Sidi Bel Abbes : De l’APC à l’APW , la discorde reprend son chemin

Décidément rien ne va plus au sein des assemblées populaires élues de la wilaya de Sidi Bel Abbes. Cette mandature aura battu le record des dissensions, querelles et batailles rangées entre élus. En effet, que ce soit à l’APC du chef lieu de wilaya qui n’a eu de repos que ces dernières semaines ou à l’APW qui semble avoir repris depuis un certain temps, le flambeau de la discorde qui régnait à l’APC, les querelles se ressemblent dans le fond et semblent s’éterniser au sein des ces hémicycles, cette fois c’est au niveau de l’APW que le torchon brûle entre son président M. Kheddar et quelques membres influents, notamment M. Slami, cardiologue de profession.

En effet, depuis leur installation, les deux assemblées , communales et de Wilaya n’ont cessé de s’entre-déchirer pour des postes de responsabilités et/ou d’ordre organisationnel. Si pour le cas de l’APC , les activités semblent avoir retrouvé un semblant de sérénité et de bonne marche suite aux nombreux arrêts de travail observés au cours des mois précédents, la situation d’un dysfonctionnement organisationnel au niveau de l’APW semble refaire surface après le retrait de M. Belaid Lacarn qui fut premier PAPW pour une courte durée au début de cette mandature. Les relations entre élus semblent également se détériorer et pour cause, ces échanges verbaux parfois virulents entre le président et quelques membres élus.

À la séance plénière de la semaine passée (vidéo ci-dessous), une altercation entre M. Kheddar PAPW actuel et M. Slami membre élu , a envenimé la séance . Chacun pointant du doigt l’autre de ne pas vouloir respecter la procédure et/ou les lois régissant cette assemblée. En réalité, le problème ou le fond de ces échanges verbales entre élus , semble trouver son origine dans le hirak qui a, semble-t-il, libéré la voix et la voie à tout le monde. Selon quelques indiscrétions, l’APW ne veut plus être le porte-voix de l’exécutif mais doit être l’instance qui contrôle, ordonne et dirige l’exécutif . C’est par elle, que tout doit être décidé ou transité et non pas se limiter aux directives d’un Wali comme cela a été depuis la naissance de ces institutions élues.


le 03 novembre 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 novembre 2019

3 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes : De l’APC à l’APW , la discorde reprend son chemin”

  1. Abdeddaim Abdelhamid

    Comment voulez que cela soit mené à bon port quand les prérogatives dévolues à l’APW soient mal perçues par ceux qui sont censés être les portes-voix des citoyens en matière de contrôle de l’éxécutif , pour une meilleure efficience adaptée à leurs besoins essentiels . Il est évident que Docteur SELLAMI s’attelle à l’application stricte des textes faisant INSTITUTIONNELLEMENT , de l’APW un organe de contrôle et d’évaluation des objectifs définis dans le programme d’investissement annuel . Aller à l’encontre de l’esprit de la loi qui fait de l’APW UNE INSTITUTION DE DÉFIENCE( dans le bon sens, loin de s’opposer pour le plaisir de le faire) , c’est la porte ouverte à toutes les lubies et toutes le dérives. Nos aïeux et nos maîtres nous ont appris que les responsabiltés ne peuvent être confiées au pied-levé sans que le choix du chef ne soit l’objet d’une expérience avérée et dont le critère premier est l’assurance de soi , et C’EST LÀ PRÉCISÉMENT LA SOURCE DE TOUS LES BLOCAGES , OPTER POUR TOUT LE CONSENSUEL AU BÉNÉFICE DES ÉGOS , C’EST ACCEPTER D’ÊTRE SOUS LES ORDRES PAR MANQUE D’AUTORITÉ EN ENGAGEANT TOUTE L’INSTITUTION À TORT OU À RAISON . COMPRENNE QUI VOUDRA , MON POINT DE VUE NE S’ATTACHE À AUCUN PARTI-PRIS .

    • Fellahi EL Haouat

      Coquille vide , en temps normal, amplifié par un vote manipulé et cela vous donne un conglomérat impossible à homonogéiser et l’on s’attend qu’un PRÉSIDENT DE COMPROMIS puisse être à la hauteur, tâches d’une RESPONSABILITÉ qu’il est loin de pouvoir soupçonner . Depuis bien longtemps , l’APW SERT À RECYCLER UNE HORDE DE SERVITEURS TOUJOURS EN PLACE ET OBÉISSANT À L’AVEUGLE, COMME DE BIEN ENTENDU. CE QU’IL VISE C’EST CETTE RENTE À VIE QUI FAIT QUE LE SYSTÈME DE RETRAITE EST À L’AGONIE. ON DÉCRIBILISE L’OBJET PAR UNE PROJECTION POLITIQUE INSENSÉE ET L’ON S’ÉTONNE DE LA NOYADE, NOS ENFANTS AURONT LA LOURDE CHARGE D’Y PARER QUAND HASSI-MESSAOUD SERAIT À SEC. AU POINT OÙ SE TROUVE LE PARADOXE , POURQUOI PAS UN SOURD-MUET À LA TÊTE DE L’INSTITUTION APW, LACARNE NOTRE AMI “”L’A ÉCHAPPÉE BELLE””

      • Abdelhamid ABDEDDAIM

        Quand on est propulsé à un poste de responsabilité en étant l’Homme du moindre mal , et qu’on y adhère, sans état d’âme , il serait ardu pour tout être sain de corps et d’esprit,un personnage commun qu’on croise tous les jours sans lui prêter la moindre attention ,DE TENIR BON ET, ÊTRE À MÊME DE BRAVER LA SUBORDINATION QUI NOUS POUSSE À NOUS TAIRE , ET À TAIRE CE QUE NOUS SAVONS. LE PIRE , EN ÉTANT PASSIF EST DE LAISSER LES ” FAKES -NEWS” FAIRE LEURS EFFETS RAVAGEURS SUR LE CERCLE DE SES AMITIÉS D’ADOLESCENCE .

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 2 261
  • 6 033

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez