Népotisme et corruption : Les deux mamelles de l’université Djlillali Liabes

Suite à l’article  « Des travailleurs dénoncent à Sidi Bel Abbes » « Recrutements orientés »à la fac de médecine. » Paru dans le quotidien «la voix de l’Oranie” du  samedi 3 décembre 2011 page 3 et repris par BAI dans sa rubrique revue de presse.Il nous a paru utile de proposer à nos aimables lecteurs cette analyse.

Si l’Université est embourbée  dans les scandales ce n’est pas une malédiction c’est l’évolution naturelle  de plusieurs années de mauvaise gestion. La corruption a pris  diverses formes : corruption, pots-de-vin, népotisme, clientélisme,   fabrication de faux documents, vol de biens.L ‘ampleur de la corruption et du népotisme sont tellement ostensibles ,tellement exhibées qu’elles n’échappent à personne sauf aux  responsables de l’Université .Tous les citoyens de la ville , même ceux qui n’ont jamais étaient à l’école et ceux qui ne savent même pas situer géographiquement l’université parlent de népotisme et de favoritisme . Ils peuvent même vous dire combien se monnaient les modules detelles ou telles années ,de telles ou telles disciplines. Ils peuvent même vous donner  l’origine et l’arbre généalogique de chaque nouvelle recrue à l’Université . L’article  de la voix de l’ Oranie en dit trop, je vous conseille de le lire.

Quand dans un pays la « probité publique » n’est plus exigée, n’est plus de règle, c’est la dérive, c’est la porte ouverte à tous les débordements. Les raisons pour lesquelles ces comportements seraient réprouvés et condamnés par la morale dans des cas de corruption avérés ne seront même plus exigées. Elles sont admises et tolérées. La corruption est devenue une méthode de gestion , voir même une méthode de règlement des conflits, elle sera bientôt enseignée si l’état ne réagit pas vigoureusement. Au  lieu de sévir et condamner rigoureusement les fraudeurs, on nomme des commissions comparses qui n’ont jamais dévoilé d’anomalies ou de fraudes malgré les preuves évidentes. Il faut dire que les  membres des ces commissions sont choisis soit pour leur serviabilité ou pour  leur culpabilité pour leur donner l’occasion de rembourser  un service rendu (rendre l’ascenseur comme disent les fraudeurs). On nomme parfois  des commissions dites de «  déontologie » pour faire admettre tous les étudiants ? Ceux qui ont eu la moyenne en juin et les autres tous ceux qui savent crier leur indignation et qu’il faut faire  taire à tout prix. C’est la meilleure façon deprotéger tous les fraudeurs et de les laisser poursuivre leur besogne en toute impunité. Mais c’est aussi et surtout  un aveu  coupable : c’est un mea culpa.Si tout le monde est d’accord pour que justice soit rendue aux étudiants lésés,Il  ne faut pas que cela se fasse au détriment de la justice. Il faut dévoiler les coupables pour briser la chaine qui  lie la corruption et le népotisme.

La corruption se définie par la réciprocité et l’échange de services, le cas le plus fréquent est celui où l’agent public obtient une certaine somme  du corrupteur en échange de l’octroi d’une faveur ou d’un avantage dont le corrupteur ne devait pas bénéficier. Dans le cas qui nous préoccupe, les étudiants sont tous admis en échange : motus et bouche cousue, on  ne parle plus  des PV rectifiés ou modifiés ni de falsification de documents.  Les étudiants ont obtenus leurs modules contre le  silence ou bien contre  l’arrêt de leurs revendications. C’est fini,circuler, il n’y a rien à voir, et la boucle est bouclée.  A la prochaine rentrée ou plutôt, au prochain scandale.  C’est la meilleure façon de faire prospérer la corruption.  Personnene doit échapper à la justice, personne ne peut soustraire personne à la justice.C’est à la  justice de dire s’il y a eu fraudes ou tentatives de fraudes avec ou sans intentions.        Dès lors qu’il y a eu modifications de  documents administratifs officiels ce n’est plus une affaire interne à l’Université. C’est maintenant un problème de justice. Prendre la décision d’annuler un magister est une injustice grave commise contre les étudiants sérieux qui ont consacré les meilleures années de leurs vies à préparer ce concours précieux et décisif pour l’avenir. Il fautd’abord identifier le contentieux, voir s’il y eu des intentions malveillantes ou excès de pouvoir. Normalement  c’est au juge administratif de reconnaître l’illégalité d’un acte administratif et d’en prononcer l’annulation. Annuler un magister sans enquête, c’est avoir l’intention inavouée d’étouffer l’affaire et surtout de protéger  un collaborateur, un complice ou un ami. Quand un  ami  protège son ami, quand les amis protègent des amis. Ils se constituent ainsi en un clan quasi-mafieux parce qu’ils ont décidé que les lois ne s’appliquent pas pour eux et pour leurs enfants. Ils ont décidé de se mettre au dessus des lois. La corruption et le népotisme sont une violation des droits des étudiants .

