La drogue, une arme utilisée contre l’Algérie

ALGER – La drogue est devenue une arme utilisée contre l’Algérie, a affirmé dimanche le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini.

“La drogue est devenue une arme qu’on utilise contre l’Algérie et il est du devoir de l’Etat algérien de se prémunir contre ce fléau à travers des décisions fermes pour protéger aussi bien sa population que son économie”, a souligné Me Ksentini dans un entretien à l’APS.

Il a précisé que la CNCPPDH avait déjà “tiré la sonnette d’alarme, depuis plusieurs années, sur les dangers du fléau de la drogue qui porte atteinte à la santé publique”.

“Il ne se passe pas un jour sans que des dizaines de jeunes soient arrêtés pour consommation de drogue, au moment où des affaires liées à ce phénomène passent constamment devant les tribunaux”, a-t-il relevé.

Me Ksentini a, en outre, estimé que la drogue touche également l’économie du pays, puisqu’elle entre en Algérie “en contrepartie de produits alimentaires subventionnés par l’Etat”.

“Devant cette situation, il est du devoir de l’Etat algérien de se défendre en luttant contre ce phénomène avec fermeté”, a-t-il insisté, précisant que la communauté internationale “sait pertinemment que le Maroc, voisin de l’Algérie, est un pays producteur et exportateur de la drogue”.

Il a exprimé son “étonnement” que “des voix s’élèvent pour réclamer la réouverture des frontière avec le Maroc, alors que le trafic de drogue bas son plein”.

“Dans ces conditions, nous ne pouvons pas réouvrir nos frontières, dans la mesure où des tonnes de drogue continuent d’entrer en Algérie”, a-t-il mentionné.

Il a souligné l’”urgence” de lutter efficacement contre le fléau de la drogue à travers notamment la révision de la loi 2004 relative à la lutte contre les crimes liés à la drogue.

“Nous ne demandons pas l’abrogation de loi de 2004, mais son amélioration à travers la révision de quelques dispositions, notamment celles relatives à l’aspect pénal”, car, a-t-il expliqué, “il n’est pas normal qu’on réserve la même sanction à celui qui vend 250 grammes de drogue qu’à celui qui en commercialise 20 tonnes”.

images   frontiere marocaine

 


le 28 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
28 juillet 2013

3 Commentaires pour “La drogue, une arme utilisée contre l’Algérie”

  1. Mourad

    Salam aleikoum,

    Ceux qui parlent d’ouverture de frontières derrière un discours de facade consistant à dire que nous sommes des peuples freres, que les vrais problèmes sont ailleurs,etc…sont des irresponsables au mieux, ou au pire de grands naifs…Ils me rappellent ces hallabas et autres harkis qui, et c’est unique dans les anales mondiales des pays, échangent de l’essence, des matières premières subventionnées, de la nourriture, contre….Zetla !!
    Du jamais vu..de l’autre coté de la frontière ils doivent bien rire de voir leurs “frères” depecés eux mêmes leur propre pays..les marocains sont incapables d’agir de la sorte, car ils ont peur et ils aiment leur pays..Nous on entend des discours de peuple frères et tout le tralala..lisez donc les forums de discussions sur internet pour voir tout le mal que pensent de vous vos frères..Pour terminer je trouve qu’il n’y a pas de cohérence dans une partie des algeriens…

  2. HKM

    chaque chose dans la nature a son terrain fertile sur lequel elle pousse.
    Si tu veux chasser les abeilles fait un programme politique en payant les belabesien d’aller couper toute les fleurs, ensuite répondre un herbicide ensuite semer le chardon. Le partis politique qui fait ce programme avec la finance publique et avec les recettes fiscales, se réjouira en fin de mandat d’avoir chasser toutes les abeilles de la wilaya de sidi bel abbes.
    Si les gens vont vers la zatla donc il ya un terrain favorable qui a été préparé ou il s’est installé. Pas vrai.
    Ksentini doit revoir sa copie du programme du FLN depuis 88.
    Est ce que ce Ksentini a déja travaillé dans sa vie?? que faisait pendant sa jeunesse?? et ses parents qu’avaient ils et que faisaient ils et dans quel domaine étaient ils??
    c’est connu chaque responsable n’applique que les choses qu’il connait. Tu ne peux demander a mécanicien de faire la médecine ..
    ”un homme politique par définition est un homme qui a déjà créer une entreprise et qui a embauché au moins 10 personnes et qui a réussi de maintenir l’activité de son unité au moins pendant 10 ans”
    donc voici les conditions pour devenir un membre leader dans un parti politique..
    lorsque cette règle sera établie, il n y aura pas de consommation de zatla..
    c’est ce FLN qui me pousse au zatla

  3. Boualem

    Bonjour, en réaction à cet article sur les propos de Me ksentini sur la drogue je veux intervenir sur ce sujet pour dire que les algériens ne sont pas dupes ils connaissent ses prises de position changeantes selon sa position par rapport au pouvoir cet avocat a surement défendu en son ame et conscience les trafiquants de drogue, les dealers, les criminels ,etc……..dans un pays ou n’existent ni la société civile ni les droits de l’homme ni RIEN de RIEN…il n’a aucun honneur de représenter cette commission invisible et muette quand il s’agit de dénoncer les abus que subissent les algériens quotidiennement l’ALGERIE peut se défendre contre la drogue il y a des milliers de militaires, de gendarmes, de douaniers, d’indicateurs le long de ces frontières et malgré cela le trafic ne fait qu’augmenter ? énigme ? a-t-on oublié qui étaient impliqués dans l’affaire des 20 tonnes de drogues saisi au port d’ORAN qu’a dénoncé l’ancien wali mis en prison ainsi que le directeur de la das lui aussi emprisonné Me ksentini a perdu la mémoire ? quant à la frontière avec le MAROC nous sommes le seul pays au monde à avoir fermer cette frontière depuis près de 19 ans pénalisant deux peuples frères, musulmans, les immigrés, les familles des deux cotés par la volonté d’UNE PERSONNE au prétexte de la drogue? qui passe malgré ça grace à la corruption pourquoi les USA ne ferme pas la frontière avec le MEXIQUE , l’EUROPE avec l’AFRIQUE ou le trafic est très très très important . POURQUOI? Me ksentini . le blabla et l’hypocrisie c’est fini tout à une fin.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00