Le couffin la danse et le RAI : une polémique entre la morale et les entrailles

Devrions-nous dire que la fête est interdite, ou au moins, n’est pas de bon augure ?

La fête est exclusivement le résultat d’un exploit, d’une réussite. Elle est la réaction d’un sentiment de joie, de louanges méritées après des efforts dans l’exercice de ses projections avenir résultant d’une victoire, un aboutissement miracle d’un long effort, d’une pénible recherche.

Si c’est cela la fête ! Comment alors célébrer une fête sans rien de tout cela ? Sinon, si elle est célébrée quand même, c’est qu’on devient fou, on ne sait plus ce qu’on fait, ou tout simplement on ment tout court pour des raisons étroites.

La fête est aussi une garniture d’un long parcours ou rudes épreuves de quelconque nature. Elle est enfin mérité. C’est une valeur qu’il est interdit de vendre aux rabais.

Danser et chanter, intrigué par un couffin ou une maigre somme d’argent publicitaire annuelle à chaque RAMADHAN. Jeter de l’argent à chaque occasion en conviction d’un couffin qui manque énormément à un nombre de démunis qui s’accroit d’une année à l’autre confirme une inconscience ou un état dans le besoin d’être assisté, une déstabilisation qui déboussole tout entendement.

Comment entreprendre danser reconnaissant une pauvreté à travers un couffin qui s’installe comme une tradition ? Comment accepter dans un pays musulman que nos semblables s’humilient alors que nous avons mieux à  faire que de danser sans raison comme des fous conscients de leur folie qui baigne de honte?

Étrange, on a parfois l’impression d’entendre les gens se plaindre de tout cela qu’on veut réellement que ça change, mais chacun attend le pas de l’autre, un miracle extraterrestre, divin.

Dans cette indécision, cet égarement langoureux incompréhensible qui dénature, l’informel à la raison trace son cruel raisonnement. Les dégringolades ne deviennent plus une banalité ni banalisée.

De la danse au couffin ou autres misères, de toute cette distance des deux extrémités qui collent mystérieusement contre raison, peut-on entendre une logique ?  Un raisonnement qui apaise l’esprit, qui libère de ces questionnements qui mélange le fou au sain d’esprit ?

la politique en est le seul suspect qu’il faut presser pour en sortir ce jus aux saveurs narcissiques. Une politique qui a su étrangement rapprocher deux extrémités totalement opposées, la gaieté de la chanson à la misère du couffin en en faisant une rançon, une hypnose.

Ce qui est drôle, c’est qu’on persiste à rendre l’être sot, même idiot.  Juste après la fête de la danse et de la chanson, et quelle chanson, des milliards gaspillés, c’est le couffin, même s’il a changé d’identité, l’autre extrémité d’un sentiment, d’un tempérament, d’une situation de vie qui ne concorde nullement avec les cris et les gesticulations d’une gaieté éphémère.

Djillali Toumi  


le 10 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
10 juillet 2013

1 Commentaire pour “Le couffin la danse et le RAI : une polémique entre la morale et les entrailles”

  1. BOUBAKAR

    j’ajouterais une chose si Toumi:c’ètait la trouble fète sans joie ni gaitè,donc ce nètait pas une fète;un vacarme des temps modernes! ou si vous voulez un tapage nocturne! saha ftourkoum

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 6 609
  • 7 299