Sidi bel-abbes : Coup dur pour la maffia !!

LE WALI SORT DE SON SILENCE…

Une commission d’enquête pour la gare Sakia El Hamra Est –ce le début de la fin pour la maffia ? Assurément et tout porte à le croire. Selon nos sources, une commission d’enquête a été chargée dernièrement par le wali pour faire toute la lumière sur le bradage de la gare « Sakia el hamra ». La commission présidée par l’inspecteur général comprend la DAL, le DRAG et le directeur de transport. L’idée d’une commission d’enquête a été prise lors des travaux d’une réunion tenue quelques jours auparavant au sein de la wilaya suite aux graves révélations rapportées par notre journal. Il a fallu attendre plus d’un mois pour voir enfin le wali réagir. Ce long silence du wali, a donné lieu à moults spéculations. La rumeur faisant état de pressions subi par le wali. Info ou intox ? On n’en sait rien. Si c’est le cas, alors une chose est sûre, c’est que le wali s’est au fil du temps rendu compte que cette mafia n’est en réalité qu’un tigre en carton !…La commission a semble t-il décelé des irrégularités dans la procédure en comparant le délai de l’offre d’adjudication (08 jours) publié par voie de presse qui ne correspondait pas à celui porté sur le cahier de charge (21 jours). Nous pensons que la commission a pu se rendre compte également du délai de cinq (05 mois !!?) constaté entre l’attribution du marché faite au mois de juin 2011 et sa publication par voie de presse au mois de novembre 2011 !!…N’en parlons pas du montant criminel retenu et qui n’a dérangé personne ni APC, APW , ni autorités locales, ni députés, ni sénateurs, personne ne s’est senti concerné ! Pardi !…Cholestérol de l’imposture, l’Algérie trahie par ceux censés la servir !?… Ah ! le patriotisme bon marché !… En tout état de cause la décision du wali est à saluer comme quoi l’État est décidé à reprendre ses droits. Que le wali soit certain qu’il ne sera pas seul dans cette opération de salubrité publique. Ceux qui se prétendaient être des intouchables poussant le zèle jusqu’à prendre cette wilaya pour une propriété privée doivent rendre des comptes. On ne badine pas avec les deniers de l’État. C’est parti !… et la gare routière « Sakia el hamra » n’est que la face visible de l’iceberg….

Écrit par Abdelaziz HOUMAD
Ouest info
Quotidien national d’information de Sidi bel-Abbes


le 21 août 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
21 août 2012

12 Commentaires pour “Sidi bel-abbes : Coup dur pour la maffia !!”

  1. Mustapha KEBIR

    Est-il raisonnable de s’en remettre à la fatalité ? ou rester dans son mutisme. « Quand s’est tu le vain tumulte des passions que suscitent ou qu’excitent les vaines apparences de la société, il y a place pour la communication avec l’essentiel ».Tout repose dans la manière d’intervenir.

  2. hakim

    (tahtaha),quel drôle de pseudo,toi le(tahtaha)tout d’abord on est tout-e-s censés connaître la loi mais ces droit aussi or tu es en train de condamné des innocents sans les connaître n’est-ce pas?,Ta liberté finit là ou commence celle des autres,bien qu’ils y a des commentaires qui n’ont ni têtes,ni queux,et incompréhensible pour le lambda et ce n’est que mon point de vue.Et pour être honnête,avec la plupart d’entre-nous écrire c’est joli mais être responsable ça c’est une autre paire de manches.Donc vous êtes tout-e-s co-responsable de ce qui se passe étant donné que vous faîtes partie intégrante de la société alors pour l’amour de notre pays et de notre environnement ayez le courage et mobilisez-vous.Critiquer,c’est bien mais agir c’est encore plus bénéfique pour le morale,et pour l’esprit,dixi.

