Rencontre Wali/société civile : vers une réconciliation

C’est difficile, mais pas impossible. La deuxième rencontre du wali avec la société civile a paru penchant vers un climat plus rassurant. Le fossé semble se rétrécir eu égard à la première rencontre grâce, sans aucun doute à une volonté sincère du premier magistrat de la ville.

Expliquant une fois de plus le contenu de l’instruction n° 598/2014  émanant du ministre d’état et des collectivités locales détaillant l’objectif d’une démocratie participative qui prévaut le rapprochement de l’administration au citoyen, le wali semblait déterminé à aller de l’avant.

Convaincu que le seul moyen de responsabiliser le citoyen, le rassurer, en faire de lui un acteur dans le développement c’est de l’impliquer dans le choix et l’idée dans quelconque projet avant sa réalisation, il ira jusqu’à instruire son exécutif, les chefs de daïra et les p/APC qu’en terme d’objectifs, et au-delà des aspirations, à contenu essentiellement ‘’ interaction positive’’, les texte en vigueurs réaffirment la volonté du gouvernement d’œuvrer à la concrétisation d’une politique qui instaure de nouveau une confiance entre le citoyen et l’état. « Il suffit tout juste d’être à la hauteur de cette tache », disait-il, pour continuer «  Ce sont là des instructions qu’il faut appliquer pour aboutir à une conciliation avec le citoyen ».

La rencontre était plus d’un seul sens eu égard à l’entente accordée par la présence, avant de finir avec un débat encourageant surtout l’initiative du gouvernement mettant en exergue le souhait de soutenir le premier magistrat dans sa mission de concrétiser cet objectif sur le terrain.

Le WALI ira plus loin exhibant son désir d’homme sincère et disponible. « il faut enlacé la ville », demanda-t-il  aux présents afin de ne pas permettre aux intrus qui nuisent  à nos projets de s’infiltrer dans le périmètre pour leurs intérêts personnels. « Je viens d’être informer qu’un lot de terrain de l’intérieur du site du lac a été concédé à un citoyen depuis les années 80 », expliqua le wali, pour continuer intriguer d’une façon ironique « qui peut avoir le courage d’acheter ici, et qui a eu le courage de lui vendre une parcelle dans un site qui appartient à tout le monde ? ». « N’est-ce pas un crime !» s’exclamait-il, et sans attendre, pris par la responsabilité, il instruit de se mettre dés lors en ouvre pour annuler cette transaction, qu’elle est nulle et non a venu.

Djillali T

 

2 thoughts on “Rencontre Wali/société civile : vers une réconciliation

  1. djillali a3dhama allah o ajrakoum we allah yerham el walida.
    Sans arriere pensee et dans le bon sens etiez vous present lors de cette seance ????? a ce qu on sait le wali s etalt reuni avec l executif a propos de la societe civile ; il faut faire attention de ce vous disent les petits correspondants faites vos invetigations vous constaterez que le BRQ des sevices de securite et different du contenu de l article .. !!!!! ……………
    CREDIBELENT VOTRE

Comments are closed.