Il y a des situations pour le moins révoltantes devant les comportements scandaleux des employés de l’Algérienne des eaux de Sidi bel abbes. Une importante fuite d’eau potable est signalée depuis bien longtemps au niveau de la cité 144 logts Hanifi Bachir mitoyenne de la nouvelle trémie de sidi Djilali où, l’eau potable venant de très loin ,précisément des réserves hydriques du barrage de Sidi Abdelli dans la wilaya de Tlemcen ,pour finalement arriver à Sidi bel abbes afin de se déverser  sans discontinuer et de façon permanente ,en très grande quantité sur la chaussée,en toute impunité. La population environnante scandalisé par cet état de fait a saisi les services concernés qui sont venus avec leur pelleteuse qui après quelques heures de saccages commis sur la chaussée ,les bouches d’égouts ,et bordures de trottoirs ,ont tout simplement ,dévié cette déferlante d’eau potable qui se chiffre à un débit de plusieurs centaines de litres seconde vers les canalisations des eaux usées.Les employés et responsables sont donc venus non pas pour colmater l’importante fuite d’eau mais plutôt,pour saccager une partie d’un ensemble urbain ,et dévier une importante production d’eau potable vers le réseau d’assainissement de la ville .Voilà comment travaillent les gens de l’ADE de Sidi bel abbes, c’est tout simplement scandaleux ,et révoltant. Y a t’il un pilote dans cette société qui ,se distingue beaucoup plus par ses frasques que par son service public ? La tutelle ,en l’occurrence la direction de l’hydraulique est expressément interpellée pour arrêter ce désastre écologique et urbain au même moment ou  tout le monde met du sien pour moraliser les espaces urbains,et mettre de l’ordre danslabaraque,conformément à la récente circulaire du premier ministre,car l’informel n’est que la partie visible de l’isberg ,du dysfonctionnement social.

One thought on “A.D.E.de Sidi bel abbes:Les massacres à la pelleteuse”
  1. La Mékerra et son agriculture d’antan ou il fleurait bon d’y vivre,avec son eau potable en abondance!or que voit-on aujourd’hui des trous béants des égouts avec des odeurs nauséabondes conduites qui datent depuis des lustres,l’eau imbuvable,pas de réseaux comme il se doit nous faisons que colmater ici et là.Et pendant ce-temps la des réunions en amont vaines.La florissante plaine de Sidi-Bel-Abbès qui fût jadis l’une des plus belle ville de par son développement et sa culture,vignes oliviers,vergers,etc..La Mékerra était l’une des sources en eau pour approvisionné tous les maraîchers aux alentours,toujours l’eau le nerf de la vie au quotidien,aujourd’hui les citadins sont obligés d’avoir en réserve des citernes,par peur de coupure.Et voilà un autre exemple qui illustre très bien la situation et qui provoque des sentiments d’abondant de la part des autorités.Ce qui est primordiale avant toute chose c’est l’eau et qui dit l’eau dit la vie.À cause de ce problème majeur qu’est l’eau,on devient hypocondriaque,par peur de tomber malade.L’eau c’est l’élément le plus important pour l’humanité qui consiste à atteindre le bien-être psychologique,source de bonheur,et de bonne santé,les autorités locales sont responsables du bonheur de la société étant donné qu’ils on étaient élus par la société et qu’ils ont le pouvoir et la responsabilité de faire bouger toutes infrastructures qui touche le bien-être des citoyen-nes.

Comments are closed.