  3. tahtaha

    Les tonnaux vides qui font plus de bruit,les donneurs de leçons,et,l’algerie n’a pas besoin,la censure aussi ,certe la façon de parler de celui ou celle qui a ecrit le commentaire enlevé,qui demandait à celui auquel il s’adresser de lui répondre,à moins que si el @kadi a toute les réponses,derriere le masque on peut pas etre les avocats des pauvres,se qui n’est pas le cas,alors laisse les gens s’exprimer.tu joues bien les aguets,la voix de son maître.je pense que les personnes,qui signent par leur noms ne sont pas ” avides de polimiques et de diffamations gratuites denuees de tout fondement”je ne sais pas qui alimente le climat de mensonges.
    vous etes de ceux qui sont dérangés par”la franchise et la transparence”.
    QUI SE SENT MORVEUX SE MOUCHE !!!!!!!!!

  4. On ne peut être juge et partie à la fois

  5. kadi

    Je remercie la redaction d’etre aux aguets contre des commentateurs avides de polimiques et de diffamations gratuites denuees de tout fondement et qui ne servent qu’a creer un climat de mensonges alors que notre site n’aspire qu’a la franchise et la transparence

    • Abassia

      @Kadi

      Si Kadi, nous ne sommes pas des commentateurs(trices) avides de polémiques et de diffamations gratuites dénuées de tout fondement. Loin de là; en notre âme et conscience, nos contributions sont honnêtes et franches. On peut même vous donner la preuve de ce nous écrivons en dénonçant le laxisme de certaines commissions soit disant d’enquête. Comme l’a si bien définit le Dr. Reffas, précedemment:
      “Commission d’enquête: spécialité algérienne qui consiste à noyer le poisson dans l’eau.”

  6. hakim

    la nation ainsi que ces habitants sommes en état d’apesanteur comme les astronautes relier par un cordon ombilical les uns aux autres.Nous ne serions jamais un peuple soudé comme tant de pays en voix de développements du moins(ils espèrent) .Permettez-moi de vous dire,et je suppose que vous toutes et tous dans le fond vous le savez mais comme tout est pourrie,et que tout est faux et superficiel alors on fait de sortes que.la morale de l’histoire un pas en avant et trois en arrière et ça ne s’arrêtera jamais.

  7. Mustapha KEBIR

    A quand une commission d’enquête pour le mode de passation des études d’architecture ?
    Pendant qu’elle y est , la commission d’enquête, est priée de nous faire la lumière, sur le mode de passation des concours des études en architecture ;comment le code des marchés et la réglementation régissant ce corps de métier, sont bafoués sans scrupules, où on annule d’une manière non réglementaire, abusive, suspecte et unilatérale des concours d’architecture, où des attributions des projets d’études sont frappées de graves entorses à la réglementation, en porte à faux par rapport au décret législatif N°94-07 du 18 Mai 1994 relatif aux conditions de la production architecturale et à l’exercice de la profession d’architecte, notamment les articles 4 et 15 et au code des marchés publics.
    Les exemples ne manquent pas, le plus frappant est celui du concours du projet de la réalisation de la maison de l’état civil, qu’on a voulu à tout prix étouffer, pour qu’elle ne voie jamais le jour, malgré qu’elle ait fait couler beaucoup d’encre, en plus d’une requête adressée à Monsieur le wali, lui faisant part de l’état des lieux, au sein de cette institution, restée vaine.
    Mon cabinet d’architecture ayant été retenu, par la commission qui avait pour mission l’analyse et l’évaluation des offres, fut surprise puis bloquée après délibération, par une annulation du concours restée au fond d’un tiroir ; mis à part son signataire, personne n’était au courant.
    La fréquentation des lieux, nous a permis de constater une pratique de gestion insoutenable, unique en son genre, des cahiers des charges confus, incomplets, élaborés d’une manière aléatoire, parfois sans programme surfacique, ni orientations , souvent l’attribution est basée sur des barèmes et notations fictifs, non respect des principes de liberté d’accès à la commande publique, le recours à la publicité du lancement des avis d’appels d’offres est rarissime.
    Une autre consultation, à laquelle nous avons participé, dont l’intitulé est «l’Etude et diagnostique du réseau d’éclairage public de la ville de Sidi Bel Abbes, peut être aussi évoquée.
    Une lettre envoyée au « premier magistrat » de la ville ,pour des éclaircissements ,demeura sans réponse, après avoir constaté que le cahier des charges était une vraie mascarade, plein de non dits, dont les articles sont confus, et un amalgame implicite existe entre bureau d’études et entreprise, où on demande des camions à nacelle et des ouvriers qualifiés aux bureaux d’études, la qualification demandée fût retirée, après que la remarque au niveau du bureau des marchés fut signalée (ON NE DEMANDE PAS LE CERTIFICAT DE QUALIFICATION A UN BUREAU D’ETUDE),
    l’article définissant les conditions de participation sont totalement inexistants, pour la dite étude, (il est souhaitable de savoir qu’est devenue cette étude), ajoutée à cela ,une autre aberration, quand aucun article n’évoque les textes généraux dans le cahier des charges, et quand les dés semblent pipés le raccourci pour l’offre financière est déterminée par un BPU (Bordereau des prix Unitaires) et un devis quantitatif estimatif ,du jamais vu,et jamais demandée à un bureau d’étude, cela est généralement retrouvé dans un cahier des charges d’une opération de réalisation d’un projet, cela nous pousse à des questionnement ???, sur l’ignorance totale des textes notamment l’arrêté interministériel du 15 Mai 1988 portant modalités d’exercice et de rémunération de la maitrise d’œuvre en bâtiment. il convient de préciser que beaucoup d’irrégularités sont notées, après les infructuosités, les recours restent des lettre mortes, sans réponse, la demande de restitution des plis est bannie.
    Ces deux exemples ne sont, à notre avis que la partie visible de l’iceberg, reste à voir la face cachée de ce dernier aux fins fonds, qui peut être verrait le grand jour par les communs des mortels, si la commission pousse son investigation avec l’art et la manière pour éradiquer ce genre de pratiques où la gestion est floue et la notion d’état est perverti.

