Sidi Bel-Abbès: Naftal déverse ses eaux usées sur des terres agricoles

Cela se passe le long de l’auto route Est-Ouest à Sidi Yagoub  (Sidi bel-abbes)

Depuis plus de deux ans, un agriculteur de la commune de Sidi Yagoub, à une vingtaine de kilomètres de la ville de Sidi Bel-Abbès, ne cesse de se plaindre de la nouvelle station-service de NAFTAL, installée sur le bas-côté de l’autoroute Est-Ouest, laquelle, en l’absence d’un réseau d’assainissement, déverse continuellement ses eaux usées sur les terres de son exploitation mitoyenne, engendrant, par ce fait, un cas de pollution des sols et des eaux souterraines unique en son genre dans une zone des plus fertiles de la wilaya épargnée jusque-là par la survenue d’un tel phénomène.
L’ampleur de ce préjudice causé à l’exploitation par le déversement de ces eaux polluées constituées de toutes sortes de rejets (excréments, urines, huiles de moteurs, hydrocarbures…), a contraint le fellah concerné, le dénommé Moradj Ahmed, à solliciter les services d’un agronome expert- judiciaire, dont le rapport d’analyse ne souffre d’aucune contestation. Ses conclusions confirment ce que La voix de l’Oranie a pu relever sur place lors d’un déplacement effectué jeudi dernier avec un groupe de journalistes.
«Les terres agricoles de l’agriculteur sont mitoyennes du relais NAFTAL situé dans le territoire de la commune de Sidi Yacoub, sur le côté sud de l’autoroute est-ouest.
Des eaux usées de couleur noir foncé provenant du relais NAFTAL qui coulent à travers un canal en ciment, se déversent sur les terres agricoles de l’exploitation de texture argilolimoneuse et de structure fine favorables à la céréaliculture largement pratiquée(…)
«Il n’existe pas de bassin d’accumulation dans lequel doivent être récupérées les eaux usées du relais NAFTAL…» constate entre autres l’expert en question en ne manquant pas de faire observer, après estimation financière du manque à gagner et des dégâts occasionnés par le déversement des rejets, «(que) dans le cas où un bassin de récupération des eaux usées du relais NAFTAL ne sera pas réalisé, la surface polluée augmentera et sera perdue pour la production agricole par le fait de la destruction de l’activité bactériologique du sol, condition indispensable pour le maintien du taux d’humus dans le sol.»
Partant de ces conclusions d’expert, force est de constater que les eaux usées et rejets divers déversés par la station NAFTAL de l’autoroute Est- Ouest constituent présentement une réelle menace sur la qualité des sols et des eaux souterraines des exploitations agricoles voisines.
Les risques de dégradation qui pèsent sur cette zone d’intensification céréalière de la plaine de Bel-Abbès, même s’ils n’ont pas atteint la côte d’alerte, ne nécessitent pas moins la mise en branle d’une action publique urgente des autorités locales compétentes à l’effet de mettre en demeure la société NAFTAL à doter ses nouvelles stations-service de l’autoroute Est-Ouest des systèmes d’assainissement adéquats et ne plus avoir à déverser en pleine nature ses dangereux rejets, comme c’est le cas actuellement à Sidi Yagoub, dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès.
Selon un membre de l’APW, qui semble être le premier à avoir tiré la sonnette d’alarme sur ce cas de pollution, «les services territorialement compétents se seraient saisis déjà de l’affaire et envisageraient même d’engager les actions prévues par la règlementation en vigueur.»
Tout récemment, a-t-on appris hier vendredi, la direction de l’environnement aurait dépêché une commission d’enquête sur le site en question tandis que l’agriculteur concerné au premier chef se proposerait de déposer plainte devant la justice pour demander réparation du préjudice causé et la mise en demeure de Naftal de remédier à cette situation d’urgence en dotant ses nouvelles installations des équipements d’assainissement «fixes ou mobiles » nécessaires.

M. Mir Mohamed (LA VOIX DE L’ORANIE)


le 19 octobre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 octobre 2013

2 Commentaires pour “Sidi Bel-Abbès: Naftal déverse ses eaux usées sur des terres agricoles”

  1. le cygne

    Dites-nous Messieurs/Mesdames de l’environnement, est ce que des dispositions appropriées ont été prises pour arrêter ce Massacre…! Je pense que l’urgence est à signaler afin de préserver ce qui reste, …sinon cette CATA résultant de l’action de l’homme minus aurait des effets plus désastreux…!!! Quel laisser-aller…qui risque de nous coûter gros…!!!!

    Franchement, on peut appeler ça un crime odieux contre la nature….!!!

  2. le cygne

    Oh ! Mon Dieu…quel scandale…!!! Mais Arrêtez ce Massacre…!!!! Est ce que nous appartenons à une République qui a des lois à faire respecter ou bien c’est l’anarchie totale ‘TAG 3la Men TAG’…!!! Heureusement que ce fellah a réagi (même en retard) sinon ça aurait été la CATA…!!!

    Je voudrais bien connaître ce génie qui a conçu une station Naftal avec ‘toutes les commodités’ (y compris l’énergie solaire) et a négligé le réseau d’assainissement, sachant que dans la zone il y a des terres agricoles fertiles… !!!!
    L’existence de polluants dans ces sols pose maintenant, un vrai problème de toxicité, surtout lorsque ces polluants vont devoir migrer sous l’effet de l’écoulement des eaux, de la manipulation de la terre, et des plantations,…et une fois dans la chaîne alimentaire, ils parviendront à l’Homme via sa nutrition…….En effet, au cours de leur déplacement souterrain, les eaux de pluie d’infiltration vont traverser les formations contaminées et l’éventuelle couche d’huile au toit de la nappe phréatique. Ce contact entre l’eau et des hydrocarbures surtout lors des variations de niveau de la nappe favorise la mise en circulation de certains produits solubles dans l’eau dont la présence peut octroyer entre autres, un mauvais goût et une odeur désagréable à l’eau…!!!!

    Heureusement que les terrains en question, sont argilo-limoneux, c’est-à-dire, qu’ils ont une texture qui retient mieux ces polluants mais pour combien de temps….. ??? Il faut agir très vite, surtout avant l’arrivée des pluies …!!! Il existe plusieurs méthodes de dépollution mais, avant il faut délimiter le périmètre des terrains contaminés puis définir le volume de terre à traiter sur la base d’une étude de la nature de la pollution, puisque l’origine est connue, de façon à mieux connaître les composés mis en cause…En ce qui concerne les hydrocarbures, ils sont soit de type volatils ou facilement biodégradables et ils peuvent être traités en place, soit des hydrocarbures lourds et là, d’autres techniques sont prévues, soit des produits intermédiaires à poids moléculaire moyen, tels que ceux que l’on trouve dans les fuels légers et le pétrole brut et ce sont les plus nuisibles à la qualité des eaux.

    Le pollueur Naftal doit cesser immédiatement de rejeter ces poisons dans la nature, pour éviter le pire et assumer la dépollution de la zone contaminée sinon un recours juridique est alors systématiquement requis contre le responsable de ce désastre, qui doit être assorti de sanctions….

    Quant au fellah, on doit lui présenter des excuses et le dédommager pour les préjudices qu’il vient de subir…et encore…… !!!!

    ALLAH YAHDINA..!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 4 285
  • 6 097