GENÈSE DU DISCOURS.

Je crois être parmi les premiers lecteurs qui se sont précipités pour acheter l’ouvrage de Jonathan Lyons “The House of Wisdom” dans lequel il rendait compte de la manière dont les arabes et les musulmans avaient transformé la civilisation occidentale. Et je n’ai pas été déçu du voyage car j’y ai trouvé
l’objectivité d’un chercheur et le courage d’un homme déterminé à faire entendre à l’Occident l’ampleur de sa dette envers le monde musulman. Et à ramer à contre-courant. L’essor culturel musulman, bien antérieur au réveil de l’Europe médiévale, avait contribué à diffuser vers ces terres incultes des
traités philosophiques traduits des grecs anciens, mais également des traités de médecine, d’astronomie, de géographie, et Rabelais recommandait à Gargantuel d’apprendre l’arabe, la langue scientifique de l’époque.
Le soleil d’Allah avait prodigieusement brillé sur les contrées occidentales et aidé à en dissiper les brumes qui enveloppaient ce continent, le condamnant à être en marge de la civilisation et du bien-être. Ce que l’ouvrage de Lyons montre, c’est la grande réticence de l’Occident de se montrer créditeur, de reconnaître cette dette civilisationnelle; de nier cet apport et de construire une cosmologie anti-musulmane que l’on retrouve à ce jour. La violence est datée et elle vient d’un camp! On aurait tort de penser que les critiques cinglantes à l’égard du monde arabo-musulman soient récentes. La construction d’un discours islamophobe remonte aux premières croisades et son examen permet de retrouver une continuité historique troublante car les éléments du
discours (comme on dit maintenant) ont peu ou prou évolué. Ils se déploient avec régularité et avec des altérations minimes et ils esquissent toujours des lignes de tension et de confrontation faisant de la présence islamique une réalité peu légitime dans l’espace-monde.
L’opposition au rival musulman dont on jalousait les sciences et civilisation , ainsi que les immenses territoires, passait symboliquement par le fait de le dépeindre comme ataviquement antinomique avec l’essence occidentale et chrétienne. Et rétif à la modernité.
Ainsi, le monde arabo-musulman, ne sera pas admiré comme celui qui aurait transposé une version du paradis dans les terres odorantes d’Andalousie, et accouché de merveilles architecturales qui me feront toujours passer par Séville, mais le tableau du barbare que l’on veut présenter à l’Europe chrétienne. Le musulman, le Maure prendra les traits de la bestialité, et il faudra le contenir ou l’éradiquer pour ne pas se soumettre à ses
appétits insatiables et à sa fringale sexuelle supposée. Dès le départ, la figure du musulman et de sa culture entraient dans le plan d’une ÉLIMINATION du champ perceptuel et du champ conceptuel. Son modèle était rivalité insupportable pour l’Occident. Donc le bon musulman se devait d’être un musulman mort. Cette formule sera appliquée plus tard aux indiens d’Amérique et donnera chez nous; ” Un bon bougnoule est un bougnoule mort” de triste mémoire. Le peuple juif, tout “peuple génocidaire” du Christ devait
être épargné au titre de peuple témoin de la matrice judéo-chrétienne. Hitler se fera plus sanctionner pour cette transgression que pour le fait d’avoir exterminé 6 millions d’individus d’origine sémite.
Les lignes de forces du discours islamophobe de l’époque peuvent schématiquement être représentées sous formes d’oppositions binaires:
La chrétienneté était: Paix et Amour
L’islam sera: Haine et violence.
La religion du Christ représentera la Vérité et celle du Prophète Mohammed (SAWS) sera dépeinte comme celle du mensonge et le Messager comme l’anté-christ.
L’industrialisation de la peur (concept repris avec bonheur par tous)
présentera la religion musulmane comme misogyne pour lui aliéner la sympathie de la moitié de l’humanité alors que la polygamie était censée attester de l’extrême licence sexuelle des musulmans.
La plus grande obsession sera cependant celle qui consiste à nier l’apport du monde arabo-musulman aux domaines de l’urbanisme, de la planification urbaine, aux sciences appliquées et au renouveau philosophique.
