Les lycéens de la commune de BOUKHANEFIS menacent de boycotter la prochaine rentrée scolaire.

Les menaces sont sincères, à entendre le membre du bureau de la coordination de la section syndicale de l’éducation Mr DJEBBARI ABBES. Les parents d’élèves sont déterminés à ne plus laisser leurs progénitures se déplacer à la commune de TABIA après ce qui c’est passé le mois de MAI de la saison scolaire 2012/2013.

Un véritable grabuge, nous révèle Mr DJEBBARI. Le lycée est devenu d’un seul coup à un moment de malentendu entre les élèves des deux communes, une véritable arène à bataille rangée. Les parents d’élèves apprenant la nouvelle disent-ils, se sont affolés.

Ayant peur pour leurs enfants (filles et garçons), ils devaient d’abord faire le trajet jusqu’à la commune de TABIA. Pour ceux qui n’avaient pas de transport, ils ont loué des voitures pour aller chercher leurs enfants.

L’intervention des éléments de la gendarmerie n’a pas suffit à apaiser la tension de ce nombre important d’élèves qui se disputaient avec tout moyen tombant sous leurs mains. Il y’avait même des blessés. Cet incident n’était pas le premier, un autre a eu lieu avant.

« Plus de 54% de l’effectif des élèves du lycée sont de la commune de BOUKHANEFIS » relate le membre de la coordination wilaya de la section syndical Mr DJEBBARI ABBES. « Quel procédé magique, ont pu suivre ces génies de l’éducation en bafouant l’ordre de priorité » nargua-t-il, étonné en continuant.

En cherchant à recoudre ce qui a été déjà déchiré et anticiper des imprévues fâcheuses, l’autorité a décidé de construire un lycée à BOUKHANEFIS, ses travaux devaient être entamés ce mois de juin. Malheureusement le lotissement réservé à cette future enceinte est toujours à nu.

L’on apprend de Mr DJEBBARI que le président de L’APC de BOUKHANEFIS lui a fait apprendre très récemment que le projet s’est avéré fructueux pour soumission d’une seule entreprise.

Un peu étrange comme alibi. Depuis le mois de MAI passé ont abouti enfin au résultat ZERO. Ça sent les défaillances, les entreprises de construction sont en surnombre, et voilà que l’on ramène comme refuge qu’un seul cavalier à l’ouverture des plis après que le délai a été largement dépassé.

Les parent d’élèves tiennent à ce que les autorités prennent leurs responsabilités quant au retard injustifié du démarrage du projet du lycée de BOUKHANEFIS y incombant toute conséquence pouvant nuire aux enfants et au cycle de leurs études, et menacent de rompre la rentrée scolaire prochaine. « Nous voulons que nos enfants aillent se cultivés tout en étant rassurés » nargue un parent d’élève.

Djillali Toumi


le 24 août 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
24 août 2013

7 Commentaires pour “Les lycéens de la commune de BOUKHANEFIS menacent de boycotter la prochaine rentrée scolaire.”

  1. zalamite

    Selon el chourouk d’aujourd’hui lundi 26 aout 2013, le syndicat demande une retraite aux enseignants a 55 pour les hommes et 50 pour les femmes, c’est une bonne chose pour une fois une retraite qui se base sur la pédagogie a ne pas placer un étudiant avec un écart d’âge de plus de 10 ans. Puisque l’université est devenue qu’un prolongement du lycée faudra aussi intégrer ce corps dans ce mouvement. Donc on souhaite que l’enseignant aura finalement une retraite a 45 ans avec une indemnité de sortie sur la du trésor publique 50% de son salaire brute qui sera multiplier par le nombre d’année qu’il a exercé en publique ou en privé.
    Le trésor public soutiendra le corps au service de la collectivité…
    Une fois l’enseignement passera bientôt au privé, en ce moment l’enseignant négociera son salaire comme il le voudra et selon ses capacités. Il pourra multiplier par 2 son salaire et ne rien attendre du trésor. Car l’école le lycée et l’université seront autofinancée.. Une école ou université qui recrutent des enseignants de hauts niveaux attirent les élèves qui payent bien, de leurs propres poches ou qui sont soutenu par des organismes publics et privés cas de délivrance de bourse multiforme comme se fait en France et aux états unis.
    On espère que le ministère de l’enseignement nous lâchera rapidement avec une prime de sortie pour encourager les hésitants a franchir le pas et beaucoup désirent le faire..
    Voila On a finit avec le mur de Berlin..mdrrrrrrr

  2. elgambiti

    Pourquoi les citoyens ne font pas de quête pour construire des classes d’école,comme ils le font si bien pour les mosquées et soulager leurs enfants de ces tracasseries qui ne dérangent nullement les pouvoirs publics,considérant que apprendre ne sert à rien ,du moment que ceux qui réussissent en Algérie ,sont pour la plupart des “illettrés ” et les protégés du système.Ce n’est même pas un problème de financement ,mais une volonté politique de laisser ces futurs emmerdeurs sur la marge,l’état en a assez à faire avec ces diplômés sans formation,ni culture ,ni instruction et qui font valoir leurs droits à une rente.Les enfants de la nomenklatura rencontrent-ils ces problèmes ? ou, sont-ils les seuls à appartenir à ce pays maudit par la cupidité des hommes ?

