Pelé restera la figure du plus grand événement sportif de la planète : la Coupe du monde de football. Et si le Roi s’en est allé, son héritage perdura.

ll suffirait presque d’une date, une seule, pour apercevoir l’empreinte de Pelé sur la planète foot. Et au-delà. Le 19 novembre 1969, sur la pelouse du stade Maracana, à Rio de Janeiro, Pelé inscrit sur penalty son 1 000e but. Folie. Plus de 100 000 spectateurs emportent un souvenir d’éternité. Avec ce but s’efface l’humiliation subie par tout un peuple près de vingt ans auparavant, battu dans le même stade par l’Uruguay en finale d’une Coupe du monde 1950 qu’il avait organisée. Cette fois, le Maracana explose. Lire aussi : La mort du « roi Pelé », légende du football mondial

LIRE L’ARTICLE EN ENTIER À SA SOURCE ICI

LE MONDE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *