Privatiser les banques, Monsieur Ouyahia !

Depuis trois jours aujourd’hui le 20 juin 2017, qu’un citoyen fait le va-et vient devant la BNA, (banque nationale d’Algérie), voulant procéder à un versement pour payer ses dus envers un organisme de l’état, n’arrive toujours pas à faire cette transaction de 22 millions de centimes. chaque fois qu’il se présente au guichet, on l’invite de faire la chaîne comme les autres qui sont là depuis l’ouverture de la porte. Une chaîne qui fait dissuader le plus téméraire des épargnants ou entrepreneurs. L’accueil fait énormément défaut dans ces lieux et on est à un geste près de vous signifier “qu’ils n’ont pas besoin de votre argent”

Voilà la situation peu reluisante de nos banques nationales qu’il faut à tout prix revoir leur mode de fonctionnement d’autres parts,déposer ou retirer de l’argent, est devenu kif kif.

Pire encore , les carnets de chèque dans cette banque arrivent au compte-gouttes, des entreprises, des citoyens attendent leur chèques pendant des années! Eh oui , il y a ceux qui attendent depuis deux, trois voire même 4 années pour avoir leur chéquier. Des longues listes de “bénéficiaires” sont affichées à l’intérieur depuis longtemps et à défaut de son propre chéquier, il faut surtout s’armer d’une patience de fer dans cette banque pour arriver à remplir un chèque de guichet. Cette situation perdure depuis des années comme dans la plupart des autres banques nationales sans que cela ne fait réagir les responsables concernés à commencer par leur propre ministère.

Parfois, l’on se demande comment peut-on parler de développement dans un pays lorsque les principaux manipulateurs des leviers économiques sont pris d’une léthargie profonde? Comment peut-on parler de développement d’un pays , lorsque les banques ne jouent pas leur rôle et sont devenues de simples boites à lettres ? Comment peut-on parler de développement lorsque dans une banque, l’on assiste parfois à une bagarre verbale entre préposé au guichet et son client et sont à un doigt aux gestes? Pourtant la différence est de taille si vous pénétrez dans l’une des autres banques privées de la ville.


le 20 juin 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
20 juin 2017

1 Commentaire pour “Privatiser les banques, Monsieur Ouyahia !”

  1. Salam toutes les banques se valent en algerie pire les banque étrangère des qu’elles s italent elles sont piquées par le virus du mauvais comportement et le mauvais accueil mais le malheur c’est le client qui les fait travailler jusqu’à quand………

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 3 051
  • 6 481