L’ère du pétrole à volonté

La réélection de M. Bouteflika pour un quatrième mandat vient d’être “accueillie” de fort belle manière par la recherche scientifique internationale. En effet, c’est le début de la fin pour le pétrole et par conséquent de la rente. Il devient urgent de penser à booster l’économie hors hydrocarbures, si l’on veut préserver le Pays et sa stabilité. Même si cette découverte de la Marine Américaine qui vient de démontrer qu’elle sait faire autre chose qu’envahir des Pays, prendra du temps pour avoir un aspect industriel, l’ère du pétrole tire à sa fin. Du moins, c’est ce qui transparaît d’un article paru dans le site de “Slate.fr” et que nous reproduisons ci-dessous.

La rédaction.

“Des scientifiques de la marine américaine ont été capables de transformer de l’eau de mer en hydrocarbures à un coût relativement raisonnable.
Il ne s’agit pas d’un canular digne du 1er avril ou d’un délire issu d’un livre de science-fiction. C’est une information vérifiée et confirmée. Après des décennies d’expériences, des scientifiques de la marine américaine ont été capables de transformer de l’eau de mer en hydrocarbures. L’US Navy vient ainsi d’annoncer l’ère du pétrole sans limite, le Graal de l’abondance et de l’indépendance énergétique, et personne ou presque ne s’en est aperçu. L’idée semble pourtant presque simple.
Les carburants fossiles sont constitués d’hydrocarbones (hydrogène et carbone). La marine américaine a été capable d’extraire de l’hydrogène et du carbone de l’eau de mer et de le recombiner pour en faire du carburant. Le processus pourrait aussi fonctionner en théorie avec de l’air, mais l’eau de mer contient 140 fois plus de dioxyde de carbone. Le U.S. Naval Research Laboratory a même déjà utilisé le carburant issu de l’eau de mer pour faire voler un modèle réduit d’avion.
Le prix de revient de ce nouveau carburant est aujourd’hui estimé entre 3 et 6 dollars par gallon (3,7 litres). Cela reste économiquement non rentable. Mais compte tenu du fait que cette technologie en est à ses débuts et qu’elle sera optimisée et perfectionnée tous les espoirs sont permis si le lobby pétrolier ne la tue pas dans l’œuf. Une partie de l’avenir énergétique de l’humanité se trouve ainsi peut-être dans l’eau de mer. D’autant plus que d’un point de vue cette fois-ci écologique, cette technologie présente aussi certains avantages.
Car le processus consiste à retirer du dioxyde de carbone des océans. L’un des aspects majeurs du réchauffement climatique est le fait que les océans se comportent comme une éponge et absorbent une partie croissante du gaz carbonique (CO2) répandu dans l’atmosphère. Les océans deviennent ainsi de plus en plus acides ce qui menace à terme des écosystèmes fragiles comme les barrières de corail. Or retirer le carbone des océans pour en faire du carburant et le mettre dans l’atmosphère pour qu’il soit en grande partie à nouveau absorbé par les mers est un processus presque neutre et qui pourrait se renouveler. Il s’agirait ainsi de recycler le carbone déjà répandu et pas d’en ajouter en plus dans l’atmosphère et dans les océans.
Les conséquences économiques et géopolitiques du développement à une grande échelle de cette technologie seraient considérables et difficiles à imaginer. Tous les pays ayant accès à une mer pourraient produire leur propre carburant… et les dictatures de tous ordres construites un peu partout dans le monde sur la rente pétrolière et gazière connaitraient des moments difficiles.”

