Les candidats ont été sommés de faire sortir leurs convocations par internet.  Obstacle  imprévu d’autant plus que le site ONEC de l’Office des examens est fréquemment inaccessible et quand il l’est, il est impossible de télécharger une convocation de manière normale.

Les élèves se trouvent résignés à supporter malgré eux les conséquences des défaillances qu’engendrent tout un enchaînement décisionnel, sachant que l’examen du Bac sport débutera le 02/05/2013, à une semaine seulement et qu’aucun candidat ne sera accepté sans convocation.

Le faible débit chez les abonnés privés rend l’accès au site aléatoire. Les convocations sont exigées en couleurs. Mais la majorité des utilisateurs préfèrent  les imprimantes en noir et blanc à celles en couleurs plus chères pour une longévité très réduite.

Un fait contraignant qui oblige ces lycéens à se rabattre quotidiennement vers les CYBER possédant une imprimante couleurs pour tenter d’avoir le fameux sésame.

Les tenants des CYBER rencontrent le même problème même avec un débit plus haut, ils se voient de ce fait obligés de, soit veiller tard la nuit ou se lever tôt le matin. « Mais ce n’est pas toujours possible » nous révèlent-ils. Certains candidats déposent leurs reçus pour récupérer leurs convocations après plusieurs jours.

Ceux qui restent sont nombreux, mais les conditions d’avoir leurs convocations s’avèrent inefficaces et peuvent même ne pas permettre à la totalité de recevoir leurs convocations avant les délais.

Djillali T

2 thoughts on “Examens du BEM et du BAC : les candidats dans la tourmente.”
  1. Bonsoir cher Boubakar !

    Puisque vous avez sollicité les avis des parents d’élèves, eh bien en voici un:

    Auparavant, le jeune candidat au BAC n’avait qu’à retirer la convocation de la Surveillance générale du lycée fréquenté. Maintenant, il va falloir qu’il aille au cyber du coin. Il demandera d’abord s’il est équipé d’une imprimante en couleurs. Si c’est non, il va chercher ailleurs; si c’est oui, il demandera encore s’il y a connexion. Si la réponse est oui, il lui restera à savoir si le site ONEC est accessible. S’il l’est c’est qu’il a vraiment de la chance. Seulement, il lui faudra alors invoquer tous les Saints afin que le déchargement du document se fasse d’une manière normale.

    De toute évidence, ce nouveau procédé est infiniment plus stressant et absolument aléatoire. Et les parents d’élèves ne vont certes guère l’apprécier mais ils vont quand même –non sans rechigner- l’encaisser.

    En matière de football, les Anglais ont l’habitude de dire : «on ne change pas une équipe qui gagne». Chez nous, puisqu’on ne peut pas résoudre les problèmes là où il y en a, on s’empresse d’en créer –pour ne pas rester inactif sans doute- là où il n’y en a pas!

    Pourtant, nos dirigeants ne cessent de clamer que notre pays progresse. Si ce qu’ils disent est vrai, il faudra alors que nous autres, enseignants d’autrefois, bougons et attardés, décidions d’aller faire soigner notre sénilité.

  2. salam;j’aurais aimè que les intervenants parents d’èleves donnent leurs avis sur ce nouveau systeme de convocations! j’attend quelque chose de vous;alors à vos claviers et oubliez un peu la politique!

Comments are closed.