Un choix hasardeux à Sidi Bel Abbès

C’est assurément l’un des projets qui a fait couler le plus d’encore, ces dernières années, à Sidi Bel Abbès et susciter beaucoup de réactions notamment de la part d’associations écologiques.

Lancés fin 2010 et ayant englouti presque 40 milliards de centimes, les travaux d’aménagement du lac de Sidi M’hamed Benali, situé à quelques encablures du chef-lieu de wilaya, se sont révélés être un vrai fiasco.

Ces travaux ont porté essentiellement sur la réalisation d’une adduction d’eau potable, d’une route à double voie allant du carrefour giratoire du campus jusqu’à l’entrée du site, d’un quai de plaisance, d’un théâtre de verdure, de plusieurs terrains de sport.

Les travaux de construction de 70 locaux commerciaux au sein de ce site naturel n’ont finalement pas été entamés en raison de la controverse qu’a suscitée ce projet. La quasi-majorité des ouvrages réalisés n’ont, au final, servi qu’à satisfaire les fantasmes d’un wali, mis à la retraite en 2013, défigurant au passage un site naturel mais ô combien fragile. Etudes mal ficelées, choix hasardeux, atteintes à l’environnement, passation de marchés de gré à gré…

l’aménagement d’un «parc citadin» au niveau du lac est intervenu à une période faste où l’argent public coulait à flot. Cela s’est traduit par un véritable scandale financier et écologique commis en toute impunité avec l’assentiment de responsables locaux, toujours en fonction, et d’élus locaux figés dans une passivité destructrice.

Si certains directeurs de l’exécutif avaient émis timidement des réserves, aucun n’a cependant eu le courage de s’opposer à la volonté d’un wali en fin de carrière. Le bétonnage d’espaces verts, à travers la construction de structures en dur, a été qualifié récemment de «bêtise» par son successeur. Les associations de protection de la nature parlent de «désastre écologique».

D’ailleurs, les conséquences du bétonnage de cette zone humide sur l’écosystème commencent à être perceptibles. Des écologistes estiment que la réalisation d’allées piétonnes et d’un mur de clôture a sérieusement bouleversé le cycle biologique de certaines espèces animales qui nidifiaient dans ce site. Il a fallu cinq ans et une levée de boucliers de la part d’associations et de la presse pour que le projet soit modifié, réajusté, selon les spécificités du site.

Confiée au bureau Eco-Vert, l’étude d’aménagement du lac a apporté des rectificatifs prévoyant, notamment, l’implantation d’un parking hors site et l’interdiction d’accès aux véhicules, la réalisation de circuits de randonnée pédestre, le décapage des voies bitumées et leur remplacement par de la terre battue ainsi que l’aménagement d’espaces gazonnés et la plantation d’espèces d’arbres adaptées au site.

Abdelkrim Mammeri (El Watan du 17/12/2015)


le 23 décembre 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
23 décembre 2015

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 1 913
  • 6 084