Etre Homme, Etre femme

Être Homme

Où en sont les hommes aujourd’hui ? Comment vivent-ils leur vie de couple ? Quelle place leur reste-t-il dans la société ?

Dans la société actuelle il n’est pas facile pour les hommes d’intégrer les qualités masculines et féminines !

On rencontre soit des hommes certes “forts” mais aussi durs, rigides voir insensibles et violents, soit des hommes doux, gentils mais pas très masculins et virils.

L’homme dur est un homme à qui on n’a pas donné le droit ou pas appris à être féminin, doux, insouciant, joyeux et sensible. C’est l’homme du passé, sans faire de caricature, nos grand-père par exemple ont été plus éduqués et conditionnés ainsi !

L’homme ne sait souvent pas être au contact de ses émotions, pleurer est presque une honte,il se doit d’être fort, efficace et autoritaire. Il est prêt à faire une guerre plutôt que d’aller s’inscrire à un cours de danse classique !

L’homme ” adolescent ” est cet homme dont l’allure est cool, gentille et pas très assurée… ce stéréotype mâle est de plus en plus répandu mais n’est pas plus mature !

L’homme mature est à l’aise avec sa partie masculine, c’est celui qui a le sens de l’aventure. Il est capable de tout risquer pour explorer de nouveaux territoires.

Il sait assumer son agressivité sans la condamner. C’est un guerrier pacifique. Il est capable de se battre pour défendre son intégrité physique et celle de sa femme, de ses enfants et de ses proches. Il éprouve du plaisir à vivre l’effort musculaire, à entraîner son corps et à apprécier ses performances. Il construit, organise et laisse ainsi cette planète embellie de son passage.

Sur le plan intérieur, l’homme équilibré a une vision claire de ce qui se passe en lui, l’exprime et agit en conséquence. Il se dégage des pensées et des émotions pour atteindre directement la réalité du moment présent. Il ne s’égare pas dans les rêves et les promesses du futur. Il reste ZEN!

Quand l’homme a intégré ses énergies masculines et féminines, il agit avec les autres avec conscience et sensibilité et non comme souvent en cherchant à se prouver, chargé de colère et de revanche !

Il rentre avec courage dans la relation amoureuse, il permet et même aide la femme à être pleinement femme et montre avec vulnérabilité son vrai visage, même là où il est maladroit et inexpérimenté.

Article recueilli de Méditation france

Etre Femme

Que signifie être femme aujourd’hui ? Quelle est la nature profonde de la femme ? Quand est-elle dans son véritable pouvoir ?

On demande à la femme moderne l’impossible : être belle, douce, réceptive, amante, épouse, mère et en même temps, professionnellement l’égale de l’homme !

Le défi d’aujourd’hui est donc pour la femme d’être féminine tout en alliant des qualités masculines. La libération de la femme était bien sûr une étape nécessaire mais insuffisante. La femme évolue et tend à devenir comme l’homme : elle s’habille en jean, parfois elle fume, elle peut être dure, elle est ambitieuse, elle est souvent pressée, stressée et peut ainsi perdre sa beauté de femme et aller à l’encontre de ce qu’elle est réellement!

Car, quelle est la nature profonde de la femme ?

La femme, de par sa nature même, est réceptive. Son désir profond n’est-il pas avant tout d’aimer, d’être aimée et acceptée au plus profond de son âme et de son corps ?

Pour cela, la femme doit donc se retrouver, s’écouter et comprendre que peut être le féminin qui est en elle est : passif, réceptif, accueillant. Découvrir que la vulnérabilité de la femme est son principal atout et qu’il n’a rien à voir avec de la faiblesse ou de la soumission. La beauté de la femme ne réside pas dans le fait d’avoir un physique de star mais se trouve dans la confiance et la considération qu’elle a pour elle même.

La qualité féminine ne lui permet-elle pas alors d’être totalement dans son pouvoir de femme ?

Être pleinement femme serait alors recevoir et offrir à l’autre un espace de cœur et de partage. Un lieu habité par une femme est naturellement plus chaleureux, plus vivant, plus intime, qu’un environnement masculin, certainement plus impersonnel et fonctionnel.

La femme peut alors assumer pleinement ses rôles en étant amante et épouse et, sur le plan sexuel, devenir à la fois initiée par l’homme et initiatrice : elle lui ouvre ainsi les portes du cœur.

Et la femme peut se retrouver aussi dans le rôle de mère, lorsqu’elle accueille dans son ventre un enfant, qu’elle nourrit et à qui elle donne la vie. C’est la matrice dans toute sa plénitude.

Être femme est donc sensibilité, intuition, prémonition, irrationalité, elle est et restera toujours un mystère pour l’homme. Eh oui… !

La méditation, les stages de femme et les groupes de Tantra peuvent vous aider à devenir pleinement femme.

Article recueilli de Méditation france

One thought on “Etre Homme, Etre femme

  1. Vite dit,bien dit voyons voir être homme et être femme,ça s’ignifie moult facteurs que nous ne possédions pas je veux dire notre société renfermée dans des carcans injustifiables.Notre société algérienne reste et restera immature en ce qui concerne les fondamentaux du langage de “l’amour” c’est quelque chose qu’on parle sous le manteau,au yeux de beaucoup de citoyens/nes c’est un tabou qu’il ne faut surtout pas en parler,en revanche on biaise en longueur d’année,notre société s’est fragiliser par des contraintes au quotidien,et c’est un luxe de parler d’amour où de sexe que ça soit la femme où l’homme nous sommes frustrés dans ce domaine qui a mon humble avis primordial dans le couple.le couple algérien ne fait que produire sans état d’âmes,quand au reste n’est que futilité sans se poser la question à savoir sommes-nous heureux dans notre relation de couple?je ne pense pas,à la longue sa devient qu’un simple devoir la préoccupation majeur c’est la course du quotidien quand à l’amour ça se fait par obligation d’abord pour satisfaire son égo,et procréer sa lignée.L’homme où la femme ne se confie pas et ce n’est même pas imaginable d’en parler de sa sphère privée,par peur d’être ridicule,y’a beaucoup de chemin à parcourir pour en arriver,et qu’on parle de se domaine, et pourtant c’est mentionner dans le Saint-Qu’ran.

Comments are closed.

BEL-ABBES INFO