  8. zalamite

    ce que tout les balabesiens ne comprenne pas c’est pour quel raison une gare routière fut construite sur la sortie de lac de sidi mhamed ben ali…les taxieurs râle de l’éloignement et les voyageurs venant d’oran préfèrent descendre dans la gare sis le rocher..en pricipe il n y aura 4 gare selon les sortie et entrée de la ville..Une vers temouchent c’est la gare du nords coté tessala, et Tlemcen c’est la gare de l’ouest, une vers le stade qui ouvre le chemin du sud ou gare du Sud, une qui ouvrira la sortie vers Oran ou gare de l’ouest ….
    par convention puisque la gare du rocher soit la plus importante on l’appellera ”la Gare du Nord” …il faut une gare vers le sud installé a coté du nouveau hôtel c’est la ‘’Gare du Sud’’…
    et la gare de sidi mhamed benali doit revenir au transport urbain..
    C’est comme ça que les européens travaillent, il faut faire comme eux
    C’est la logique des choses.il faut travailler sur des bases scientifiques et non pas jouer a la marelle la petite fille trace des carrée et place son logis…

    donc il

  9. Abassia

    Faut pas rêver! Des commissions d’enquête, on en a vu à la pelle mais point de transparence à l’image de la dégradation des principes moraux qui régissent la majorité de nos institutions

  10. nass

    Commission d’enquête commandé par le Wali, ne veut pas dire punition des responsables…Depuis son installation ce wali a ordonné au moins une dizaine d’enquête, personne ne connait les résultats. La dernière en date, concernait les gens qui décèdent au CHU de sidi bel abbès ( un décés de malade découvert 2 jours plus tard, et un patient décédé car la clef d’un ascenseur est resté introuvable )…A ce jour aucun résultat, on ne sait pas qui est responsable, et qui a été puni…normalement les résultats de comissions d’enquête sont publiques…Les Belabbésiens se posent beaucoup de questions sur le soi-disant aménagement du Bd de la Macta…que fait le Wali ? contrôle t’il ce qui se fait a bel abbès ?? ou bien lui aussi fait le mort comme notre gouvernement.. Que font les partis pour interpeller les responsables locaux…A part leurs engouement pour les élections, on ne les voit plus….

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 6 662
  • 6 897