A l’occasion de la journée de la femme, ayons une pieuse pensée pour les onze (11) Enseignantes assassinées à Ain Adden (SFISEF) le 27 septembre 1997.

Bouali Hanafi Sahnounia
Boudaoud Kheira,
Bouhend Fatima,
Bouteraa Rachida,
Cherrid Kheira,
Dich Amina,
Fliou M’hamdia,
Lenfad Hafida,
Louhab Naïma,
Mehdane Zohra,
Tounsi Aziza,

3 thoughts on “On ne vous oubliera jamais”
  1. En ce jour symbole de la revendication des droits de femmes, Honneur à ces jeunes dames qui ont sacrifié leur vie pour accomplir leurs devoirs pour l’éducation des générations futures.
    J’écrivais hier dans ce journal que:
    Au 21è siècle, nous sommes encore très loin de l’égalité, car la plupart parmi nous se font encore exploiter, dominer, dévaloriser et bafouer quotidiennement.
    Quant aux sphères du pouvoir politique, nous représentons une infime partie des gouvernants, Ce n’est pourtant ni le don du travail bien fait, ni celui de la parole qui nous manque, ni le bon jugement. Les femmes l’ont prouvé à travers notre histoire pour ne parler que de la plus récente: contribution à l’acquisition de l’indépendance de notre pays, combat contre le terrorisme…..
    Malgré une législation de plus en plus en faveur de la femme, son application sur le terrain reste dérisoire. Comment pourrait-elle en bénéficier dans une société patriarcale, égoïste, limitant le rôle de la femme principalement aux travaux ménagers
    Bonne fête à toutes les femmes, le combat continue!

  2. En cette journée internationale de la femme permettez moi de présenter mes voeux à toutes les lectrices de BAI ou qu’elles se trouvent dans le monde .Je remercie Madame Epsilone d’avoir associé à ses souhaits toutes les femmes du monde ,ainsi que la rédaction de BAI.Aujoud’hui ,nous devons rendre hommage à toutes celles qui au cours des siècles ,et au péril de leurs vies , se sont battues pour que nous soyons libres ,respectées et que nos droits soient reconnus.Chaque pays peut s’enorgueillir d’avoir enfanté de telles femmes , des “femmes courages” ,elles resteront dans la mémoire collective .
    Je tiens aussi à m’associer à Mesdames Samia et Epsilone pour crier ma révolte et ma douleur face à l’assassinat sauvage de ces 11 enseignantes ,innocentes , dont la fin injuste et tragique m’avait bouleversée .Je me souviens encore ,de l’émotion éprouvée à la lecture de la chronique que Djillali .C avait rédigée il y + d’un an sur ces jeunes femmes .Joignons nous dans la prière en leur mémoire .

  3. On ne les oubliera jamais car nous en sommes encore choquées.On ne touche pas une femme avec une fleur et je m’adresse à certains bornés qui insultent les femmes et devant leur épouses ce sont des vrais toutous.Bonne fête à toutes les lectrices de BAI et à notre adorable SAMIA SE.

Comments are closed.