Ainsi, Plétarque, soigné par un médecin italien formé par des savants arabes, refusera que l’on évoquât l’apport de la science médicale arabe dans une fameuse apostrophe: ” Les arabes sont et resteront des barbares qui n’apportent rien.” Ce déni est révélateur et symptomatique d’une islamophophie et d’un racisme anti-arabe bien ancrés et qui traversent bien les
siècles. Les discours de mobilisation mis en scène au cours de la première croisade font des vieux os et seront réactualisés par un Bush Junior, intronisé chef des croisés.
Le discours anti arabo-musulman gagnera en vigueur avec la montée en
puissance de l’Europe qui se projettera sur tous les continents. Colonialisme et impérialisme serviront de vecteurs pour inculquer aux peuples soumis la haine de soi, et l’euro-centrisme qui fait graviter le monde autour de l’axe de gravité occidental et la perception de leur culture façonnera une perception d’infériorité. Manifestation de l’aliénation culturelle qui fait de l’autochtone un colon encore plus impitoyable et un prédateur sans limites. Et la haine de soi, par investissement ou projection un piège fatal dont les premières victimes seront toujours les victimes de proximité.
La continuité historique de ce discours anti-Islam passera bientôt par un distinguo ou plutôt une opposition entre EUX et NOUS. Le binôme du clash de civilisation remis au goût du jour. Le fameux tango des propagandistes de la guerre de civilisations qui pousse à tomber dans le piège de l’ennemi, à penser dans le cadre conceptuel de ses représentations. A rester dans son orbite par incapacité conceptuelle pour se libérer de sa prégnance et agenda. Ne manque plus dans le tableau que la figure “bénie” pour eux du “Terroriste” global qui menace l’Occident civilisé et aide à occuper Dar El Islam avec la complicité de ses propres enfants, égarés de la dialectique et peu instruits du fait historique.
Oui l’Occident n’a jamais accepté le fait islamique et son humanisme et il est avare de compliments pour l’apport de cette civilisation et même la rédaction de l’encyclopédie d’Alembert, sur laquelle on s’extasie allait évacuer pernicieusement tous les apports attestés de la science arabe. pour l’anecdote, l’invention de l’algèbre sera porté au crédit de la France par une falsification intellectuelle colossale. Le refoulé occidental fait qu’il ne s’accommode pas du fait religieux et civilisationnel du DÎN EL HANIF et de toute l’armature
culturelle et scientifique qui a accompagné son essor. L’Occident, considère l’Islam comme un intrus civilisationnel dans un occident censé s’être abreuvé aux seules sources grecques et romaines. Mon ami Adil sait, qu’au moment où il me téléphonait, j’étais en contemplation religieuse devant un tableau peint à Damas vers 1500. Les notables damascènes de cette ville lumière recevaient une délégation de haut rang de la Sérénissime. La noblesse des traits, la richesse des habits et le rituel des cadeaux me renvoient l’image d’une ville dévastée et entrant dans le projet millénaire de l’élimination de la présence de l’Islam.
Les éléments du discours depuis la première croisade sont toujours présents et opératoires. La seule nouveauté, c’est que les idiots utiles se mobilisent pour porter la fitna dans Dar El Islam et faire la Harka du projet d’élimination du fait religieux musulman et sa culture. (” Celui qui tue un musulman …etc…)
Ma colère est encore plus grande envers mes frères aveuglés, complices naturels d’un piège qui nous est tendu depuis très longtemps.
En Grande Bretagne, l’Islam des Lumières, loin du Londonistan des barbouzes et des criminels en herbe, voleurs à la sauvette, cherchant la tewba,a attiré 100.000 britanniques qui se sont convertis. Majoritairement des femmes qui ont trouvé dans le message dignité, spiritualité et communauté de pensée face à une pensée unique et la dépersonnalisation du dieu marché!.
Boukhara, Samarcande,Cordoue, Sévilla, Palerme, Qom, Istambul sont
filles de Médine et de la Mecque. Avicennes, Avveroes, Al mutanabi,Al
Ma3arri, Ibn al-Muqaffa3, Al -jahiz attendent de nous que l’on aille butiner leur trésor pour en faire notre miel!
La foule trahit le peuple!


