LA VALEUR, LA MORALE, LA MESURE ET LE TRAVAIL

0 Comments

« L’appétit de la rente pétrolière, et l’indifférence flagrante des  choses, de la grandeur avaient opéré en même temps pour donner au pays une Maffia qui n’avait d’autres objectifs que de grandir la puissance matérielle dune caste( rentiers) et d’autre effet que dénaturer la moralité de tous. Il n’a donc pas été difficile à ces rentiers de devenir la honte du pays » citation

Nous les Algériens étions en 1962 de simples gens pauvres mais bien braves, notre unique moyen de transport individuel était bel, et bien notre bien aimé « âne si doux », soumis a notre désir boulimique sans frontière.
Actuellement, les temps ont bien changé, celui qui sermonnait hier le socialisme, pontifie aujourd’hui l’ultralibéralisme sauvage. Les valeurs sociales, la morale, les normes, les mesures n’obéissent plus au critère travail fruit de richesse, la valeur ajoutée a cédé par la force politique, la place à la spéculation tout azimut .Le résultat, une baraka d’or noir issue du Sahara s’est constituée dans l’échange en rente. Les hyènes du pouvoir se sont désignées en devancier, et en dictateur pour agioter cette rente via la corruption, et la cupidité.
 Cette belle histoire commence sur la route des vacances, une romance dans ma petite bagnole roulant modestement, sur un palier qui nous indique l’entrée da l’agglomération de Benisaf . Une super bagnole de luxe roulant à une vitesse dépassant la norme prescrite dans la plaque indicative du code de la route, et la morale du risque. Le « chauffard » envoie par-dessus la fenêtre de sa voiture un long mégot, qui par frottement avec le bitume de la route donne lieu à des escarbilles, sont capable aussi de faire des dévastations bien plus mal pour la nature (incendies de forets) pour l’homme (incendies de champs de blé ou autre bien)… . Deux minutes plus tard, devant une pompe à essence  Naftal à l’entrée de la ville, la super voiture s’arrête pour s’approvisionner en carburant. Je fis de même, tout en me plaçant en file derrière lui, en attendant le tour. Le « chauffard » de la super bagnole est un grand Monsieur de taille dans l’apparence, très bien costumé, bien rasé, bien peigné un modèle type d’occidentalisme ou plutôt d’européanisme, le parfum y manquait .
L’acte, la façon, et l’endroit où la cigarette a été parachutée me collait la peau, et surtout dans l’esprit, il me poussait à crier a qui de droit  de cette malfaçon,. Cet acte arbitraire semblable à beaucoup d’autres que chacun de nous pourrait effacer par un petit geste pour sauvegarder l’ordre de la société :

« Vous formez la meilleure communauté suscitée pour les hommes. Vous ordonnez ce qui est convenable. Vous interdisez ce qui est blâmable .Vous croyez en Dieu » Coran Sourate-III Verset-110
.quittant ma voiture, je me suis dit qu’il fallait lui dire ce qui a dire de bon, de bien, d’utile de manière plus polie, gentille, et bien agréable.
-Salut ! bien Monsieur ! Très curieux de savoir le prix ou bien le cout de cette formidable bagnole.
La réplique ne s’est fait pas attendre :
-Oh ! Tu sais c’est une bagnole pleine !
-je réponds pleine en quoi, je n’ai pas bien saisi !
Il me rétorque :
– ca se voit que tu n’es pas du métier !
-C’est-à-dire !
-C’est une voiture toute option !
-AH bon ! Et combien elle coute !
-Elle coute tant !
– un prix qui ne trouve pas de fichier pour se fixer dans ma tête !
Et de lui dire :
-elle possède un cendrier comme option
-Bien sur ! Un cendrier avec poussoir, et lampe lumineuse !.
-Alors bien  Monsieur ! Puisque c’est ainsi, pourquoi, il y a tout juste un instant  à peine , en me dépassant sur ce palier de  la route en ligne continue, vous aviez lancé ou plutôt jeté votre  mégot « cigarette » en dehors de votre bagnole !!!!! L’option de la voiture sert à quoi alors !!!
Un petit acte civique que chacun pourrait produire, engendre plus de bien que de se taire ,et laisser le mal se repandre.il a été bien dit « que la morale fasse partie d’une éducation publique commune à toutes les classes de citoyens. Que l’on écarte avec soin de cette éducation toute influence sacerdotale » alors Agis de telle sorte que la devise de ta volonté puisse être promue en loi morale.
Benallal mohamed

Related Posts