L’IMPORTANCE ET LE RÔLE DES TRANSMISSIONS DANS LA RÉVOLUTION ALGÉRIENNE !!!

L’association ÉMIR Abdelkader de Sidi Bel Abbes, multiplie ses rencontres avec la société civile en organisant et diversifiant les conférences sur l’histoire de l’Algérie. La rencontre-conférence d’aujourd’hui 24 mars 2018 à 14 h 00 qui s’est déroulée au musée du moudjahid de Sidi Bel Abbes était axée essentiellement sur les origines du MALG et a permis de lever le voile sur l’importance et le rôle des transmissions pendant la révolution. Plusieurs personnalités de divers horizons de la vie publique ont assisté aux cotés d’un grand nombre, notamment les jeunes aussi présents parmi l’assistance, qui ont pu s’imprégner de l’engagement de la jeunesse algérienne d’alors ,marqué par le sacrifice et cette rage de libérer leur pays du joug du colonialisme.

Qui de mieux parmi les acteurs de cette révolution pourrait nous renseigner de son déclenchement et son organisation embryonnaire que Hadj Abderramane BERROUANE dit ‘’SAPHAR’’ qui fut le compagnon du colonel BOUSSOUF à ses premières heures de commandement dans l’ALN à la WILAYA V.

Le conférencier , originaire de RELIZANE ,tout ému de rencontrer certains visages de la ville qu’il a connus quand il était élève au lycée LECLERC (aujourd’hui El Haoues), se rappelle encore de cette période passée dans cette ville qui a déterminé son engagement en tant que militant de la cause nationale une fois installé à ORAN où il obtint sa deuxième partie du BAC.
Il entama sa conférence en précisant à l’assistance la nécessité de regarder la période considérée de l’histoire de la révolution avec les yeux du passé pour en apprécier le niveau d’engagement et de sacrifice des jeunes de l’époque et notamment les étudiants qui ne pouvaient même pas adhérer au syndicat des jeunes étudiants pieds noirs car considérés comme indigènes et donc sans droits particuliers .Cette situation a poussé ces jeunes étudiants algériens à s’organiser dans un mouvement estudiantin UGEMA créé pour regrouper tous les algériens de l’intérieur (Algérie et de l’extérieur (étranger).

Pour les besoins sacrés de la révolution, certains étudiants durent abandonner leurs études pour rejoindre l’ALN comme c’est le cas du conférencier Hadj Abderrahmane BERROUANE. Ce dernier précisa que l’ORANIE représentant la wilaya v ,non encore suffisamment fournie en armes pour engager une lutte armée digne d’intérêt , s’était engagée dans ce qui s’avérerait plus tard , prépondérant dans la réussite du GPRA dans sa stratégie de lutte contre le colonisateur et la maîtrise du renseignement favorable aux futures négociations et l’atteinte psychologique de l’ennemi.

Il fallait affronter un défi insurmontable à l’époque, de par la logistique difficile à déplacer et l’absence de Moudjahidine formés dans cette technique très difficile d’accès (le Morse), de construire l’arme stratégique qu’est le renseignement et la communication et ceci fut dévolu à BOUSSOUF dit Si MABROUK , un organisateur et un stratège hors pair.

Il fallait créer des services de transmission pour palier cette asphyxie mortelle générée par cette surveillance accrue de l’armée française aussi bien dans les villes que les frontières. Les écoutes étaient privilégiées comme stratégie de départ dans ce domaine de la communication et cela a beaucoup aidé dans la structuration, plus tard, du réseau de communication de l’ALN dont la première cellule fut créée avec seulement 14 opérateurs pour atteindre 70 opérateurs dont le niveau allait du primaire à l’universitaire, dans des conditions matérielles rudimentaires en seulement un mois avec la satisfaction d’avoir réussi une performance sans pareille à l’époque.

La première promotion formée dans la transmission en un mois seulement, dans des conditions difficiles comme relaté plus haut, comptait 7 stagiaires avec un résultat mitigé mais encourageant pour continuer l’opération.
La deuxième promotion avait réuni 70 volontaires, célibataires et tous d’un bon niveau scolaire qui ont pu à la fin de leur stage , couvrir les 8 zones du territoire national et les doter d’un matériel allemand hautement plus performant et pratique que celui ayant marqué le début de l’organisation de cette direction.La direction de BOUSSOUF avait aussi élargi ce matériel de transmission à différentes régions du pays, notamment les frontières , en plus de certains pays amis de la région , comme le Maroc , la Tunisie , la Libye et l’Égypte.

L’appétit vient en mangeant, il fallait assurer la propagande propre à la révolution en créant la RADIO “LA VOIX DE L’ALGÉRIE LIBRE ET INDÉPENDANTE” qui fonctionna très bien et donna un coup de fouet à la lutte armée .

À la création du GPRA, BOUSSOUF fut élu ministre de la communication avant de se voir rattacher celui des armes.
Pour faire court, le génie de BOUSSOUF, en organisant la communication au sein de l’ALN , a permis à la révolution algérienne de gagner du temps pour le recouvrement de son indépendance et démontrer à l’ennemi que l’Algérie avaient des enfants qui pouvaient rivaliser , seulement avec la foi , l’intelligence et la stratégie ,avec les grands moyens de la FRANCE et la vaincre.

Les débats engagés à la fin de la conférence furent d’un haut niveau et certaines réponses, pas toutes, furent données aux intervenants.

ABDELKADER BELAMRI


le 24 mars 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
24 mars 2018

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00