UN ALGÉRIEN PARMI LES 100 INVENTEURS LES PLUS PRODUCTIFS EN 2012……

inventeur Algérien Belgacem Haba

Monsieur Belgacem Haba (Au milieu)

La fuite des cerveaux n’est pas un ‘fléau’ propre à l’Algérie, mais son ampleur chez-nous, frappe les esprits. Pour certains intellectuels et universitaires jeunes et brillants, l’attirance vers l’étranger est purement liée à des exigences matérielles plus avantageuses, mais pour d’autres, je ne crois pas que ça soit le cas ; c’est surtout pour satisfaire ce besoin fondamental de se sentir utile tout en travaillant dans un environnement plus favorable et dans des conditions plus saines… ???
On peut prendre comme exemple, les centaines de milliers de jeunes coréens, malaysiens et surtout chinois qui étudient dans les pays occidentaux et qui finissent par retourner dans leurs pays consécutifs à la fin de leurs études, pourtant ils abandonnent des salaires très importants …Pourquoi pas nos cerveaux…?? Eh bien ; parce que les autres chez eux, ils exercent pleinement leurs métiers et perçoivent la satisfaction de concourir au progrès de leur pays, tout en participant à la prise de décision publique et à l’élaboration de stratégies pour le redressement au sein de leur pays, chose qui est inexistante chez nous, car nous baignons encore dans la médiocrité, la corruption, le clanisme, le régionalisme…etc… !! Les scandales de l’UDL ne sont qu’un petit échantillon du grand laboratoire à l’échelle nationale.
Il faut l’avouer que la situation actuelle dans notre pays, n’est en général, pas prometteuse pour les scientifiques Algériens résidant à l’étranger pour rentrer au bercail. Ces derniers éprouvent le besoin d’un environnement légal assurant, entre autres, la protection de leurs travaux, comme ils ont besoin de savoir que leurs travaux peuvent faire l’objet d’investissements sérieux et ne restent pas dans les tiroirs des bureaux ou dans les boîtes d’archives. Autrement dit il faut un environnement socio-économique et légal opportun à l’investissement et à la création….. !!! Le statut du partenaire dormant qui nous est imposé d’une manière ou d’une autre, n’est il pas un handicap ..??
Tout compte fait l’Algérie est en train de former une élite pour l’étranger qui lui coûte les yeux de la tête, et l’état ne fait rien pour garder soigneusement l’élite qu’il a formée, par conséquent, on assiste impuissant à un véritable saignement cérébrale….. !!!

Mme H.C

Belgacem Haba, scientifique algérien établi aux Etats-Unis vient d’être classé parmi les cent inventeurs les plus productifs au niveau mondial ayant déposé des brevets aux Etats-Unis au cours de l’année 2012.
C’est à la quarantième position que M. Haba a été classé avec 66 brevets pour la seule année 2012. Le classement a été effectué par Advameg,Inc, organisme spécialisé dans la gestion de données basé dans l’Illinois (Etats-Unis). Interrogé par l’Econews au sujet du nombre total de brevets détenus par lui, M. Haba nous dira que ce nombre a atteint dernièrement les 657 brevets classés en 244 familles de brevets.
Dans le classement des cent inventeurs les plus productifs ayant déposé des brevets aux Etats-Unis, il y a, bien évidemment des Américains, mais aussi des Japonais, des Canadiens, des Taïwanais et des Sud-Coréens, en plus d’un Finlandais et de l’Algérien Belgacem Haba.
M. Haba, spécialisé dans les domaines de l’électronique et de la microélectronique est aujourd’hui connu à travers le monde et tout particulièrement au Japon et aux Etats-Unis où il a obtenu la plupart de ses brevets d’invention.
Originaire de la Wilaya d’El oued, Belgacem a fait l’université Haouari Boumédiène d’Alger, pendant les années 1980, avant de se rendre aux Etats-Unis pour poursuivre ses études et ensuite travailler dans un centre de recherches. Au début des années 1990, il revient en Algérie pour enseigner à l’université de Biskra.
A cette époque la situation du pays était devenue instable. Après trois mois à l’université, il sera contacté par le centre de recherches de la firme japonaise NEC. Il y travaillera pendant six ans dans le domaine des applications du laser en microélectronique. La firme japonaise impose à ses chercheurs une invention tous les trois mois. Un défi que Belgacem a relevé avec succès.
En 1997, il se rend une nouvelle fois aux Etats-Unis pour travailler au sein de la compagnie Rambus. Il y participe à la mise au point des Playstation 2 et 3 pour la partie Hardware. Il sera, en outre, connu dans le domaine de la miniaturisation des caméras destinées aux téléphones portables.
Il y a quelques années, il a créé le site www.algerianinventors.org, un site qui répertorie les inventeurs algériens à travers le monde avec pour objectif de les mettre en contact.
En 2009, il a été l’un des fondateurs de l’Algérien Start Up initiative (ASI), une sorte d’association regroupant des scientifiques algériens basés à la Silicon Valley et qui ont lancé un concours au profit des jeunes algériens créateurs d’entreprises spécialisées dans le domaine technologique.
Haba nous confie que l’un de ses rêves les plus chers est d’assurer le transfert de technologies vers l’Algérie à travers la création d’un centre de recherches capable d’accueillir les compétences algériennes de l’étranger et de faire profiter le pays de leur expérience.