le 04 avril 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
04 avril 2013

3 Commentaires pour “GENÈSE DU DISCOURS.”

  1. DZiri

    Sallamou alaykum
    Je vous félicite M. El Hanif pour cet honnête tour d’horizon, et vous prie de retenir votre colère contre vos frères Muslim. Ne mettez pas tout le monde dans le même sac.
    Je vous prie également, dans un souci de discernement, de vérifier la synchronisation de l’emballage avec le contenu. Beaucoup de soit disant Muslim, de haut niveau même, se sont avérés de faux.
    Nous avons déjà évoqué entre nous : « l’emprunt de l’Atour et du Manteau » (Dixit: Michel Eyquem de Montaigne) Malheureusement c’est l’engineering l’époque.
    Sallamou Alaykum

  2. Adil

    Cher ami le souriant ,je t’avais appelé le jour ou tu faisais une visite au musée du petit Louvre dans le nord et tu m’avais dit que tu étais en contemplation et en admiration devant un tableau Relatant l’époque arabe peint à Damasau XVI ème siècle.
    La dernière citation de l’article sur la Genèse du discour de Victor Hugo ( souvent la foule trahi le peuple) peut être d’actualité et me fait penser au manuscrit de Stendhal ( Le rendez-vous des civilisations) ou il est dit “Les peuples n’ont jamais que le degré de liberté que leur audace conquiert sur la peur ”
    A la suite de de ça le grand écrivain et savant persan Omar Khayam le rappel à la vigilance en lui écrivant “Prends garde de perdre le bout du fil de la sagesse ,car les guides eux même ont des vertiges .
    Voilà ce que je peux dire la forme de la sagesse .
    Alors apprenons à être courtois et à écouter les autres avec lesquels nous pourrions mieux apprendre car certains ont un vécu et une grande expérience de la société qui plus est multi-raciale et multi-directionnelle .
    Et pour conclure je vous suggère d’aller faire un tour sur le site de mon frère et ami Hakim (agirsecure.com ) et voir ce qu’il a entrepris à la grâce de dieu et sa bonne volonté et de l’ambition qui l’habite à vouloir réussir et quelle fierté pour nous les enfants de la cité résidents à l’étranger tout comme beaucoup d’autres et je n’oublie pas aussi le parcour de notre El-Hanif .

    Beatus Homo qui invenit sapientiel.( Heureux l’homme qui actrouvé la sagess et l’homme qui possède l’intelligence ).
    صلت الجمع مقبل لي الجميع
    Adil

  3. Karim10

    L’invitation du Professeur Philippe BüTTGEN à SIDI BEL-Abbes le 05/03/2013 à16h. A la bibliothèque paroles et écriture (avenue Issat idir SBA).
    Prof BüTTGEN (Ph) :(Allemand- l’Université Paris I – Panthéon-Sorbonne).Directeur de recherche CNRS. Ouvrages/Articles in revues spécialisées (Voir CV in Google). A été notre invité « EVENEMENT » pour une conférence sur « L’ISMAMOPHOBIE SAVANTE »! L’Islamophobie vu par un EUROPEEN !
    Un savant parmi nous à vrai dire. Il nous a expliqué à travers sa conférence : « Les grecs les arabes et nous » que Gouguenheim (Sylvain), Auteur du controversable livre « Aristote au Mont-Saint-Michel » publié en 2008, souligne la précocité d’une transmission directe du savoir grec par les monastères chrétiens et remet en cause « l’idée VERITE et VERIFIE »que la diffusion de la philosophie, de la mathématique et de la physique au Moyen Age serait due exclusivement à l’Espagne musulmane. Pour cet ISLAMOPHOBE convaincu, « la langue arabe n’est pas propice au développement de la pensée rationaliste. La thèse centrale de l’ouvrage de l’auteur est que l’héritage grec s’est transmis à l’Europe occidentale directement par Byzance», ce qui tend à réduire le rôle de l’intermédiaire arabo-musulman. Chose très « GRAVE » est que le discours « SAVANT » de Gouguenheim n’est pas adressé AUX SOCIETES SAVANTES et ses labos & revues MAIS directement à travers LES MEDIA par INTERNET et là c’est une STRATEGIE NOUVELLE et DANGEREUSE.
    En discutant avec lui en privé après le débat bien sur j’ai posé deux questions pertinentes et spécialisées.
    1- Vous qui êtes aussi un Traducteur professionnel (il a traduit M. Luther KING). Que pensez-vous de Jacques DEVENISE ? L’argument N°1 de S.Gouguenheim !
    2- Mme AUBRY la Maire de Lille (fille J.Dellors et Très proche du F.Hollande- il s’agit donc de la Gauche !).Avant sa visite en Algérie en Fev 2013 à « retirer » sa signature d’une pétition contre l’Islamophobie en France. Selon vous Pourquoi ?
    Sa réponse était sincère. Il m’a répondu que lui-même a solliciter ces collègues Historiens spécialistes du Moyen Age pour s’associé tous ensemble avec des psy,anthrop ;linguistes,philosophes,philologie…les résultat = Ils on écrit un ouvrage COLLECTIF (le titre de la conférence) pour contrer le livre de S.Gouguenheim. Observez SVP cet engagement INTELECTUEL de haut niveau.(Ecrire pour défendre le rôle civilisationel des Arabes !!!).Alors que « nous » ?
    J’ai personnellement envoyé 17 invitations aux « Spécialistes » pour assister à cette conférence ! Personne n’est venu !
    Pour la deuxième il a dit : Je ne sais pas. Personnellement et en voulant écrire un article pour un quotidien national. J’ai constaté que cette Islamophobie fausse-savante a vraiment touché le cœur du discours politique Français. La peur des Arabes et de l’islam est entrée dans la science. Faut-il rester les bras croisés ?
    J’ai lus le livre « Les grecs les arabes et nous »( éd. A Alger 2013 ?).Les 14 auteurs ont répondus à cet Islamophobe fantaisiste qui a travaillé semble t-il avec heuristique à sources secondaires. Mais à priori cela ne sert à rien à « intellectualiser » un discours théorique pour contrer la nature d’un antagonisme temporaire.
    Mes Amitiés à toutes et à tous.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00