Vigilance et Réglementation : Intoxication Alimentaire au Large!

Quelqu’un me disait… et puis on n’avait pas besoin de me le dire je le savais, que les gargotiers, pizzerisos, vendeur de karantita sont des banques roulantes, comme l’on dit dans le jargon habituel mais de ce type de banque qui ne sait que prendre sans donner. C’est sans doute avec une pointe d’ironie, que je vais oser soulever, ces questions  d’intoxication alimentaire,  qui apparaissent durant les périodes estivales en particulier et qui gonflent les registres et les lits des services d’urgences. Je voudrais dire qu’aucun produit n’est à l’abri du danger rampant des bactéries qui tuent et qui pullulent dans les légumes , pastèques et melons  « irrigués avec des eaux usées », en passant par les  rafraichissantes crèmes faites avec du lait et de l’eau polluée, dans les  prétendues  boissons  gazeuses conditionnées  dans  les  emballages en verre mal lavées , remplie d’insectes et des résidus ramollis du fond de  bouteille et celles dont le contenant en plastique ne cache pas une mise en bouteille frauduleuse illuminant l’existence de la date de péremption.. En  ajoutant à la liste, les producteurs, les agriculteurs, les commerçants d’alimentation générale, de produits laitiers,les restaurateurs, les gargotiers et autres qui contribuent par les ventes à la sauvette, à la bataille  en se faisant des millions ,Tous ceux là, doivent respecter le client consommateur et les administrations n’ont pas le droit d’autoriser des violations de la réglementation concernant la fourniture d’aliments où la qualité de ces derniers serait  critique, douteuse et dangeureuses et tous ceux qui sont responsables dans ce domaine doivent être tenus individuellement  responsables de chaque cas, « Donc le risque zéro n’est pas à écarter » dans ces cas là ! Et nous devons observer la vigilance et anticiper la réglementation. Vigilance et réglementation doivent être au « top », pour lutter contre ce “racket”, empoisonneur. «Que se passerait-il si les fonctionnaires de l’Etat chargés du contrôle de l’hygiène et de la fraude étaient tenus pour responsables en cas d’intoxication alimentaire ? »Pourquoi cette question ? Et bien parce que, ces techniciens qui sont les premiers concernés, ne font pas leurs boulots ou s’ils le font, ils le font à moitié et  quand ils le font à moitié, ils ne le font pas durant toute l’année. Ils causent des étincelles pour faire penser à la flamme, mais ils deviennent dans le même temps, « des sapeurs pompiers » par excellence pour sauver indirectement ces faiseurs de boites à pétrie de bactérie, ces anges gardiens, qui éteignent et cache le feu.de ces empoisonneurs. Comment ne pas admirer  ces pays qui à travers leur presse, signalent à l’opinon que les administrateurs locaux et régionaux de leur Etat seraient tenus personnellement « responsables » s’il y a des violations de la loi causant des souffrances en cas  d’intoxications alimentaire. Et dire que chaque jour, on punit de prison les petits voleurs à la sauvette, alors que  lorsqu’on voit l’état de toutes ses gargotes , ses restaurateurs  ne possédant même pas une étoile, ces pizzaiolos d’occasion,  ces vendeurs de karantita qui ont pignon sur rue , cela fait  peur. Et   ces  vendeurs de bouffe non qualifiés, ne sont pas inquiétés dans l’exercice de leurs activité et  sans scrupule, seul le profit les intéresse.- Ils ne se soucient même  pas sur « le nombre de malades et même de morts qu’il ont à leur actif », à cause de leurs pratiques douteuses que les insuffisances de contrôle ne surprend et ne  sanctionne. Alors l’on se demande où sont les services sanitaires ? Et pourquoi, que nous côtoyons tous les jours  ces vendeurs de poison que jamais les services sanitaire, ceux de l’hygiene, ceux de la fraude, ceux de la formation, ceux des registres, n’ont franchi leur porte  ou qu’occasionnellement  avant les périodes estivales, et pourquoi pas durant toute l’année et plusieurs fois par an !!- Comment qu’un mécanicien se reconvertisse en gargotier ? Auparavant, le client était roi, ils l’ont supprimé pour lui substituer au  consommateur incrédule. Alors pour cette raison, nous devons sensibiliser le citoyen à se structurer en association, tel que Maitre Othmani Mohamed bâtonnier le recommandait dans l’une de ses interventions, pour lutter contre ce monde mafieux de la bouffe qui nous empoisonne la vie et selon l’impotence des négligences que  les responsables soient punis selon la gravité des cas.


le 27 juin 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 juin 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00