Ces futurs candidats sénateurs issus des dernières élections locales

Sitôt élus ,à la tête des collectivités locales, les voilà qui briguent un mandat sénatorial ,ce ne sont pas les meilleurs, ni les plus représentatifs de la wilaya de Sidi bel abbes . Ils sont par contre les plus ambitieux et les plus fortunés . Car c’est au plus offrant de décrocher le sésame du prochain mandat  auprès de la chambre basse. Les tractations se déroulent en coulisses. Les élus communaux ,et APW ,tous partis confondus sont sollicités . On parles même d’achat de voix .Le profil des deux candidats,est connu le niveau intellectuel est tout aussi connu par le commun des citoyens de la wilaya. Ce sera donc l’un d’eux qui va représenter la wilaya de Sidi bel abbes pour les six prochaines années. Le 29 décembre prochain , les élus des collectivités locales passeront aux urnes afin d’élire le futur sénateur .Théoriquement,le candidat FLN ,président de l’APW  en exercice , part favori  ,de par le nombre d’élus en exercice du même parti qui sont au nombre de 293 contre le second candidat RND ,président de l’APC de Sidi khaled  ,qui sera assuré des 220 voix des élus que compte son parti. Il demeure que  le souci majeur de cette bataille électorale s’articule sur des objectifs de standing personnel que cherchent à obtenir les deux postulants, avant toute autres considérations de nature  altruistes au service de la collectivité publique . L’histoire nous a enseigné que leurs prédécesseurs ont durant leurs mandats écoulés au sein de la chambre basse,ont beaucoup plus contribué à se servir ,que de servir la collectivité locale.que pourront nous esperer donc de ce prochain sénateur ?


le 17 décembre 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 décembre 2012

3 Commentaires pour “Ces futurs candidats sénateurs issus des dernières élections locales”

  1. omega

    Est-ce que B.A.I. pourrait avoir l’extrême bonté de livrer à notre humble appréciation le C.V. de ces illustres «élus-candidats », dont deux vont bientôt sortir du « chapeau de magicien » de ces prochaines élections pour représenter la wilaya pendant six longues années au Sénat,et ce pour nous permettre d’apprécier s’ils sont dignes de figurer parmi les plus méritants?

    S’il se confirme que leur profil ne les classe pas parmi « les meilleurs, ni les plus représentatifs de la wilaya », il serait alors permis d’apprécier à leur juste valeur les supputations faites quant au rôle, à l’efficience et à l’utilité de la chambre haute, dont certaines allaient jusqu’à émettre l’hypothèse, qui avait paru surprenante à l’époque, de sa suppression.

    Face à la débauche de calculs politiciens, de combines et de manigances qui se sont exprimées cette fois-ci au grand jour et dans toute leur plénitude , et qui ont marqué de leur sceau ces dernières élections locales, ces spéculationssur le sort de l’institution s’avéreraient pertinentes et justifiées si l’ agitation constatée tout au long du processus électif n’était motivée , en fin de compte, que par l’accession à ces fonctions sénatoriales tant convoitées pour l’assouvissement d’ego et le confortement du statut social de ces candidats, la plupart du temps fraîchement élus et sans expérience, qui grillent au passage toutes les classes et les étapes de l’apprentissage de la gestion démocratique au niveau local – préalable nécessaire pour siéger valablement au niveau du Sénat.

    Si tel est le cas, et devant de telles aberrations, et s’il n’est pas possible de corriger dans le futur les profils de candidature et les conditions d’accession actuelles à ces fonctions électives qui avaient prévalu à la création de cette institution et qui ne répondent plus au contexte actuel en raison des nouvelles composantes de la “classe politique”, alors, et faute de mieux, il faut y aller allègrement : casser paradoxalement le thermomètre (le Sénat) si l’on veut aussitôt voir retomber la fièvre post- élections des APC et des APW, et ce , à tout le moins, pour le plus grand soulagement du budget de l’Etat !

    • le citoyen désabusé

      Monsieur Oméga,Vous demandez à être informé sur le CV de nos augustes futurs postulants au poste sénatorial.C’est du burlesque que de parler de CV,car à vrai dire ils n’ont possèdent point ,sinon avoir des pratiques ,c’est plus adéquat comme qualifiant .Ces messieurs sont connus sur la place publique chacun par ses qualités et surtout ses tares ,que nous tairons par pudeur intellectuelle.Vous pourrez à loisir être informé sur les frasques de ces “seigneurs”.Finalement à une exception prés l’histoire ne fait que se répéter pour le sénateur “made in SBA.”

  2. DZiri

    Salla’mou Alaykum M. Khaldi !
    Il est permis d’esperer Monsieur, mais il appartien à l'”espéreur” de préparer son oeuvre la cultiver, l’irriguer comme fail le pausans dans son champ et attendre la pluie qui vient completer le tout!
    Mais là, Monsieur Khaldi, il ne faut tenter le diable!
    ce sera toujours belote & rebelote !
    Salla’mou Alaykum

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 3 564
  • 7 435