Pourquoi Le Pen a disparu et surtout pourquoi personne ne cherche à la retrouver ?

Rappel: Ne vous ai-je pas invité à plusieurs reprises à une méthodologie de base de l’observateur critique: ne pas seulement faire attention à ce que l’on vous montre, mais surtout à ce que l’on prend soin de vous cacher. Les absences renseignent et interrogent plus quelques fois que les présences qui obstruent l’intelligence et empêchent de penser en imposant un questionnement a priori. Soyez libres de vos problématiques.

Question
 : ça chahute de tous côtés en France. Pourquoi donc Marine Le Pen, sa Nièce, son papa, et tout son parti est si absent des médias, à une présence épisodique et éphémère près ? Pourtant le RN est devenu un grand parti populaire (le premier parti de France, le premier parti ouvrier).

Pourquoi donc la patronne du premier parti se cache-t-elle et envoie des seconds couteaux face aux caméras pour débiter des banalités ?

Quelle belle occasion ç’aurait été de faire la promotion de son parti et de sa politique en défilant avec les manifestants !
Réponse : parce que si le RN est un parti attrape-tout son vrai fonds de commerce c’est précisément le petit commerce : depuis le boulangisme jusqu’au lepénisme en passant par le poujadisme.

Ce sont les boutiquiers et les retraités qui votent le plus pour ce parti. Ces grippe-sous détestent le plus les « sans dents » et les crèvent la dalle de gauche, ces populos qui votent de plus en plus pour elle.

L’antisyndicalisme militant fait parti de son « ADN ».

C’est pourquoi Le Pen adopte un profil bas : Soutenir juste ce qu’il faut, mais sans plus, ses nouveaux électeurs tout en préservant ceux (restaurateurs, hôteliers, épiciers, petits propriétaires…) gênés par les grèves. Elle veut absolument ratisser large.

Djeha n’est pas un (mauvais) génie. Cette observation est à la portée de n’importe quelle tête d’œuf qui grouille dans les cabinets à l’Elysée, à Matignon ou dans les rédactions embedded (privées et publiques).

Mais alors…

Question : pourquoi donc Le Pen est épargnée ? Pourquoi donc les journalistes ne se précipitent-ils pas pour mettre Le Pen en face de ses contradictions ? Pourquoi Le RN n’est-il pas bousculé ?

Les macronistes, les légions sionistes, les Républicains, les « socialistes »… se seraient-ils convertis au lepénisme ? Y aurait-il une collusion complotiste universelle contre la France et les Français ?

Bien sûr que non.
Certes, les franges à droite des Républicains ont déjà basculé du côté noir de la force. L’islamophobie, l’arabophobie, « l’Algérie française », « l’insécurité », le « terrorisme »… recrutent encore dans tous les partis (même si les Français ne se laissent pas prendre à ce matraquage permanent, à cette propagande multiforme). Mais ce n’est qu’une petite minorité d’opportunistes.

Réponse : Le Pen est toujours l’ennemi et les Le Pen (père, fille et petite fille) seront toujours suspectés d’antisémitisme et d’antimondialisme, même si ces pieds nickelés sont surtout des activistes anti-bolchevik enragés.

Le truc est simple : Le Pen est préservée parce que tous le veulent au second tour en 2022. C’est l’assurance du succès de Macron. Tout autre candidat réduirait les chances de succès de l’actuel taulier de l’Elysée.

Evidemment, toute la question est de savoir si ces spin-doctors ne font pas un mauvais calcul et ne prennent pas leur désir pour réalité avec le risque de voir Le Pen triompher en 2022.

France Inter journal de 13h, mardi 07 janvier 2020.

Ouverture du journal : 17 minutes consacrées à « Charlie » mais seulement 5 minutes pour expédier l’actualité sociale et la grève contre le projet de réforme des retraites en reprenant uniquement les arguments du gouvernement avec plein de contre-vérités, sans aucun contradicteur. C’est désormais cela la liberté d’expression dans la Patrie des Droits de l’Homme.

Médias privés et publics, la main dans la main entre les mains des puissances du fric.

Chacun de son côté et à sa manière, Trump et Macron bombardent à tout va.

Et vive la démocratie !

Djeha,Mardi 07 janvier 2020.


le 07 janvier 2020


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 janvier 2020

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00