Sidi Bel Abbès en bref !

Eradication du commerce informel à Sidi Bel Abbès : Une cellule de crise installée à la direction du commerce

Suite à l’éradication du marché informel à Sidi Bel Abbès, les marchands ambulants, inquiets de leur devenir, réclament leur droit à des locaux commerciaux.

A cet effet, une cellule de crise vient d’être installée par les services de la direction du
commerce pour recevoir leurs recours. Ils sont mécontents de la situation actuelle, car la délocalisation des marchands ambulants qui activaient au niveau de la route Maarouf-Belarbi et ceux de la Coupole est en cours, contrairement à ceux qui travaillent sur la route d’articles, dont certains ont été catégoriquement exclus de la liste des bénéficiaires suite à des enquêtes faites par les services concernés et qui avaient prouvé que certains d’entre eux avaient déjà bénéficié de l’aide de l’Etat dans le cadre des dispositifs de l’ANSEJ ou de l’ANGEM. Par ailleurs, plusieurs d’entre eux qui ont passé au moins

10 ans de travail dans cet endroit, réputé depuis des années à Sidi Bel Abbès pour son commerce informel, se retrouvent dans une situation plus complexe, pour la simple raison qu’ils ne résident pas dans la ville de Sidi Bel Abbès et sont venus des villages limitrophes pour gagner leur vie. Avec cette interdiction, ils vont certainement se retrouver au chômage et sans aucune chance d’avoir un local dans la ville. C’est du moins l’avis des jeunes marchands ambulants à qui on avait accordé un délai de 24 h pour déposer leur recours au niveau de la direction du commerce, dans l’espoir d’être parmi ceux qui légalement auront un lieu adéquat pour assurer la survie de leurs familles.

D. S
Le Temps d’Algérie

********************
SIDI-BEL-ABBES : Début de l’opération de la lutte contre le marché informel
Sidi-Bel-Abbès respire…
Sidi-Bel-Abbès respire… C’est le moins que l’on puisse dire, au grand soulagement de sa population qui a perdu ses repères, parfois les plus élémentaires pour se confondre dans le décor de l’informel.

Impuissante, elle s’est confinée dans le silence pour rejeter cette reconfiguration d’une cité renommée autrefois pour son architecture si aérée et ses espaces verts jalousement préservés. Le «petit Paris» est devenu par la force des choses et du temps un espace à ciel ouvert du marché de l’informel. Pratiquement, tous les boulevards ont été squattés perturbant ainsi les battements du cœur de la ville et perturbant un mouvement de circulation. Difficile est d’emprunter un chemin ou un trottoir et de faire les magasins dont les propriétaires sont devenus prisonniers de l’ordre établi de ces marchands ambulants.
Et l’on comprend la joie hier de ces citoyens enfin libérés pour partager leur émotion et s’inscrire dans l’esprit de cette action de réhabilitation de nos agglomérations urbaines et de la notion de citadinité. Nombreux d’entre eux se sont rendus aux abords de la coupole pour constater de visu ce coup de balai donné ayant rendu de l’âme à l’une des principales artères de la cité. «Enfin…» Ne cessaient de clamer haut et fort les passagers à la fin de l’opération d’éradication du phénomène jugée comme étant un véritable exploit au vu de la sérénité dans son déroulement.
En présence du wali qui a veillé personnellement à l’exécution de cette action, Le rendez-vous était pris avant-hier à 3 heures du matin pour donner le coup d’envoi. Tout un dispositif a été mis en œuvre pour le délogement de ces centaines des commerçants de fortune recasés en grande partie dans les profondeurs du quartier Emir Abdelkader. Il faut dire qu’un travail de base a été réalisé auparavant grâce à la construction, il y a plus d’une année d’un espace commercial pour les besoins de l’opération. Une opération qui a été programmée bien avant la campagne nationale qui repose sur la restructuration du tissu urbain et la modernisation de sa reconfiguration.
Sans aucune difficulté majeure, l’opération a été menée à bien pour être soutenue par l’opinion locale et appréciée par la population. Notons qu’un programme d’embellissement sera lancé immédiatement pour donner de la couleur et de la dimension, de l’animation et de la modernité à cet espace situé dans le vieux quartier Emir Abdelkader.
Un véritable hommage pour ses résistants face à une occupation étrangère et ce faubourg fut un foyer de nationalisme. Nous y reviendrons…
A. Bellaha
El Moudjahed
*************************
Opération grand nettoyage
Une vaste opération de nettoyage ciblant les différents quartiers et cités d’habitation vient d’être lancée à Sidi Bel Abbès où d’importants moyens humains et matériels ont été déployés pour la cause. Assimilée à une véritable campagne d’hygiène et de salubrité publique, l’initiative à laquelle participent divers organismes locaux (environnement, APC, entreprises, etc.) doit toucher, en priorité, les sites urbains qui, faute de ramassages réguliers, foisonnent de décombres, détritus et autres gravats jonchant le sol. Les initiateurs de l’opération sont décidés à en finir avec cette situation qui, le moins que l’on puisse dire, donne à certains espaces urbains une image plutôt désolante.

56 motocycles mis en fourrière
Cinquante-six cyclomoteurs viennent d’être confisqués et mis en fourrière lors de diverses opérations de contrôle effectuées par les services de police de Sidi Bel Abbès. Les mesures de saisie ont été motivées par une série d’infractions dont se sont rendus coupables les motocyclistes, dont, notamment le défaut du port du casque et de la police d’assurances, ainsi que l’absence de silencieux destiné à amortir le bruit assourdissant du moteur.

