SIDI BEL ABBES : Rencontre du wali avec la société civile

C’est parti pour une série de rencontre entre les autorités locales et la société civile pour débattre des questions relatives au développement du cadre de vie des citoyens. Après une sortie sur des chantiers, le wali de la wilaya de Sidi Bel Abbès Mr Hattab Mohamed a tenu hier lundi une rencontre avec la société civile et les élus locaux au cinéma Tessallah ex Vox. L’assistance a eu droit à une présentation des différents programmes réalisés et ce qui reste à réaliser durant le programme complémentaire du président de la République et particulièrement le développement local. Un exposé exhaustif sur des aménagements urbains en matière de l’éclairage public, des espaces verts a été présenté par des bureaux d’étude. La seconde tranche de la viabilisation du grand boulevard de la Macta sera lancée dans les prochains jours afin d’offrir aux citoyens un espace de détente agréable en plein cœur de la ville. L’on évoquera aussi le lac Sidi Mohamed Ben Ali, le jardin public dont les études réalisées par des experts sont en cours de finalisation. Le premier responsable de l’exécutif de wilaya en présence des autorités locales a écouté les doléances et les inquiétudes des représentants de la société civile qui ont insisté sur la qualité des travaux réalisés dans les différents programmes. D’autres présidents d’associations ont mis l’accent sur la nécessité de faire participer les acteurs de la société civile dans les décisions et les conceptions des projets. Mr Hattab a clôturé les débats par une intervention à travers laquelle il a brossé un bilan des réalisations depuis 1999 à ce jour tout en mettant le doigt sur les projets de grande envergure qui sont déjà inscrits à l’image d’un autre CHU d’une capacité d’accueil de plus de 500 lits. Il convient de signaler la forte affluence qui a assisté aux débats jusqu’à la fin de la séance de travail.

D. M

One thought on “SIDI BEL ABBES : Rencontre du wali avec la société civile

  1. Est ce que les temps ont changé ??
    Est-ce vrai qu’un “wali” n’est pas inamovible ?
    J’en doute ! si ce n’est pas pour une fin politique(zayene naîti) , celui là me parait bien !!!
    Un “Wali” a normalement des comptes à rendre à la population et cette dernière ne doit pas subir son inaction ou sa gestion opaque.Tant mieux que des présidents d’associations ont mis l’accent sur la nécessité de faire participer les acteurs de la société civile dans les décisions et les conceptions des projets à condition ces derniers aient au moins une normalité architecturale et soient un plus pour la ville.
    .

Comments are closed.