    • HKM

      les américains construisent leurs lycées mais aussi font le programme qu’ils souhaite a leurs enfants..vas y essayes dans un quartier et construit ton école et fait ton programme..
      et sur le programme y’a tout un débat..mas ce que ne sait pas la nomenclatura a vécu sa vie et a vue chuter le mur de Berlin..il n’a pas encore achevé sa chute..chaque fois une grosse pierre se détache et fait de petit bruit avec un jet de nuages de poussières..
      devant un patron privé y’a plus la présentation du diplôme ou tu sais et tu sois le bien venue ou tu ne sais on te congédie..si le privé ne le trouve pas ici il le ramène de chine. ..c’est bien ce que fait l’américain..son propre fils lui donne un coup de pieds au zoukre et l’envoie nettoyer les rues, arcequ’il n’a pas voulu faire d’effort

      • Boualem

        Bonjour , vous faites la comparaison entre l’ANE et le CHEVAL DE COURSE . en prenant comme exemple les USA.

        • HKM

          boualeme bonjour

          l’âne chez nous se trouve chez l’état..mais chez le privé algérien c’est le cheval. Un belabesien tenait un restaurant ici a bel abbes. je suis venu, je n’ai pas trouvé son propre fils a la caisse. je lui ai demandé ou il se trouvait??. Le Patron m’a répondu ”je l’ai expulsé ce n’est pas son métier. Je ne vais le laisser m’entrer en faillite??. il a opté pour un taxi , ellah isshel 3lih””

  3. HKM

    on prévoit en tout ya sidi 40 classe c’est a dire on prévois soit des extension soit
    des classe de travaux pratique et dirigés et conférence ou même Foyer pour étudiant et une salle de tirage et photocopie…et une bibliothèque
    40×23=900 millions en tout si on veut faire bien..si on veut faire la base
    17classe x 23=400 millions…
    un lycée de base dans une commune en ville en rurale reviendra au prix d’un appartement..
    on nE comprend pas comment les gens de la wilaya font leurs calculs???
    pour programmer des édifices a utilités publiques?? poste, centre de santé, école lycées, infirmerie, etc..

  4. HKM

    je ne comprend pas ce pays et sa gestion. Dits combien coute la construction d’une salle d’enseignement tel que l’enseignement ici en Algérie?? si vous laisser les gens tranquille je vous le jure qu’ils construiront 100 lycées au lieu d’un construit par l’état et de meilleur qualité. Toutes les mosquées ont été construite par du bénévolat.la mosquée occupe pas moins de 2000 m² couverte avec dalle de sole, tapis, climatiseur, tableau, audio, il ne manque qu’un data show video qui coute 4 millions de centime, un simple vendeur de cigarette pour l’offrire f sabili ellahi au futur lycée..Dans les hôtels et cabaret dans une seule Tabriha le gas laisse 15 millions sur la table et sort. si l’inspecteur de l’académie va se pointer devant la porte du cabaret et annonce qu’il va construire un lycée pour tabia je vous le jure un de l'”intérieur va lui donner une chkara de billet..
    Vous dites c’est l’ergent sale et hrame?? d’acoords,,,,??
    Ya sidi on va voir combien coute ce foutu lycée de de 2 étages avec 16 classes?? 100M² l’état l’estime a 75 millions dans le cadre de l’auto-construction rurale. une classe de cours avec 21 tables sur 3 rangé, il y aura
    7 rangées de tables. la table écolier fait 1,20×0.5=0,6m² on laisse 8 rangées entre les étudiants et l’enseignant dans le cas ou on voudra rajouter par la suite quelques rangées d’une conjoncture de forte natalité.
    approximativement s’a donne une salle 30m² ..si on divise 750.000dianrs
    sur 100m² ça nous fera 7500 da le m²..une classe nous reviendra a
    7500×30=225000 diarns 23 millions de centime. le lycée en tout va revenir a environ 16calsse +1 salle équivalent administration ped

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00