manipulations pour une opération pourtant largement positive pour l’équipe. Un peu de transparence dès le début aurait surement permis de gagner beaucoup de temps et économiser beaucoup de salive.


le 27 octobre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 octobre 2013

17 Commentaires pour “USMBA: L’ENIGME SERRAR! (mis à jour)”

  1. Incorruptible

    M Refas, dans votre commentaire du 27/10/2013 à 13h09, vous avez cru que M sellal “s’est trompé sur les gens de Sfisef” alors que dans votre dernier commentaire (28 octobre 2013 – 22 h 32 min) vous faites ou plutôt essayer de faire l’éloge de sa déclaration. Bien : Je pense que vous avez compris tout le sens de cette insinuation (parlant de Ouled slimane , “plutôt à l’audace et à la fertilité de leur esprit.” c’est ce qu’il a voulu bien insinuer). Il a aussi désavoué la retraite précipitée d’un ancien ami de son exécutifs de l’époque à Sidi Bel Abbes en l’occurrence M Bensenada alors directeur de l’ORAVIO. Le monde est petit et le grand perdant de ce “meli-melo” est bien notre pauvre Wali M Hattab qui a voulu bien faire en ces temps de pré-élections présidentielles. M Sellal qui connait Bensenada, Mebarki le ministre qui tient à l’œil tout ce qui se passe à Sidi Bel Abbes et particulièrement l’USMBA et la boucle est fermée.Pauvre M Serrar qui s’est trompé d’interlocuteurs en voulant prendre les rênes d’El Khadra.(On dit qu’il a parlé avec le futur manager). Attendons ce qui se sortira aujourd’hui ou demain de la réunion qui va réunir à Alger ces deux protagonistes de l’USMBA.

    • Dr D. Reffas

      Monsieur Incorruptible, j’ai fait un commentaire sur la chronique du jeudi 24 , et un commentaire le 27 qui voulait une réponse bien particulière et significative par rapport à l’article. Celui du 24 était une question avec un signe de main amicale comportant la réponse “…plutôt humoristique”.Par la suite, Je n’arrive pas à saisir en quoi cela me concerne le reste de votre commentaire où vous évoquez monsieur le wali , monsieur Bensenada et monsieur Mébarki pour enfin fermer la boucle. Quelle boucle?Pour terminer, je tiens à vous assurer que monsieur Serrar et la réunion dont vous faites allusion ne font partis de mes soucis, car je ne leur accorde aucune importance.
      Mes amitiés.

  2. Dr D. Reffas

    Bonjour.

    Monsieur Sellal avec doigté et humour dénués de toute insinuation, il a bien dit :”au cours de mon passage au niveau de cette wilaya les gens Sfisef me faisait rappeler les siciliens”. Cette Comparaison ne faisait nullement allusion au sicilien du cinéma hollywoodien, mais plutôt à l’audace et à la fertilité de leur esprit. Bien avant le premier ministre, l’Emir Abdelkader trouva l’aide, la fidélité et le courage chez les Ouled Slimane. Sa cavalerie “fer de lance” était bien garnie par les enfants de la tribu des Ouled Slimane. Le 02 mars 1937, les Sfisefis “Siciliens” pour monsieur Sellal ont organisé la première manifestation des ouvriers agricoles en Algérie sous l’égide du PPA. Le premier ministre voulait seulement mettre en exergue la bravoure des humbles gens de Sfisef . Cette bravoure innée est identique à celle de la tribu des Oules Balegh de Telagh , aux ouvriers agricoles de Ben Badis (Descartes) qui ont défié l’autorité coloniale en 1957 et à celle des ouvriers des chemins de fer de Sidi Bel Abbès qui ont mis mal à l’aise monsieur Bella maire du “petit Berlin”(Sidi Bel Abbès) sympatisant du PPF à travers une marche qui a paralysé la ville en février 1936. Voilà la véritable lecture de la phrase de monsieur Sellal. Je m’insurge à l’insinuation de monsieur Badissie qui a écrit:” Je préfère monsieur Serrar aux Siciliens”. J’ajoute en toute modestie que j’ai bien appris aux côtés de cette honorable personnalité.Je le remercie encore une fois de m’avoir fait confiance. Le “Sicilien” vous salue bien monsieur le Ministre.