Par Ahmed Gasmia

Proposé par Mme H.C


le 12 novembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
12 novembre 2013

11 Commentaires pour “UN ALGÉRIEN PARMI LES 100 INVENTEURS LES PLUS PRODUCTIFS EN 2012……”

  1. nabta

    Pour qu’un chercheur reste en Algérie, il faut qu’il en procède aussi un cœur qui sort de l’ordinaire, un cœur qui doit supporter un milieu plein de malicieux et de poseurs de battons, et vivre comme un sdf à coté de mahalettes du chef de tribu, désertés et envahis par les ordures et fréquentés par les voyous, quel grand cœur doit avoir ce chercheur!!

  2. zalamite

    Les inventeurs obéissent aux règles du football. Un bon jouer hors paire ne fera jamais gagner une équipe. C’est une individualité. Pour lancer l’économie nationale basé sur le développement et non le slogan vide de la recherche suppose ne pas former une équipe de football mais avant tout faire la demande d’entrer dans les champs de bataille. Comme il faut faire une demande a la fifa pour entrer dans la compétition l’Algérie doit aussi faire sa demande a l’OMC pour entre dans la compétition ensuite faire sa demande pour entrer dans la compétition de l’invention et des innovations.
    Et puis détromper vous la majorité de nos soit disant chercheurs a l’étranger ne sont pas au niveau qu’on croit les attribué car eux aussi sont hors jeux de la compétition. Ça ne veut pas dire etre chercheur innovant en occupant une chaise derrière un bureau dans une salle sur laquelle est accolé ‘’labo de recherche’’.. en europe comme aua canada on cherché des bouc émissaires pour avoir le budget. Le pauvre miskine algériens ou marocain ne sert que d’alibis. On lui donne 1500$ pour son nom et ils prennent le reste du budget. Ce système existe aussi chez nous pas loin de vous a sidi bel abbes.. le directeur de labo ne reçoit rien. Tout le budget de fonctionnement est entre les mains du grand Manitou. Ils achètent de ce qu’il veut et ce qu’il veut. C’est pourquoi des tonnes d’appareil et de matériel jonchent les payasses dans les labos. Si tu entre par surprise dans ces labo tu trouvent ces appareille ces pauvres appareilles entassé dans un coin et les payasse sont utilisées pour faire des TD..une vidéo de pH-mètre et un voltmetre. Un étudiant en science et technologie n’ont jamais touché un pH-mètre ou un multimètre on l’appelle aussi voltmètre. lorsque l’Algérie cesse le mensonge et le maquillage ce jour la enfin on va finalement entrer dans la compétition international. Celui vaudra un clou le vaudra et celui qui vaudra une lanterne brillera sur le pays par son travail. Cessez le mensonge..Démaquillez-vous. Soyez vous-même, déclarez votre ignorance affronter le voyou et lui donner un coup de pieds dans le derrière.
    Le développement est très facile c’est 3 fois rien. L’algerien est très intelligent il apprend très vite c’est des testes que j’ai fais durant plusieurs années en analysant les étudiants. Dommage ils sont tombés entre les mains de chercheur de salaire. Des misérables qui cherchent un petit salaire dans un petit coin. ‘’hchicha talba m3icha’’. Pourvus qu’on lui laisse tranquille. L’état doit donc faire le partage ceux qui veulent une hchicha la prennent et reste chez eux et ceux qui veulent prendre en charge les jeunes qu’ils occupent les postes en fracassant ces vaux rien…il ya le fait notoire uou un enseignant qui ne sait ni lire ni former une phrase correcte lança un cendrier sur le visage de son collègue parce que celui-ci voudra un jour relever un peu le niveau en lançant un journal scientifique pour la wilaya. Tout les vaux rien commencent a hurler comme si le derrière se senti pousser une queue. Les gens avaient peur de ce journal. Car pour éditer il faut savoir enfin écrire une petite phrase correcte. Voila pourquoi la nomencaltura politique universitaire en laissant le syndicat a finit par interdire l’introduction de module de langue française en première années. Ils veulent maintenir l’étudiant dans l’arabe afin que l’étudiant ne sait pas est ce que cet enseignant parle des françaises ou autres choses. ‘’ils montrent leurs bras en face des étudiants démunis de langue française’’ c’est de la bassesse…
    Voila un peu le constat. La situation nécessite l’abondant du maquillage et du mensonge…..