Slate.fr


le 20 avril 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
20 avril 2014

5 Commentaires pour “L’ère du pétrole à volonté”

  1. le cygne

    Tout le monde connaît les potentialités du pays ainsi que le constat de 52 ans de gestion que je préfère ne pas qualifier cette fois-ci, même ceux qui sont la cause de ce fiasco monumental….!!!! Ce qui nous manque le plus, ce sont les Hommes qui feront la différence par amour et pour le seul intérêt de la patrie….!
    Des Hommes qui œuvrent pour le réveil de la belle au bois dormant de son statut de ‘partenaire dormant’…et qui disent halte à la connivence!!!
    Des hommes qui pensent aux générations futures et ne se disent pas après nous le déluge…!!!!
    Ce qui nous manque le plus c’est “Le laboureur et ses enfants” de La Fontaine:

    Travaillez, prenez de la peine :
    C’est le fonds qui manque le moins.
    Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
    Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
    Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
    Que nous ont laissé nos parents.
    Un trésor est caché dedans.
    Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage
    Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
    Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’Oût.
    Creusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle place
    Où la main ne passe et repasse.
    Le père mort, les fils vous retournent le champ
    Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de l’an
    Il en rapporta davantage.
    D’argent, point de caché. Mais le père fut sage
    De leur montrer avant sa mort
    Que le travail est un trésor.

    Et comme a dit Mr Kamara que je salue, “La Stabilité ne veut pas dire Status-Quo…” Alors, travaillez, prenez de la peine, et faites quelque chose tant qu’il est encore temps…!!!

    A Bon Entendeur Salam…!!!

    • Abassia

      Oui, travaillons et prenons de la peine car c’est bien LE FONDS qui manque le MOINS, chez NOUS!
      Si les réserves de pétrole vont nous manquer d’ici une cinquantaine d’années (d’après les experts); il y aura encore la grande réserve du gaz de schiste dont notre pays regorge et dont l’exploitation fera l’objet de nombreuses contestations par les fervents défendeurs de l’environnement.
      Mais ces derniers auront-ils gain de cause? Certainement, NON, vu le mépris qu’on affiche vis-à-vis de tout qui s’oppose aux intérêts financiers étrangers et enrichissements illicites provenant de cette nouvelle richesse naturelle.

  2. oran31

    bonjour,
    Un énorme risque pèse sur la rente pétrolière. Nous somme presque arrivés à un pic pétrolier en Algérie , alors la consommation interne double tous les sept ans. D’autre part, on ne peut pas écarter le scénario d’une baisse de 50% du prix du baril dans un futur proche. Ainsi, d’ici sept à huit ans , la rente pourrait chuter de 70% alors que nous seront cinquante millions d’habitants . De terribles troubles sociaux pourraient surgir. Pour l’éviter il est encore temps de diversifier notre économie en dehors des hydrocarbures . Maintenant avant qu’il soit trop tard.

  3. OULED BOUL

    Les frigos et les comptes sont encore pleins pour que ce peuple de faux bobos réalisera la gravité de sa situation.Ajouté a cela la trappe Malthusienne dont nous sommes prisonniers suite aux politiques agricoles défectueuses depuis l’indépendance.La trappe Malthusienne étant une augmentation de la population sans une augmentation subséquente de la production agricole.Selon la doctrine de Malthus ,un pays de 40 millions,mais qui ne peut nourir que 10 millions est par définition un pays condidat aux grandes famines et a la guerre civile .

    Pour les ésprits simplistes ,comme ce monsieur Kadi , sans la rente,le cours du Dinar frollera 5000 DA POUR 1 EURO. Aussi apocalyptique qu’il puisse paraitre ,il n’en demeure pas mois un scénario réaliste .

  4. doctorant

    tant mieux si le pétrole sera à la portée de beaucoup de pays du moins ceux qui sont au bord des mers et oceans. comme dit hadj baba on va retrousser les manches et fini la rente; fini l assistanat . déjà d après les experts, il ne reste pas grand chose de cette rente.
    donc et s’est urgent , il est temps pour les gouvernants de penser à l’ apres rente petrolière ; nous avons aussi l agriculture, les minerais , la pêche, energie solaire , bref encore beaucoup de richesse macha a Allah

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00