Opération “main propre” dans une annexe de la mairie de la ville !

L’agent de l’annexe communale de Sidi Yacine qui a perçu “sous la table” ,la somme de 1000 Da sous forme d’une seule coupure d’une citoyenne  d’Oran venue à Sidi Bel Abbes pour se faire délivrer  un certificat de résidence  n’a eu ,  à aucun moment, le  doute que le numéro de série du  billet qui lui a été remi, a été bien noté par sa propriétaire en vue de porter plainte pour “corruption”. En effet, selon notre confrère M. Fethi de la version Arabe dans son article d’hier relate cette souricière tendue à l’agent indélicate de cette annexe de la mairie de  Sidi Bel Abbes.L’histoire  n’a été dévoilée qu’au cours de cette semaine lorsque en référé, la personne en question une employée, s’est vue infligée une peine d’un an  de prison ferme par le tribunal de Sidi Bel Abbes pour avoir eu une somme d’argent à la citoyenne d’Oran en vue de lui délivrer cette certificat de résidence.Les services de polices ayant eu vent de l’affaire  se sont déplacés à l’annexe et ont procédé à la vérification du numéro de série du billet qui coïncidait exactement avec celui qu’ils ont eu au préalable.

4 thoughts on “Opération “main propre” dans une annexe de la mairie de la ville !

  1. Cher Zalamite,
    Désolé de vous apporter moi aussi la contradiction, mais il s’agit ici, selon l’information qui nous est rapportée, d’un FLAGRANT DELIT constaté par les services de sécurité suite à une plainte déposée par une citoyenne.
    Le procédé employé n’a rien de répréhensible puisqu’il a permis de confondre bon nombre de fonctionnaires et d’agents indélicats, notamment dans les administrations étatiques dites de “service public” où les actes et services fournis au public sont gratuits !
    Je ne vois pas d’autres moyens pour lutter contre le “bakchich” et toutes formes de corruption qui ont gangréné le moindre acte ou la simple démarche entreprise dans ces services dont les agents sont rétribués par l’Etat, c’est à dire avec l’argent des contribuables.
    Je souhaite pour ma part que de telles actions soient généralisées à tous les niveaux et dans toutes les sphères d’activités pour assainir un tant soit peu les domaines et secteurs où ces pratiques honteuses sont en vigueur.
    Bonne soirée. Salutations belabésiennes.

  2. cette agente doit porter plainte devant le tribunal administratif pour être employé comme agente alors qu’elle n’avait pas les qualifications nécessaires pour ce poste stratégique…et un staff d’avocats bénévoles doivent l’assister non pas de la déculpabiliser mais afin de rétablir les normes de travail dans les administrations…..
    cette agente n’a pas été formé dans un école administrative comment sait elle que l’importance stratégique et sécuritaire de tel documents???

    Faut-il rouvrir les écoles d’administrations, Qui a pris la responsabilité de les fermer et fermer en parallele les ITE??

    Pourquoi dans ce bled l’adminstrateur et l’enseignant n’ont pas besoin de se former ou quoi?? dans ce cas on fait appeler des commerçants de fruits et legume pour delivrer des passeports et enseigner aux lycées..

  3. ici c’est un dépassement du rôle de la police..la police n’a pas le droit de tendre des pièges ou des souricière aux gens sinon elle devient elle même corruptrice..c’est comme un policier qui se déguise en voleur pénètre dans une enceinte de l’état et fait semblant de voler pour voir si le gardien faisait son travail..et si le gardien est un toqué et le massacre et le brise en mille morceau qui va prendre la responsabilité…???
    Non le contrôle des travailleurs a l’intérieur des enceintes doit être codé et les opérations de contrôle bien établis..c’est le directeur qui veille sur la bonne marche et c’est lui d’opérer des contrôle interne et tendre dans le cadre de l’opération des pièges et souricière interne …si on arrive jusqu’a ce qu’une femme le fasse de l’extérieur c’est que l’administration est dans un état avancée de pourrissement..le directeur sera remis devant le juge administratif et la direction fermé pendant 3 mois pour complément d’enquête…dans ce cas toute l’administration de cette mairie qui passeront devant le juge pas seulement cette agente…et puis comment se fait il qu’une administration aussi sensible et aussi stratégique ici le cas de délivrance de résidence est géré par l’intermédiaire d’agent et non d’employés très bien formé et hautement diplômé qui ont un statut d’employés de l’administration…
    Comment tu recrute un agent sans diplôme pour l’écraser afin qu’il t’obéisse et lorsqu’il est piégé de l’extérieur tu le laisses seul en face de la justice civile ?? C’est quoi ce manque d’honneur ….chez les anciens Algériens de l’époque coloniale on appelle ce genre d’homme de Rkhisse …

    1. Rien n’indique que c’est la police qui a tendu la souricière mais bien la personne en question qui a porté plainte avec preuve à l’appui du numéro de série.

Comments are closed.