Élection 2012 : Une même campagne que 2007 sur fond de “cafouillage” !

Et dire que les préparations logistiques de ces élections ont commencé bien longtemps depuis plus de six mois et les résultats restent identiques à ceux entrepris  en 2007, à savoir un début de campagne timide dans une atmosphère désorganisée  avec les mêmes erreurs observées lors de la précédente campagne législative , une bataille de positionnement non encore finie et définie au deuxième jour de campagne officielle conjuguée aux-centaines d’irrégularités observées ici et là à commencer par l’utilisation du Français comme moyen de communication avec les électeurs, des affiches qui sont déjà un peu partout y compris  à coté des panneaux dédiés à cela.Allons-nous assister à des écrasements d’affiches par d’autres ?

A Sidi bel-Abbes où l’on annonce l’arrivée imminente (cet après-midi) des délégations étrangères  qui devront superviser les élections au niveau de la région de la Mekerra conjointement avec les commissions de surveillance locales . La commission de Wilaya de Fekir qu’on a annoncé démissionnaire hier, avait changé d’avis durant la même soirée suite à un accord dit-on, avec la Direction de la réglementation et  le Wali. L’exécution effective de la menace de démission collective d’hier découlant du bras de fer entamé depuis plus d’une semaine entre cette même  commission,  associé au gel de ses “filiales” au niveau Daira à l’instar de celle de Telagh qui avait déjà gelé pendant plus de 24 heures ses activités,  la semaine écoulée ,par manque de moyens matériels ,a fini par inciter les autorités locales à prendre les choses au sérieux et ce, depuis hier où l’on fait part du démantèlement des panneaux d’affichage et leur réarrangement selon les règles préétablies. L’on se demande combien ont couté ces travaux initiaux entamés  avant même qu’une décision sur le choix de placement des ces panneaux eut été prise. Ont-ils été exécutés sur simple initiative personnelle ?  Y-a t il eu un malentendu entre les divers services chargés de ces travaux imputables au contribuable ? De toutes les façons ,tout le travail est en train de se refaire , le gros lot étant les façades des murs qui ont été peintes  selon les “23 panneaux ou tableaux au dessus” et “21 au dessous”.  Ce matin également , on observait le travail acharné entrepris par des agents qui exécutaient des travaux de peinture blanche pour couvrir  les façades déjà peintes en vert de l’ancienne configuration des tableaux. Bref , espérons qu’ils termineront le plus tôt possible ces  emplacements pour l’affichage de ces listes . Ces listes dont on n’a pas encore défini leur ordre, en d’autres termes, qui va occuper le premier panneau (Numéro 1) et qui sera dernier sur les bulletins de vote . Les supputations et bagarres ne sont plus locales, mais c’est au niveau d’Alger que cela se passe et se dispute ,ces premières places et surtout entre les grosses cylindrées ; chacune voulant être “tête de liste” , comprendre tête de tableau avec bulletin de vote N°1 car faudrait-il le souligner  et par expérience les électeurs et surtout nos sexagénaire et au delà ont tendance à aller vers les dix premiers  car  vraisemblablement cela fatigue plus d’un à prendre les 43 listes une par une, c’est 43 secondes fois deux ou plus pour chaque électeur  . D’autre part, cela irrite les indépendants figurant parmi les candidats qui y voient une main mise et n’ont pas encore dit leur dernier mot, ils insistent que le choix de positionnement de ces listes  doit être du ressort de wilaya. Chaque wilaya doit faire son propre tirage au sort du Numéro d’ordre qui sera attribué aux listes, insistent-t-ils . Et là, un autre problème surgit dans les mêmes circonstances  que les élections précédentes , doit-on mettre la photo du président de parti ou celle du du chef de file de chaque liste et en laissant à part tout un programme  de son parti d’attache. Une autre information qui circule aux alentours de Place Carnot, signale qu’une énième décision a été prise concernant le corps du ministère de la défense, ils ne voteront pas à l’intérieur des enceintes militaires  comme annoncé auparavant par les médias mais utiliseront la procuration comme cela a été fait par le passé, seul les militaires résidents iront voter comme les civils, s’ils sont inscrits dans le lieu de leur casernement actuel.

One thought on “Élection 2012 : Une même campagne que 2007 sur fond de “cafouillage” !

  1. L’esprit c’est comme le parachute si tu ne l’ouvres pas tu t’écrases,et c’est là où on voit les dégats,alors vote ou pas vote c’est du pareil au même.Les dés sont piper depuis belle lurette tout le reste n’est que baliverne,nous faisont croire qu’il y’a démocratie,plutôt(démokhraphies)aux pluriels pour les gens qui sont piquaient par des mouches tsé-tsé.

Comments are closed.