ALGER- L’Algérie condamne le recours à la force au Mali et rejette “fermement” le changement anticonstitutionnel, a affirmé jeudi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, M. Amar Belani, dans une déclaration.

“L’Algérie suit avec une grande préoccupation la situation au Mali.

De par notre position de principe et, conformément aux dispositions de l’acte constitutif de l’Union africaine, nous condamnons le recours à la force et rejetons fermement les changements anticonstitutionnels”, a souligné M. Belani.

“Nous estimons que toutes les questions internes au Mali doivent trouver leur règlement dans le cadre du fonctionnement normal des institutions légitimes de ce pays et dans le cadre du respect des règles constitutionnelles”, a-t-il ajouté, faisant noter que “l’Algérie proclame son ferme attachement au rétablissement de l’ordre constitutionnel dans ce pays voisin”