Fête internationale de la femme : une journée fêtée pour la première fois !

Photo0115Même si cela apparait étrange, la journée internationale de la femme a été célébrée pour la première fois  à la salle réservée à cet effet à la polyclinique de la commune de SIDI KHALED. Les employées des différentes polycliniques et salles de soins, relevant de la direction de santé de proximité de la commune de LAMTAR qui comprend dans son sein les communes : BOUKHANEFIS, SIDI ALI BEN YOUB, SIDI KHALED, SIDI LAHCEN, SIDI ALI BOUSSIDI, HASSI ZAHANA et d’autres.

Photo0116L’on apprend qu’elles sont au total 29 polycliniques et six salles de soins, avec un effectif féminin conséquent qui ont opté à avancer la fête du 08 mars le jeudi 06 mars pour une première raison que cette journée a coïncidé avec un jour de week-end et que les femmes peuvent s’abstenir d’assister à la fête pour différentes obligations familiales.

Ainsi, et vu l’importance de ce rendez-vous par sa naissance dans ce secteur, les femmes ont décidé de rattraper ce grand retard, elles étaient des centaines à célébrer leur fête dans une ambiance carnavalesque à dimension événementielle sous le regard heureux du chef de l’établissement le Dr BOURZIG EL HADJ en compagnie du Dr RAHMANE, les membres des œuvres sociales : Mr ALIOUI AHMED et la femme de fer qui lui revient tout le privilège de cette première festivité Madame FREDJA SOURIA qui, dit-elle « je me suis donné à fond pour faire naitre cette tradition citoyenne ».

Photo0114Devant une foule composée essentiellement de femmes, successivement le Dr BOURZIG et le Dr RAHMANE ont souhaité une bonne fête à toutes les femmes présentes, et que cet événement soit le début de consolidation de cet union. Le combat s’annonce enregistrer beaucoup de retard dans le milieu de la santé de proximité mais s’affiche à travers une présence nombreuse bien déterminer à être à temps, prêt aux grands rendez-vous et lever les défis avenir.

Pas l’ombre du doute, le message était clair à travers leurs échanges d’idées raisonnables et perceptif à plus d’un titre, les femmes ont levé les freins pour être présentes en masse afin d’afficher leur détermination à qui de droit. La ferveur et l’émancipation longtemps étouffées par déférents obstacles ont fini par surgir aux surfaces. L’affiche dans cette première scène de lutte pour des droit de citoyenneté, de non discrimination et d’égalités a permis une lecture bien claire, les femme s’imposent cote à cote sur le même pied d’égalité avec l’homme.

La journée s’est célébrée à l’image d’un vrai carnaval, une joie innocente et légitime se dégageait des visages des femmes qui venaient de plusieurs communes se regrouper et découvrir la joie d’être ensemble pour la première fois «on n’a jamais célébré notre fête et il y’a des collègues qu’on vient de voir pour la première fois »  dixit certaines femmes du milieu de la foule.

Photo0124La directrice a été longuement attendue par ces femmes qui souhaitaient chaleureusement sa présence, lorsque l’on apprend qu’elle devait répondre à l’invitation du DSP de la wilaya de sidi bel-abbes pour probablement le même motif au chef lieu de wilaya « on aurait aimé que notre directrice soit avec nous pour, non seulement fêter la journée internationale, mais surtout parce que c’est la première qu’elle fut célébrée ». L’on comprend aisément le message, que l’entente règne merveilleusement parmi le personnel et la directrice dans l’ensemble des établissements de santés publiques de proximités (EPSP).

En plus des fleurs symboliques et traditionnelles dans cette fête, plusieurs cadeaux de valeur ont été distribués comme si pour rattraper ce long retard, parmi ces femmes 19 retraitées qui ont manifesté leurs joies de voir cette journée se célébrée enfin, tout en souhaitant à leurs collègues une vie et des conditions socioprofessionnelles meilleures.