Quand ces pratiques sont admises et  deviennent courantes comme c’est le cas de l’université cela devient alarmant sur la plan moral et plan sociologique. L’approbation de telles pratiques est terrifiante parce que leur non condamnation encourage  tous les  dérapages et pousse  à la récidive. L’espoir viendra des universitaires du moins des plus courageux, des plus intègres  qui  seraient objectivement les plus prédisposés à dénoncer ces pratiques de corruption et du  népotisme qui sont devenues les deux mamellesde l’Université. « Le laisser-aller, le laisser-faire, la mauvaise gestion, l’impunité et le laxisme engendrent toujours la corruption ». Il parait qu’il  existe un ‘lien pervers entre la corruption et le processus de démocratisation’.  Les sociologues reconnaissent que la démocratie est la condition nécessaire pour éradiquer la corruption, et que la transparence en est l’outil.

 


le 04 décembre 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
04 décembre 2011

5 Commentaires pour “Népotisme et corruption : Les deux mamelles de l’université Djlillali Liabes”

  1. H. Mahmoud

    Bonsoir Mourad , vous semblez banaliser cette corruption en Algérie pour pouvoir la balayer d’un trait.Oui , vous avez peut etre raison , la corruption existe partout, elle est meme l’ego de l’etre humain me diriez vous, Mais sachez que pour le commun des citoyen cette corruption en Algérie n’a d’égal dans le monde sauf au Bengladesh.Et Transparency sait ce qu’elle dit quant il s’agit de l’Algérie.Au Maroc,Un papier administratif n’exige pas de la “gymnastique” pour le retirer et vous devinez le reste pour l’Algérie.En France,l’université est pour celui qui bosse et fait travailler ses méninges pas pour celui qui étudie par “correspondance” et achète le module. Cette corruption n’existait pas en Algérie et meme si elle existait elle était observée que par ceux qui la pratiquaient et surtout puni sévèrement.Oui , j’opterai pour une corruption qui avantagerai mon pays si corruption existe pour l’interet du pays.Au qatar comme au Maroc et autres pays, les segments où sévissent la corruption sont inconnus au citoyen moyen.En Algérie,tous les citoyens sont touchés directement ou indirectement et l’état a favorisé cette corruption dans tous les domaines.L’exemple du pouvoir d’apréciation donné au plus petit agent de l’ordre public, sur la faute que peut commaitre un automobiliste est un phénomène qui n’a fait qu’augmenter les corrompus.C’est normal qu’un citoyen se voyant dépourvu de son permis de conduire sera pret à payer le prix pour ne pas tomber au chomage,n’a-t-on pas entendu des agents dire aux automobilistes de payer le “repas”.Vous ne voyez pas que le repression est plus importante que du coté où il y a beaucoup de “tchipa”.L’insécurité règne au profit de la “Tchipa”.Pour etre ouvrier, agent, policier, agent de sécurité,ou autres postes , il faut payer le prix proportionnel au grade au détriment de la qualité.Moi, je ne me base pas sur transparency qui d’ailleurs prend au sérieux ces commentaires et autres écrits communautaires qui indiquent l’état de déliquescence attein mais sur un fait palpable.L’algérie rétrograde dans tous les domaines et services pourquoi ? et on se demande qui peut nous rendre aussi médiocre qu’auparavant si ce n’est, après tout, cette corruption qui avantage le mauvais sur le bon, la mauvaise qualité,le bricolage des projets et travaux,la Tchipa pour un papier banal administratif,une bonne medecine bref,l’incompétent en général sur le “bras cassé” comme on dit.Et le résulat est là, à la fac Med.