M.H
EL Watan
***************************************


le 19 septembre 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 septembre 2012

11 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès en bref !”

  1. … [Trackback]…

    […] Read More Infos here: bel-abbes.info/?p=13395 […]…

  2. … [Trackback]…

    […] Here you can find 75215 additional Informations: bel-abbes.info/?p=13395 […]…

  3. … [Trackback]…

    […] Here you can find 32983 additional Informations: bel-abbes.info/?p=13395 […]…

  4. … [Trackback]…

    […] Find More Informations here: bel-abbes.info/?p=13395 […]…

  5. … [Trackback]…

    […] Read More: bel-abbes.info/?p=13395 […]…

  6. … [Trackback]…

    […] Read More: bel-abbes.info/?p=13395 […]…

  7. zalamite

    ces derniers temps il y a chamboulements dans tous les domaines…il y a un amalgame entre l’informel et le commerce..dans tous les pays du monde il y a le marché hebdomadaire, ces marchés ont existé depuis l’antiquité ici en Algérie..actuellement l’Algérie ne fait pas distinction entre l’informel ”exercice du commerce illégale sans aucune inscription au registre de commerce” et l’organisation du marché qui organise la fonction la pratique commerciale….
    d’accords tu as rasé l’informel mais comment tu dois organiser le marché hebdomadaire??
    avant 86 le marché hebdomadaire était toujours organisé soit le dimanche soit le vendredi a la Graba..Ensuite il est squatté en longueur d’année..en France et en Europe ce marché est réglementé tu dois avoir l’autorisation pour louer une surface afin que tu déposes ta marchandise..elle est toujours appliquées en France…
    En principe le marché hebdomadaire était réserve au gens de l’extérieur surtout les campagnes pour venir vendre leurs produits ou faire de la promotion..puisque sidi bel abbes est connu par ces villages il y aura en principe 5 marché hebdomadaires du vendredi organisées sur les 4 entrée de sidi bel abbes..le classique a la Graba, et les autres entrée de Tlemcen entrée de sud au niveau du stade, un l’entrée d’oran mais décale vers sidi mhamede ben ali car le vendredi les gens afflue vers ce lieu au même temps il passe vers le marché pour s’emparer d’une bonne affaire de brocante ou un tableau de maitre….avec le temps les marché périphérique vont fusionné vers celui de Mhamed ben ali qui va prendre de l’ampleur car l’axe routier de Tlemcen, Hamame bouhajar et oran converge vers la stèle du rondpoint …Mais il faut aménager un hectare en copiant la Graba par le ciel a l’échelle 10..il faut faire une photocopie du ciel et scannée l’architecture..pour donner a la place une forme d’un enclos, les architecte français on donné une hauteur de 10 mètres de hauteur pour les maison afin de créer un genre de muraille qui couvre la placette qui je crois doit faire 100×100 mètres.. je pense que deux placette de 500×500 mètre avec des immeubles de 10 étages..

    voir ici les images des marché du diamnche
    http://www.google.dz/search?hl=fr&client=firefox-a&hs=GkL&rls=org.mozilla:fr:official&channel=np&psj=1&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.r_qf.&biw=1152&bih=729&um=1&ie=UTF-8&tbm=isch&source=og&sa=N&tab=wi&ei=vz9cUNLsGMfltQb8o4HoBQ&q=la%20march%C3%A9%20du%20dimanche&orq=la+march%C3%A9+du+dimanche+

  8. Adil

    Super la ville va respirer car l’atmosphère qui régnait depuis des décennies étouffait le s citadin et oxygénait les ruraux .Espérons revoir le vrai visage de notre ex bel ville d’antan ,mais comme je suis pessimiste je n’attend guère ce résulta mais bon je pleins mes concitadins et surtout mes amis qui baignent dans cet état social qui les ronge à petit feu.
    Pour tout ce qui est parti en ruine et que l’ on ne reverra plus jamais je dirai que l ‘Optimiste rit pour oublier et que le pessimiste oubliede rire en voyant cette décadence que vit notre ville.
    Salutations bel-abbésiènnes .

  9. nass

    L’ANSEJ et l’ANGEM, les logements gratuit, le couffin du ramadhan, la prime de la rentrée, les retraites de complaisance..etc.. ont rendu tout les algériens fainéants surtout nos jeunes…ceux qui ont crée ces dispositifs voulaient acheter leurs tranquilités et leurs buissnes en s’occroyant a eux et leurs amis les licences d’importation afin d’innonder de marchandises le pays pour créer une algérie informelle. Qui peut se vanter que nous produisons quelques chose dans notre pays ?? l’état a rendu tout les algériens des consommateurs en important a coup de milliards tout ce que l’on peut produire chez nous…même nos écoles forment des futurs consommateurs !!!..je souhaite que ce nouveau gouvernement sauras résoudre ce problème..car … le printemps arabe de nos voisins, serait une rigolade comparé a un printemp algérien…

    • hakim

      Ho!!!là il ne faut pas crier victoire encore chasser le naturel revient au galop! il faut une discipline de fer avec nos compatriotes,ça ne sert à rien de s’emballer y’a du travail à faire en amont et ce n’est pas demain la veille qu’on va tout résoudre,le chemin est long et l’habitude est une seconde nature n’est-ce pas du moins y’a un début à tout il faut que nos compatriotes sachent qu’on ne peut faire tout et n’importe quoi,il y’a une loi une législation et il faut se soumettre c’est les aléas de la vie.Chez nous tout se fait à la petite semaine.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00