Affaire du match NAHD – USMBA Djillali Bensenada, président de l’USMBA : «On nous a empêchés de faire des réserves»

Djillali Bensenada, président de l’USM Bel Abbès, demi-finaliste malheureux, jeudi dernier, en demi-finale de la Coupe d’Algérie face au NAHD,

après sa défaite sur un but litigieux entaché d’une grave faute d’arbitrage, a tenu à éclaircir les faits concernant cette affaire, notamment sur ce qui a été dit sur les réserves techniques que les dirigeants de la Mekerra n’auraient pas formulées pour invalider le but victorieux des Sang et Or, intervenu dans les arrêts de jeu sur une remise en jeu d’une touche, qui aurait dû être effectuée par un joueur de l’USMBA et non par Karim Ghazi du NAHD, du moment que c’était ce dernier qui avait sorti le cuir hors de la surface.

Le président de l’USMBA a déclaré : «Si on n’a pas fait de réserve, c’est qu’on nous empêcher de le faire. Les quatre arbitres et les deux délégués de match présents n’ont rien voulu entendre malgré les gesticulations des dirigeants, du staff technique et des joueurs. Ils voulaient en finir avec ce match.»
«La Ligue et la FAF doivent s’autosaisir»

Poursuivant son intervention, le président de l’USMBA estime que ce match de demi-finale NAHD-USMBA devra impérativement être rejoué, en application de la réglementation en vigueur. Il argumente en invoquant les articles 76 et 77 du code disciplinaire de la FIFA et l’article 107 du code disciplinaire de la LFP.

«Les derniers tours de la Coupe d’Algérie sont sous l’égide du règlement du football professionnel. A cet effet et comme le stipule la réglementation en cas de faute grave, comme celle commise par M. Necib lors de ce match, la LFP et la FAF doivent s’autosaisir, même s’il n’y a pas de réclamation. La réglementation est claire. On nous a empêchés de faire nos réserves. Je me suis déplacé personnellement au siège de la Ligue, mais pas âme qui vive en raison du week-end. Cela dit, la LFP et la FAF ont été destinataires d’un rapport détaillé», précise le patron de l’USMBA, estimant que justice doit être rendue à l’USMBA «spolié de finale par une grave erreur d’arbitrage».

T. A. S. (El Watan du 17/04/2016)

One thought on “Affaire du match NAHD – USMBA Djillali Bensenada, président de l’USMBA : «On nous a empêchés de faire des réserves»

  1. Bonjour.

    Monsieur Bensenada vient de prouver encore une fois qu’il est incompétent. Aucun article des règlements généraux ne précise que la formulation des réserves doit se faire par des “gesticulations”. Il était prévisible que la maison USMBA allait prendre feu. Ce n’est pas avec des gestionnaires de la “qualité quelconque” du président et de son secrétaire général que le club USMBA va retrouver sa place d’antan. Mazal essah ibane.

Comments are closed.

BEL-ABBES INFO