    • Dr D. Reffas

      lire:
      -me faisaient
      – contre l’insinuation

      merci

    • OULED BOUL

      Salam si Reffas
      Cette histoire nous remonte a la gréce antique ou Platon pour faire comprendre au tyran Syracuse le fonctionnement de la démocratie du gouvernement d’Athes ,ne trouva rien de mieux que de lui envoyer les comédies d’Aristophane ..!!

      Rien ne surgit ex nihilo ,et puisque ca ne fonctionne pas au mérite,nous avons été témoins de l’ascension suspecte d’individus douteux..Les céciliens dont le saltimbanque fait allusion ,sous-entend des mafieux ,est une vérié factuelle .Seulement par quels raisonnement absurde peut-on arriver a une telle conclusion hative,sachant que tous les villes et villages d’Algerie sont infestis de malfrats dont ceux issus du pouvoir politique corrompu sont les plus voraces. Un truisme est de rappeler que les cécilens de sfisef ou d’ailleurs fonctionnent selon les us et coutumes du systeme politique qui les a enfantés.
      Aussi intérressant est d’évoquer son ascension a lui au sommet de l’état .Nous savons que ce politicailleux est aussi le produit de la serre de la dépavation et de la corruption ou népotisme ,copinage et autres loyautés claniques transcendent toutes les qualifications d’accés au fonction de l’état dans tous ses échélons.

      Ce monsieur et son clan peinent á y etre exemplaires ,ils sont le probleme meme qu’ils entendent dénoncer !!!

      A la rédaction : Les textes écrits en blanc sur un fond clair relatif est a peine lisible et fatiguant pour les yeux…..svp changer en écriture noire sur fond blanc. Merci

      • Dr D. Reffas

        Salam Ouled Boul.

        Le vignoble de Ouled Boul tout près du domicile des grands parents, là où je suis né et fréquenté l’école “Laforgue”. Si le premier ministre a comparé la bravoure des Sfisefis à celle des Siciliens, c’est son appréciation et je la respecte. Pour moi, je dirai plutôt que les siciliens doivent apprendre beaucoup de la bravoure des gens de ma petite patrie.
        Pour le reste, je partage entièrement votre avis. Le temps fait vieillir et la transformation gagne aussi les esprits et les sentiments, donc monsieur Sellal d’hier ne ressemble pas à monsieur Sellal d’aujourd’hui.Sa carrière est lié à la muabilité des forces politiques. Demain, est un autre jour.
        Mes amitiés.

  3. elgambiti

    Serrar richissime investisseur veut sauver l’USMBA ,quel SCOOP mais d’où tient -il sa richesse ,lui qui était un simple joueur d’un simple club algérien ? Et comment se fait qu’il soit éjecté du poste de président de L’ESS au sommet de sa gloire? ,autant de questions auxquelles il faudrait apporter des réponses.Au fond ,l’USMBA accuse un crise de moralité de ses dirigeants et ce n’est pas point un scoop ,sa crise financière découle de cette problématique qui laisse réticents les pourvoyeurs de fonds locaux tels ,les industriels les entrepreneurs et autres riches commercants et si des investisseurs étrangers à la ville s’interessent au club,ce n’est point par amour à l’urbanisme de la ville qui ressemble à Setif mais pour des raisons inavouées et que chacun des belabesiens devine…..Mr Serrar qui se confond en excuses ,parce qu’il n’a pas avisé les principaux concernés du club ,quelle blague et une mise en scène qui atteint encore davantage les belabesiens dans leur ‘amour propre;et dire que l’intéressé est présenté comme un grand professionnel ,comme si l’intéresse est sorti de Harvard ,quand les médias veulent grandir des personnes et verser dans le sensationnel,tout est permis.Pour l’amour du club ,de la ville et de tous les fans ,les riches de belabbes doivent relever le défi et effacer l’affront en se mobilisant ensemble pour créer un fond commun et s’engager à structurer le club et l’engager sur la voix des grands du pays.