Djillali T


le 07 mars 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 mars 2014

1 Commentaire pour “Fête internationale de la femme : une journée fêtée pour la première fois !”

  1. reply

    le président de la république vient d’annoncer l’ouverture d’un débat sur
    un fond destiné pour les femmes divorcées afin de recouvrir les impayés de leurs maries. Farouk ksentini sur la radio chaine3 rebondit sur cette question et la qualifie comme bonne en la comparant a celle appliqué ailleurs en Tunisie et en suisse.
    Au lieu de réunir tous les professionnels de la justice et de débattre sur les causes des divorces en Algérie, malheureusement la présidence fait comme faisait le Colon d’autre fois. Il exerce une pression sur les indigènes telle qui éclate la cellule familiale et lorsque le problème se déclare chez lui il fait sortir ces troupes et commence a tirer sur tout le monde. Je ne sais pas comment réfléchissait ce colon pour produire de la richesse.
    Les groupes de pressions exercent sur tout le peuple algérien une forte pression en créant des fausses crises de logements pour faire passer le prix du m² de 10.000 a 80.000 da en, et lorsque 10 personnes n’arrivent plus a vivre sur 60m² , lorsque le père de famille n’arrive plus comment concilier sa sœur avec sa mère avec son père avec son frère avec sa femme avec la famille qui qui passent des nuits chez lui, comment voulez vous qu’il ne perd pas les pédales. Soit il se donne la mort et c’est interdit par la religion soit il lâche tout et laisse sa femme le trainé devant les tribunaux car elle était chassé du domicile non pas conjugale comme ils le disent mais de la maison familiale qui appartient a la famille et que comme dit nos Notaires
    ”t’as une place dans les chiya3”..
    Ce fond palliatif ne va rien régler et sera exploiter pour ceux qui ont des villas de puiser dedans. ces gens là n’ont aucune morale, aucun repaire aucune religions. Il va tout simplement jouer le jeux du divorcer pour pousser sa femme a aller puiser de la caisse. Le problème des femmes divorcés et qui a besoin reellement d’aides l’aura jamais. On a vu des hommes riches faisant la queue pour avoir le couffin de ramadhan. saddique aw la’ toussadik.
    …La presidence perchée a la mouradiya croit que touts les algériens sont a la mouradiya. L’etat ne sait pas qu’un couple aisé de fonctionnaire qui accumulent les 120.000 da n’hésitent pas a déclarer leurs fils asthmatique ou celiaque pour toucher la prime de la sécurité sociale. Je n’ai jamais vu une famille rurale oser faire cela car elle a un Bout de nez . Arriver a de telle bassesse c’est du jamais vu. On a vu pire encore un haut cadre avec une villa coloniale qui se pointe devant les syndicats afin d’avoir la prime des enfants scolarisés de 1000da. rien que pour allez faire les photocopies des certificats de scolarité des enfants et les légaliser, il a gaspillé un plein d’essences de 1500 da.
    Pas d’argent travaillent ou créve.
    Cependant l’état doit agire et mener une guerre militaire contre ces groupes de mafieux qui se sont emparés du foncier et qui poussent les familles algériennes a l’impossible. Ils faut laisser aux privés l’occasion de construire. L’état ne construit que pour les nécessiteux qui se trouvaient dans une situation difficile suite aux chamboulement dans l’économie international qu’on ne peut ni prévoir ni affronter. L’état ne doit ceder aucun logement. Tu es en difficulté chez les parents, tu te présentent tu prend une location modérés en attendant que tu achètes ton logement auprès d’un privé ou d’une banque. l’État ne construit que des HLM de 60m² afin d’éviter l’eternelasation des occupants. il sera aussi interdit de sous louer les logements..
    Une fois que chaque femme aura un petit chez soit chez elle même temporaire, le père n’est pas obligé de divorcé.
    Comme au canda et pour éviter que les enfants tombent entre les main des gangas mafieux, c’est la securité sociales qui ordonne aux écoles de signaler un enfant ”anormale” une fois signalé l’assistante social se dépalce en urgence chez les parents de l’élève pour essayer de savoir ce qui se passe al’interieur de cete famille.
    Selon le rapport de l’assistante sociale que les pouvoirs publiques vont vite réagir afin de mettre cette famille en quarantaine et puiser dans le Budget du président . La les solutions peuvent allez jusqu’à le retrait des enfants es mains parentales et passer les parents souvent alcoolique devant leurs responsabilités.

    Que la présidence de la république ne s’y missent pas trop dans les affaires sociales ce n’est pas son role. Les rôle d’un président d’un maire ou d’un wali n’est pas de distribuer de l’argent mais de suivre l’État des citoyens qui sont sous sa coupe de responsabilités.
    On disait que Omar radya ellahou 3anhou faisait la ronde chaque nuit a partir de 2 heures du matin. Toute leurs de lumières de lumières dans une maison indique des gens qui n’ont pas diner. Car la faim empêche les malheureux de dormir. ces gens qui ont du Nif et qui préfèrent mourir que d’aller mendier.

    Un père qui a une voiture de tourisme un logement un salaire et qui abandonne sans raisons ces enfants la justice doit le tirer par son pantelons. l’huissier de justice doit vendre tout ces biens et rembourser les dettes.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 3 079
  • 7 299