  2. incorruptible.

    L’ONG Transparency International a publié ce jeudi 1er décembre son indice annuel de perception de la corruption. Sur les 183 pays classés, l’Algérie arrive à la 112e place avec une note de 2,9 sur 10. Plus regrettable encore, elle perd 7 places par rapport à l’an dernier. Selon le barème de cet indice, un score inférieur à 3 sur 10 indique que le pays connait un haut niveau de corruption au sein des institutions de l’État. Dans la région MENA, les résultats des pays sont dans l’ensemble mauvais. Par exemple, le Maroc est classé à la 80e place avec une note de 3,4 et la Tunisie à la 73e place avec un score de 3,8. L’Égypte est ex‑æquo avec l’Algérie. Le moins bien classé est l’Irak, à la 175e place avec un score de 1,8. Le mieux classé est le Qatar à la 22e place mondiale avec un score de 7,2.

    Pour l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC), « ces très mauvais résultats de l’Algérie pour la 9e année consécutive ne sont pas une surprise, ces dernières années ayant été marquées non seulement par une explosion des affaires de grande corruption, mais aussi par une totale absence de volonté politique du pouvoir à lutter contre la corruption ». Dans un communiqué publié ce jeudi, l’AACC indique que ce classement est « révélateur de l’aggravation de la situation qui prévaut en Algérie en matière de gouvernance ».

    Selon l’AACC, « le pouvoir algérien gangréné par la corruption est prêt à tout pour se maintenir en place – pouvoir absolu, corrompant absolument –, manipulant à souhait le Code des marchés publics, le vidant de toute sa substance ; instrumentalisant la justice, aujourd’hui plus que jamais, dont le traitement judiciaire à plusieurs vitesses des grands scandales de corruption est un des aspects les plus sombres ; réprimant, harcelant, emprisonnant, en toute illégalité, tout citoyen qui ose rendre publics des détournements et autre gabegie ».

    • Mourad

      Cher Incorruptible…

      Vous citer un rapport d une agence sur la corruption et vous en faite une vérité implacable..Or si vous avez l’occasion de vous déplacer hors des frontières vous verriez que la corruption est aussi vieille que l’humanité partout dans le monde..Le classement , par exemple du maroc me fait rire pour ne pas dire exploser de rire..dans ce pays RIEN ne se fait sans corruption, tout s’achète même les âmes..En Europe la corruption fait partie de tout homme d affaire qui se respecte..SIMPLEMENT et c’est là la subtilité en Algerie la corruption est grossière, visible, et sans gêne..Tout le monde aimerait corrompre pour avoir plus vite et mieux ce qu il désire…Le qatar et son classement m ont arraché des larmes de fou rire incontrôlé..je connais ce pays et comment les affaires se font..22e ? rien que ce classement cela vous décridibilise cette ONG qui doit surtout servir les intérêts de pays amis et démonter ceux qui ne la…corrompt pas comme elle voudrait…Dernier exemple en date : les agences de notations qui font la pluie et le beau temps dans le monde de l’euro et du dollar..on fait mine de découvrir ( de plus en plus de voix s’élèvent dernière en date la grande Allemagne..)que ces agences de notations travaillent en fait pour le compte de leurs clients fortunés : les fonds de placement des retraités américains qui veulent faire fructifier leur argent…Standards and poors agence de notation est en fait…corrompu, elle aussi…Alors de grâce un peu de recul devant des chiffres posés dont personne ne maîtrise l’origine et les conditions de notation..

      Amicalement…

  3. H. Mahmoud

    Ce scandale vient de franchir la frontière du territoire de la wilaya.Le recteur Tou qui est frère du ministre doit démissionner de ce poste cela vaut mieux pour lui et l’université avant qu’il ne soit trainer devant le tribunal.Les scandales qu’il a pondu vont se suivre et se ressembler.Alors la meilleure façon pour lui et il est encore temps ,c’est de quitter, missionner, retourner à son poste d’origine.Ca sera la sage décision pour arrêter cette escalade de non dits.
    PS/ Je viens de vous envoyer l’enregistrement de ce scandale diffusé tout à l’heure sur la chaine 3 , prière de le mettre en ligne.
    [audio:UDL.mp3]

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00