  4. D. Aissa

    Maintenant que c’est fait Serrar a présenté ses excuses et a reconnu s’etre trompé d’adresse que va t il se passer ? Bensenada qui n’a meme pas une moto pour se déplacer comme l’a si bien dit Mr incorruptible a réussi à forcer le respect à toute une ville .il va se retirer ca c’est certain car il est en déplacement à alger pour assainir les dettes du club avec les joueurs de la saison écoulée.il profitera pour rencontrer serrar et belayat.Il y a de trés fortes chances que le projet avancera dans les prochains jours.Va t on encore imputer à Bensenada la vente du club à un étranger à la ville? A mon humble avis se sont les fortunes de la ville qui devront réagir car ils ont le droit de préemption “Hak Echafaâ”.La giffle n’est pas destinée aux dirigeants qui jusqu’à maintenant avec rien en poche ont sauvé le club et continuent de la défendre.Je ne suis pas chauvin mais j”aurais souhaité etre kabyle ou chaoui.

  5. badissie

    le PSG , INTER MILAN , MANCHESTER CITY des clubs acheter par des étrangers , et qui se portent bien , un ALGÉRIEN veut présider usmba , monsieur SERRAR un homme riche , qui conduit l ENTENTE DE SETIF vers le vrais professionnalisme , et qui est devenue la meilleur équipe de l Algérie , on le critique et on lui barre la route , 20 ans en ligue 2 ou étais les ouled bled ??? ON AVAIT HONTE QUAND DES GENS D AUTRE WILAYAS NOUS DEMANDER LA PROFESSION DU PRÉSIDENT DU CLUB , un jour quelqu’un ma dit dommage autrefois vous aviez un Docteur aujourd’hui un Vendeur de ……., en 2010 j’ai étais a Sétif pendant 15 jours et il y avait le match de coupe ESS USMBA leurs supporteurs ont invitée ceux de usmba a prendre des photos ensemble devant Ain Fouara , Setif est une belle ville propre et ces habitants des gens bien et accueillant et ils aiment tous Bel Abbés , alors pourquoi cette haine envers un homme qui veut investir dans le club ?? et ces jugements d’avance ?? vous choisissez qui pour présider usmba ceux qui ont fait la guerre dans la zone industrielle pour un terrain ?? JE PRÉFÈRE M SERRAR AU SICILIENS .

  6. Boualem

    ki takhla el blad ………………. la suite vous la connaissez ? il n’y a pas de fumée sans feu????? dans un de mes commentaires j’ai bien dit que ce SERRAR reste chez lui on n’en n’a pas besoin ……… bel-abbes a des HOMMES qu’il DEGAGE lui et son mécène . khobz elbled yakleh elbarani ? quelle HISTOIRE …….je me demande d’où vient LA MANIPULATION et qui est derrière ?

    • Incorruptible

      Ouled El Bled ont démontré leur incompétence ,ils sont forts dans les coups bas et le bla bla. 20 ans de traversée de desert barakat , laissons ceux qui ont démontré leur savoir faire ailleurs venir et diriger cette équipe. L’état ne peut ni suivre ni soutenir quelqu’un qui n’a même pas une moto pour se déplacer. La vache laitière finira un jour par dire beuuuuuuuuuuuuh. Voilà, Serrar s’est excusé publiquement et devant des millions de téléspectateurs comme la voulu SI BENSENADA (Tiens pourquoi il ne l’a pas fait lui à Henkouche,lorsqu’il la dérouté). Que M Serrar soit le bienvenue à Bel abbes. Le Wali devra mettre fin à cette débâcle, cela n’a que trop duré.

