L’ÉMIR Abdelkader : Si l’humanisme était de mise dans la narration de l’histoire par les vainqueurs (Vidéo)

Étant averti depuis par le parti pris des historiens de la colonisation , tous par hasard issues de la mouvance à l’origine du club de St. SIMON , Je ne peux me contenter du romanesque avec lequel la vie de l’Émir a été présenté dans ce documentaire. Ce n’est guère encore le lyrisme, des commentateurs consensuels dans leur itinéraire respectif , qui va nous persuader que la sagesse , la tempérance et l’érudition de l’Émir peuvent à eux seuls expliquer ou donner un sens à la bravoure et l’héroïsme du fils de MAHIEDDINE . L’Histoire de l’Emir ABDELKADER , à notre humble avis, est encore à écrire car les sources , qui ont présidés à sa narration sont, entièrement ou presque, étrangères pour ne pas dire totalement françaises .

Il n’y a pas si longtemps , François HOLLANDE , en sa qualité de Président de la République a fait de Jules FERRY, dans une cérémonie solennelle , le chantre et le modèle de l’humanisme universel. Comment un héritier de Jean JAURÈS et Léon BLUM peut-il ignorer que Jules FERRY était le théoricien zélé d’une colonisation de peuplement, allant jusqu’à proposer l’extermination des indigènes . L’école gratuite et obligatoire ne s’appliquait qu’aux enfants de l’occupant. Peut-on être humaniste sans être ouvert aux autres, je n’ose pas dire qu’on ne peut concevoir un humanisme sans universalisme. St ARNAUD, l’inspirateur des enfumades du DAHRA n’est pas allé aussi loin dans sa rage d’anéantissement de “l’INDIGÈNE”. C’est autant dire qu’il est erroné de s’appuyer sur une dictée de l’histoire élaborée par le colonisateur qui présente la Thèse et l’Antithèse dans un “KIT” dont tous les éléments sont indissociables .

L’Émir ABDELKADER n’a connu dans sa vie que trahison et adversité et n’a eu de JEUNESSE , que le seul combat pour l’unification et la liberté de l’Algérie. J’ai coutume de dire : ” Essayez de monter un cheval pendant 15 années (durée de son combat) , par monts et par vaux , et vous apprécierais l’étendue de sa ténacité , de son engagement, et de sa bravoure pour une Algérie de son rêve . Cela n’a pas suffi apparemment pour faire d’une lecture de la “REDDITION ” , un acte d’allégeance , en ignorant qu’au même moment la continuation du combat était vaine et sans issue . On peut toujours continuer à épiloguer autour de la bravoure qu’on exige des autres, cependant qu’on s’extrait soi-même des possibilités qu’offre la nature humaine dans son ultime sacrifice. On a évoqué aussi la décoration , figurant dans les portraits de l’Émir , et qu’un peintre peut accrocher de son propre gré ou sur une mauvaise intention délibérée .

L’historiographie colonialiste ne l’a-t-il pas présenté comme un ami de la France ?. L’affiliation à la franc-maçonnerie , alors qu’il n’était que l’invité de la loge Henri IV , est un autre argument fallacieux pour nuire à l’aura de l’Émir, sans compter la défense des Chrétiens de Damas qu’on a osé présenter comme un acte de défiance à l’égard des musulmans , bref,  l’on se contente de citer l’adage : ” quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage” . L’Émir ABDELKADER , Abdelhamid BENBADIS , ABBANE RAMDANE et HOUARI BOUMEDIENE sont ceux que le commun des Algériens fera figurer sur le fronton de tous les symboles d’une ALGÉRIE ÉTERNELLE.

Par Hamid Abdeddaim
<iframe width=”520″ height=”305″ src=”https://www.youtube.com/embed/bk4FrACvX5s” frameborder=”0″ allowfullscreen></iframe>

 

BEL-ABBES INFO