L’Algérie a surpris les occidentaux par la rapidité et l’extrême secret de son intervention militaire sur le site gazier d’Aïn Amenas

19012013 ANPCertaines capitales occidentales se sont empressées depuis d’exprimer leur désaveu à cette opération unilatérale d’Alger sur son propre sol et en sont à réclamer des éclaircissements en lieu et place d’approuver la démarche Algérienne.

 

Le Japon avait même demandé l’arrêt immédiat des opérations en cours au nom de la sauvegarde de ses ressortissants. Toute la presse avait dans un premier temps insisté sur l’importance du nombre d’étrangers de toutes nationalités travaillant sur ce complexe gazier, ce qui laissait supposer que les autorités Algériennes devaient agir avec doigté et en étroite concertation avec les gouvernements concernés.

La rapide action des forces de sécurité Algérienne contre le commando preneur d’otages a contrarié selon certaines sources le timing d’une opération occidentale qui devait s’inscrire dans la durée et permettre l’internationalisation du conflit au sahel en l’étendant au territoire Algérien. Les preneurs d’otages seraient selon cette source des moyen-orientaux accompagnés d’occidentaux et l’opération planifiée par des franco-israeliens dans le but de faire remarquer l’incapacité algérienne à réduire les foyers terroristes. La négociation dans la durée servait en fait à accréditer la thèse de l’incompétence des autorités Algériennes.

Hormis l’accompagnement logistique, toutes les chancelleries occidentales ont refusé d’envoyer des troupes en soutien à la France au Mali alors que celle-ci est membre de l’OTAN dont la charte implique l’intervention automatique de ses alliés en cas de problème, il s’agissait donc d’impliquer par la diversité des otages les autres nations dans le projet de balkanisation du sahel de l’Egypte à la Mauritanie en passant par l’Algérie, pays qui n’a pas connu son printemps au grand dam de ses instigateurs.

La multiplication des actions terroristes contre des sociétés conjointes en Algérie comme annoncé aujourd’hui par le chef d’un groupuscule terroriste ouvre la voie à l’ingérence d’autres forces étrangères afin de sécuriser leur nationaux. La politique armée des petits pas a remplacé celle du pilonnage mais l’objectif reste le même, l’accaparement des toutes les ressources énergétiques et minières de l’Afrique du Nord au bénéfice des multinationales du crime et du désordre via les marionnettes politiciennes.

L’Algérie vient de démontrer qu’elle entend rester souveraine sur son territoire par la non négociation lors de prises d’otages et a fait échec à un plan bien huilé qui devait la faire glisser vers le chaos lentement mais sûrement sans que personne ne s’aperçoive qu’elle est attaquée par les mêmes qui ont oeuvrés en Libye et en Syrie.

MF/APA/Agences


le 19 janvier 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 janvier 2013

1 Commentaire pour “L’Algérie a surpris les occidentaux par la rapidité et l’extrême secret de son intervention militaire sur le site gazier d’Aïn Amenas”

  1. hakim

    Quelle humiliation pour ces potentats occidentaux! ils ont sous-estimer l’armée Algérienne de par son savoir faire dans ce domaine bien spécifique n’est-ce pas? l’Algérie a une très longueur d’onde dans ce domaine,nous ne sommes pas le Mali,ou autres pays avec qui on joue les gros bras,nous devons être fiers de par nos capacités d’agir vite et peu importe ce que ça nous coute;le fait que les chancelleries occidentales sont rester sans nouvelles de la part des autorités algérienne ça leur est rester au travers de la gorge.Les occidentaux n’ont pas le monopole et surtout dans ce domaine ils ont oubliés qu’on a eues des années noirs question de terrorisme,le seul moyen c’est d’éradiquer Ho!! combien douloureux pour les innocents,mais est-ce qu’on a le choix devant ce lourd dilemme? ils n’en feront pas mieux que nos commandos ils ont liquider en deux mouvements trois temps ce poison qu’est ses criminels et qui mettent ça au nom de la charia ou le “Djihad*.de nos jours le monde occidental à banaliser le mot “Djihad”or ce qui c’est passé à In Amenas n’a strictement rien a voir avec le “Djihad”l’Algérie n’est pas habituée et n’osera jamais demander de l’aide et en particulier dans ce domaine c’est chasse gardée s’immiscer dans nos affaires nationales, c’est la case départ recoloniser,Encore heureux que l’Algérie à fait un geste d’ouvrir l’espace national pour ses enfoirés de frouziens.À force de s’exercer à une chose,on y devient habile.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 3 518
  • 5 961