Le passeport biométrique vient de naitre après avoir chèrement payé son entrée.  Le  ministre n’en revient pas. La nouvelle ne vaut pas vraiment son écho. El hadj Aissa ! Aissa el hadj ! C’est toujours Aissa.

Ce document a eu le malheur de connaitre  l’injustice de la  non orientation que le citoyen n’arrête pas de subir. Le feu vert de sortie s’avère un feu violent qui brule d’avantage les sentiments du citoyen. On a sophistiqué le passeport et on a asphyxié le rêve de vivre un tout petit moment de transfert.

Finis les tracas, le smicard désormais avec cette technologie, va enfin pouvoir visiter le monde… de l’étalage, dignement, pour gouter les supplices de la “pré-faim”. Sans toucher dans les marchés, juste faire apparaitre de sa poche le bout du sésame BIOMÉTRIQUE.

Dans une évasion imaginaire, on peut deviner dans cette brume la tour Eiffel dans ces digues de pommes de terre et oignons et autres légumes qu’on nous interdit de toucher par des prix brulants. On peut s’épanouir à la vue des plus grands fleuves du monde à travers les fuites d’eaux dans nos artères en ultra HD….Non! se n’est pas ce que vous pensez ! (HAUTE DÉSOLATION).

La polémique inextricable mais aussi des voyages virtuels, des scènes de scintillements de biométrisation d’un nouveau né qui s’avère par impuissance pécuniaire, inutile pour sortir et incapable de vous permettre de circuler librement même devant votre propre maison.

Le passeport, même s’il se présente sous un autre aspect,  reste valable uniquement pour l’étranger qui devient par la cherté de la vie un vulgaire investissement du moment qu’il est réservé à une frange “biométrisable”. On arrive à peine à se déplacer pour travailler, alors pourquoi mentir et déranger les services de la “biométrisation”.

On ne vous laissera pas fuir irrégulièrement et on vous bloquera régulièrement. Vous pouvez toujours faire un passeport juste pour calmer votre curiosité, le voir, découvrir son nouveau secret technique, vous aurez cette chance, mais on vous fera en parallèle basculer par la stratégie “regarde et crève” vers le panier qu’on vous a collé à jamais la main ou dissimulé dans votre poche par timidité de revenir devant tout le monde tous les jours avec de la sauge après une matinée d’absence jusqu’à ce qu’un jour, las, vous rentreriez dedans pour vous offrir à votre propre descendance.

One thought on “LE SESAME DU MONDE EXTERIEUR!”
  1. Le seul moyen d’user le citoyen dans la sale besogne, Un formulaire de douze pages chaque formulaire demande le maximum de renseignement une course au marathon pour aboutir enfin à un passeport bio- métrique je dirai à mes petits enfants en leur présentant cette pièce tout en leur expliquant qu’il a fallu toute une corvée pour le garder comme souvenir .où irai-je ? la bureaucratie se réjouit actuellement par ces demandes de formalités administratives , tout se paye c’est là où la corruption, l’arnaque etc vont occuper la meilleure loge . mettant le citoyen dans l’embarras quelle plaisanterie!

Comments are closed.