      • Dr D. Reffas

        Salam monsieur l’incorruptible.

        Vous dites que” l’état ne peut ni suivre ni soutenir quelqu’un qui n’a même pas une moto pour se déplacer”. Vous ajoutez :”La vache laitière finira un jour par dire beuuuuuuuuuuuh”. Et vous concluez par: “Le wali devra mettre fin à cette débâcle, cela a trop duré.”
        Sincèrement, je tiens à vous remercier du fond du coeur d’avoir mis fin aux questionnements. C clair, net , précis et concis. A bon entendeur salut!!!!

  7. le cygne

    ça sent le brûlé….!!!!!! Eh bien, il faut dire que Mr Reffas n’avait tout à fait tort, lorsqu’il a dit (dans un commentaire du 18/10/2013) : « De la manipulation on aboutit automatiquement à la solution désirée. Ainsi, on alimente une situation donnée(le problème) pour créer une réaction attendue (des fans du club ou des pouvoirs publics) et aboutir à la solution espérée, qui souvent elle est la pierre angulaire du problème étalé..»…..Et ainsi, on aboutit à ‘la prise’ du club par un “richissime mécène” qui veut investir à l’USMBA, j’ai cru qu’elle était en faillite NON….!!!! Allez-y savoir pourquoi…?? Les spécialistes nous le diront peut être…!!!
    3ich Tchouf, les Sétifiens sont devenus plus Belabbésiens que les belabessiens … ??? On leur pique le Club sous le nez…leur fierté…!!!! ‘Hallil Wa Na9ich’…… Remarque l’argent n’a ni odeur, ni couleur, ni patrie…et les paradis fiscaux existent partout……!

    Au fait, pourquoi Serrar veut investir à SBA, coûte que coûte….. pourtant à Sétif, il y a aussi des Clubs….ou ailleurs…..???? J’ai cru savoir qu’il était président de l’Entente, à une certaine époque…???

    Je ne suis pas spécialiste, mais je ne vous cache pas que je sens de mauvaises odeurs dans toutes les directions…c’est sûrement dû à la pollution du milieu …!!!!!

    • Dr D. Reffas

      Bonjour Madame

      Serrar et compagnie ne sont pas venus pour les beaux yeux de l’USMBA.
      Comment se sont-ils intéressés subitement à l’USMBA et qu’elles sont leurs motivations réelles et inavouées qui les animent. Y-a-t-il un dirigeant ou un autre qui a sollicité leur aide? Pourquoi avoir choisi uniquement Sidi Bel -Abbès? Laissons le temps au temps car la vérité finira par triompher pour mettre à nu les desseins de tout un chacun.
      Pourquoi défoncer les portes ouvertes, le club se porte bien .Il est leader.Toutefois les “dirigeants” actuels doivent redoubler d’efforts pour annihiler toute convoitise.
      Bonne soirée.

      • le cygne

        Salam Mr Reffas…! Eh bien, mon petit doigt me dit que le poisson est , peut être, bien plus gros qu’on le pense…et qui dépasse de loin le football et le Club USMBA…..!!!! Espérant que les dirigeants du Club soient plus perspicaces pour déjouer l’affront…!

        SBA peut être aussi l’Eldorado pour certains….???

        Bonne soirée..!

  8. Boualem

    l est fort possible que c’ est bien le cas.
    Il faut savoir qu’ à une certaine époque, on faisait exiler les malfrats, les brigands et les criminels condamnés vers la Sicile et ce n’ est pas un pur hasard que la MAFIA est naît dans cette ville et que le mot mafia est un dérivé du mot arabe “menfi” qui veut dire exilé.

  9. Dr D. Reffas

    Bonjour Djilali.

    Monsieur Sellal s’est bien trompé sur les gens de Sfisef en les comparant aux “Siciliens”.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00