Lettre ouverte à Mr le ministre de l’agriculture 

Votre excellence, j’ai l’immense plaisir d’adresser à votre honorable personne cette demande, qui comporte un souci d’intérêt, autant général que personnel. J’occupe un terrain agricole au domaine Djemil Youcef à Boukhanefis wilaya de sidi bel abbes depuis 1967, juste après l’indépendance, et mon père Lairej Atia, bien avant l’indépendance, alors qu’il portait encore son nom. 

 Cette terre nous servait d’abri au milieu de nulle part. Aucun voisin aux alentours. La commune n’était qu’une simple bourgade d’une petite population. L’élevage d’ovins et bovins et production de lait étaient et sont notre unique activité et seule source de vie. Nous sommes deux familles, moi et mon frère, et j’ai un enfant qui représente un handicape mental, qui nécessite une assistance, un suivi et une prise en charge au quotidien. Ces charges ne peuvent être satisfaites sans ressources. 

Nous avons réussi à tenir à beaucoup d’obstacles, à un malheur complexe indescriptible. Ceux d’avant l’indépendance et ceux d’après. Le terrorisme en faisait part de notre vie. Les terres agricoles qui nous entouraient étaient encore exploitées par le domaine. Jamais l’on a été persécuté ou dérangé. En 1987, date de reconversion des terres à une EAC, après 20, un groupe de bénéficiaire de cette procédure est venu, et encore jamais de problème, jusqu’en 2021.  Un temps qui dépasse 55 années. Jamais l’on n’était effleuré par quelconque idée d’être un jour dérangé, jusqu’au décès d’un membre du groupe en 2020 ou 2021. Les héritiers sont venus nous apprendre qu’on se trouve sur leur parcelle de terre. Un coup de marteau sur la tête. 

Comment est-ce arrivé ? On n’a été ni avisé ni exclu pour chercher une autre vie ailleurs ni sollicité de quelconque arrangement. Pourtant nous sommes des algériens, des acteurs productifs, des éleveurs avérés d’ovins et bovins et de lait dont l’état encourage et défend avec hardiesse. J’avais encore 12 ans. Aujourd’hui j’en ai 68. Toute une vie de dévouement et bonne citoyenneté, de collaboration au développement économique du pays.  

Votre excellence, je vous prie  de comprendre ma situation. Deux familles restent accrochées à cet espoir. Cette activité, de par son d’intérêt général, est désormais notre seule et unique source de vie avec nos familles.  Le contraire, c’est le chômage pour moi et mon frère et la famine pour plus de 11 personnes…. De grâce, soyez autant humain qu’administrateur. Pour votre information, une lettre de régularisation a été envoyé au directeur de l’ONTA, au P/APC, au subdivisionnaire le l’agriculture de la daïra de Ben Badis et à Mr le chef de daïra de sidi Ali ben youb. Pour simple information, j’étais bien reçu, mais n’empêche que votre intervention reste vraiment souhaitée pour sauver deux familles de la famine. 

                               Lairej Abdelkader téléphone 0771 32 58 72

Boukhanefis sidi bel abbes


on 27 June 2022


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 June 2022

Leave a Reply

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN - ALGER (Agha)
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER(Agha)- ORAN
06h10 - 11h25
08h00 13h15 (*)
10h35 - 15h10
12h30 - 17h54
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h00 Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h00 05h00 Diesel

Nombre de Visites :

  • 8,367
  • 5,727