Les  vielles bâtisses datant  de l’époque coloniale  ne cessent de s’écrouler depuis un certain temps dans le centre ville . Ainsi,deux habitations se sont écroulées  comme un château de carte il y a quelques jours au niveau de la place Carnot, pour les uns c’était suite à des infiltrations d’eau pluviales et pour les autres c’est surtout du à la vétusté des lieux et creusement de fondement pour autres nouveaux bâtiments mitoyens. Si aucune victime n’est à déplorer , c’est surtout du à leur inoccupation.Son propriétaire ayant décédé,il y a quelques années, sa femme est retournée vivre en Espagne après l’avoir vendu à un  richissime hommes d’affaires  connu sur la place publique. Ces veilles maisons font partie des nombreuses anciennes habitations datant du début du 20 eme siècle qui n’ont fait l’objet d’aucune visite technique pour éviter justement ces effondrements qui risquent un jour d’en prendre des vies humaines par manque d’une expertise. Il  convient ici de rappeler que le problème du vieux bâti du centre ville (cliquer sur les images de la galerie ci-dessous pour voir) se pose avec  acuité ces derniers jours soit durant la saison hivernale ou des suites d’une nouvelle construction mitoyenne nécessitant un fondement profond. Selon un recensement effectué par les  services de la daïra , 70 bâtisses risquent de s’effondrer à  tout moment.

Aux logements vétuste du quartier capitaine  Abdelhadi dont les menaces d’écroulements  sont suspendus depuis des années  telle une épée de Damoclès, se greffe  incurablement  les logements du quartier commandant FARADJ pour que  les citoyens passent à  la  moindre averse la nuit  à la belle étoile. Les pouvoirs sont plus que jamais  interpellés pour prémunir ces citoyens contre ce danger potentiel d’écroulements.

 

 


4 thoughts on “Vieilles batisses du centre-ville : Danger public”
  1. Monsieur Adil,il ne faut pas croire tout ce qu’on vous raconte.Cette bâtisse qui est tombé en ruine ,son propriétaire savait pertinemment qu’elle allait s’écroulé et sur ce ,il s’est permis de l’assuré tout juste avant qu’elle tombe en ruine.A l’avenir il est préférable de s’abstenir a donner un jugement non fondé.On est tous issus de la même race,que ce soit le citoyen ou les représentants de l’état .

    1. A abdou je lui dirai tout simplement que tout jugement que j’apporte est fondé sur les critères vécus.
      pour ce qui est de la race que vous aviez soulevé je dirai tout simplement “”« Une race sans autorité ni pouvoir est une race sans respect.””
      Sans rancune…………Adil

  2. Nous voulions être propriétaire et du même coup être pris en charge par l’état (le beurre et l’argent du beurre).On devait s’attendre à de telle catastrophe ,mais nous avions pris l’habitude du laisser aller jusqu’a ce que les autorités verront cela de leur propre yeux et prendront une décision de nous caser ailleurs en attendant qui nous réparent notre demeure ,et a chaque fois c’est la faute à l’état .Si les occupants ne donnent point d’importance à leur vie humaine qui va la leur donné? Ils savent que viendra un jour ou le toit leur tombera sur la tête mais ils préfèrent gaspiller leur argent ailleurs que d’entreprendre des réparations de leur propre logis.

  3. Pourquoi tout ce patrimoine de notre vile part en miettes ,en gravas,en ruine,eh! bien tout simplement par la faute de ces occupants qui ne connaissent aucunement la valeur de tout patrimoine encore moins la valeur humaine .

    Quelle Animosité et quelle intolérance de la part de notre état de n’avoir jamais délégué de vrai architectes et de vrais contrôleur en génie civil afin de détecter d’éventuelle incidents et je dirai plus (Accidents).
    Enfin ne nous lamentons point ce qui devait arriver arriva et ne dit-on pas (KAOUERRR OUA AÂTI EL-LAÂOUERRR).
    Grâce à dieu notre ville ne se trouve pas sur l’axe sismique de grande intensité ,sinon……..LA SUITE ON LA CONNAIT;

Comments are closed.