Sujet Tabou en Algérie : “Bulletin de santé” du président de la république !

En ce moment même ,se déroule  l’émission “débat de l’heure”  la seule émission probablement qui maintient  le peu de téléspectateur à notre “unique” puisque le gros des citoyens (selon des statistiques) ont basculé vers Ennahar TV ou autres chaines thématiques.L’une des questions pertinentes de l’actualité “brulante” de “l’heure qui devrait être débattue tout à l’heure aurait été sur  l’état de santé du président Bouteflika et son bulletin de santé que tout le monde et particulièrement des partis d’opposition et à leur tête Jil Jadid de  Djillali Sofiane avant hier à Sidi Bel Abbes , qui en réclament sa publication et estiment qu’il est de la responsabilité du pouvoir d’informer le Conseil constitutionnel or ce dernier demeure dans un mutisme total et laisse la rumeur prendre de l’ampleur et gare aux journalistes téméraires comme Aiboud Hicham directeur de deux publications arabe (Jaridati) et Francais (Mon journal) qui vient de subir la foudre de la machine médiatique du pouvoir, il est poursuivi pour “atteinte à la sureté de l’état” et ses deux journaux censurés. Les réseaux sociaux s’enflamment et personne n’ose apporter une bribe d’information pour arrêter ce “dèjà vu” en Algérie.

Tout a commencé subitement lorsque les deux journaux que dirige M. Aiboud Hicham  publient des informations concernant l’état de santé du président Bouteflika , il a été aussi interviewé par la chaine France24 et où il avait déclaré : “Selon mes sources – moi je n’ai rien vu – mais j’ai des sources, je recoupe et je vérifie, le président est en Algérie” . “Mes sources me disent qu’il n’est ni à Genève en Suisse, ni au Val-de-Grâce à Paris. Il est en Algérie. Il est rentré le mercredi (15 mai, NDLR) à l’aube après avoir quitté Paris à 3 heures du matin”

Pour El Watan qui titre : “Santé de Bouteflika : le parquet d’Alger ordonne des poursuites judiciaires contre Aboud Hichem”

“L’Algérie se prépare à l’après-Bouteflika” titre le figaro.fr dans son édition d’aujourd’hui , il ajoute ;”Ce n’était pas arrivé depuis les années 1990. Les deux quotidiens Mon Journal et Djaridati, de l’ancien officier des services secrets algériens Hichem Aboud, ont été saisis à l’imprimerie et interdits de parution dimanche matin. Le parquet d’Alger a par ailleurs ouvert une information judiciaire pour «atteinte à la sécurité de l’État». En cause: un dossier sur le «coma profond» dans lequel se trouverait le président Bouteflika, hospitalisé il y a trois semaines au Val-de-Grâce, à Paris. Ce que les réseaux sociaux dénoncent déjà comme «censure» accentue le malaise autour de l’état de santé du chef de l’État.”

Le BBC Afrique signale : “Les autorités algériennes ont saisi deux quotidiens qui affirmaient que l’état de santé du président Abdelaziz Bouteflika, s’était détérioré.” et de continuer “Les déclarations officiels qui se veulent rassurantes mais évasives sur l’état de santé du président, âgé de 76 ans, alimentent les rumeurs.”

TV5 Monde titre : “Etat de santé de Bouteflika: le flou officiel favorise l’alarmisme”  et ajoute plus loin :”En l’absence de bulletins de santé du président de 76 ans, transporté le 27 avril à l’hôpital militaire parisien du Val de Grâce à la suite d’un petit AVC, la presse algérienne s’interroge chaque jour, avec prudence, sur ce sujet tabou.”

D’autres quotidiens Anglophones ajoutent: “Algeria censors dailies over Bouteflika ‘coma’ reports”  (traduit : l’Algérie censure des quotidiens pour l’information rapportée sur  Bouteflika qui est en “état de coma profond”) et continuent (traduction) : On leur a demandé de retirer deux pages des 24 pages que contient le journal , Aiboud répondit “qu’il était impossible techniquement de le retirer”.

Et que fait notre ministère de la communication face à cette recrudescence d’informations réelles ou fausse et malintentionnées , il signale (pour ne rien signaler) tout à l’heure par le biais du JT  qu’il n’y a pas eu “censure” mais peut être “autocensure” c’est à dire que notre confrère Aiboud Hichem a retiré de son propre gré ses deux journaux.Mais alors pourquoi reste-t-il poursuivi par la justice, dire que le vrai  printemps pas arabe tire à sa fin et que l’algérien reste Algérien même s’il occupe le poste suprême :”Ne jamais dévoilé son état de santé”  sommes-nous forcés de revenir à cet ancien adage de notre région : “EL  HARTH GOUDAM EL 3ADOU MESSOUS”


le 19 mai 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 mai 2013

1 Commentaire pour “Sujet Tabou en Algérie : “Bulletin de santé” du président de la république !”

  1. kamara

    Nul ne doit se réjouir de la maladie de quelqu’un d’autre. Il n’y a que les zombis qui pratiquent ces digressions. Nous sommes des êtres vivants et susceptibles de tomber malade à tout moment. Ne jamais l’oublier. C’est une règle pour un être censé et surtout pour un musulman. Nous souhaitons un prompt rétablissement à toutes nos personnes malades et notamment à notre président. Malheureusement , les opportunistes ne se gêneront pas de se réjouir des malheurs des autres, pourvu qu’il y ait un quelconque bénéfice à tirer. Ceci dit, un malade souffre mais aussi sa famille et devons respecter la souffrance des autres et nous solidariser eux au delà de nos différences et de nos oppositions.
    Cependant, il n’est pas admissible que la situation soit un moyen de marchandage et de manipulation politiques et pour l’éviter il y a un seul moyen :de la transparence.
    Le président de la république au delà de sa personne est un homme public qui dirige ce pays et à ce titre, nous avons le droit d’être informé sur la situation de sa santé. Il anormal que des journalistes étrangers ou des personnes étrangères à ce pays sachent plus que nous sur une question qui concerne notre président.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00