  3. jawad

    Tout un processus (l’Histoire dira peut-être un jour s’il a été prémédité ou pas) a fait que les choses aboutissent, malheureusement, à cette catastrophe qu’est la fuite des cerveaux. Aujourd’hui, la partie se joue au niveau des décideurs. Et ces décideurs (compétents ou pas; intègres ou non), c’est nous-mêmes qui les avons choisis (élus). Nos choix devraient être alors remis en question. Notre propre vision des choses doit donc changer. On le sait: tant qu’on n’aura pas procédé à un changement, le résultat restera le même. Les Intellectuels, où qu’ils soient, sont appelés à contribuer à la sensibilisation du citoyen lambda à propos de cette question du changement. Le citoyen lambda constitue la majorité; s’il est suffisamment éclairé, il peut faire basculer les choses vers le positif. «Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous !» disait Gandhi.
    Bonne fin de soirée!

    • le cygne

      Salam Mr Jawad…! Excusez-moi, mais pour une fois, je ne suis pas d’accord avec vous sur un point bien précis..!! C’est lorsque vous dites: “Et ces décideurs (compétents ou pas; intègres ou non), c’est nous-mêmes qui les avons choisis (élus). Nos choix devraient être alors remis en question..”,… je regrette, mais on n’a jamais rien choisi et ce depuis 1962….! Tout a été imposé à la ‘populace’ d’une manière ou d’une autre, par un satellite ou un autre, par une télécommande ou une autre…..donc ce sont les décideurs qui doivent remettre en question leurs choix relatifs aux systèmes de gestion et de gouvernance….! Espérons que cette fois-ci, c’est la bonne…! On a le droit de rêver tout de même…! Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir…! En attendant le saignement continue…!

      ” Inna Allaha La Youghayrou Ma Bi 9awmin Hatta Youghayrou Ma Bi Anfoussihim…”

      • jawad

        Salam Madame! Il n’y a pas lieu de s’excuser. Un point de vue différent, pourvu qu’il soit sincère, est toujours le bienvenu. Nos ancêtres disaient: «une bonne idée est telle un bœuf: pour la tenir, il faut se mettre à plusieurs».

        En écrivant la phrase que vous avez citée, je pensais aux assemblées populaire, de wilaya et communale. Lorsqu’on traite du sujet de la fuite des cerveaux, je ne sais vraiment pas comment les décharger de leur grosse part de responsabilité.

        Bonne fin de soirée, Madame! C’est toujours un plaisir pour moi de vous lire.

  4. Abassia

    Oui, une véritable saignée à l’échelle universelle, cette fuite de ces cerveaux?? Oui, quel
    Imaginez ce qu’a trouvé l’ex ministre de l’enseignement supérieur pour les rapatrier ??? Il leur a proposé le même salaire que celui donné sous ces cieux développés ainsi que le logement , bref tout?? Mais est ce suffisant pour les faire revenir??? Que nenni!!!! POURQUOI??? Et c’est parce qu’ils leur manquent l’ESSENTIEL: 1-d’abord l’environnement pour faire de la vraie recherche scientifique, pas le bricolage actuel.
    2- la considération, l’attention particulière que mérite cet élite car elle contribue au développement socio-économique de son pays.
    Cependant tout ce faste financier proposé à ces derniers est une gifle sanglante et de mépris pour ceux et celles qui sont retournés au bercail et qui travaillent avec de mauvaise conditions

  5. 21Grammes

    Les cerveaux n’ont pas de place dans une république “ânanière”.

    • le cygne

      Pourquoi….??? Pourtant l’âne de la CNAS est devenu très célèbre….!!! Qu’est- il devenu….??? Il a sûrement dû mette en place une association pour défendre le droit des ânes ainsi que les ânes qui se prennent pour des Coqs….!!! Bref.!! C’est vraiment dommage que Mr Haba B. soit debout entre deux étrangers………alors qu’il aurait été mieux dans son pays si seulement……..????????????!!!
      je le répète,l’Algérie est en train de former une élite pour l’étranger qui lui coûte les yeux de la tête, et l’état ne fait rien pour garder soigneusement et jalousement l’élite qu’il a formée…..! Une véritable hémorragie cérébrale…! Quel Gâchis…!

      • Memoria

        Constats dérisoires de Mr Gasmia et Mme HC sur la complicité des gouvernements successifs et particulièrement du MAE pour ester en justice ces gens qui ont rompu des contrats avec l’Etat Algérien depuis la fin des années 60 à ce jour…Pourtant le droit international privé est compétent et imprescriptible pour ce genre de litige.Pourquoi le pouvoir politique n’a pas esté ces gens là !La réponse est simple: ce fût une purge réfléchie pour avoir l’Agora libre et les richesses avec ! Staline n’aurait pas mieux fait !Doit-on considérer cela comme de la mauvaise gestion des ressources humaines ou de l’intelligence économique avec l’ennemi ?
        J’espère que Mr Haba ne fait pas partie du lot !
        Quand aux “scandales de l’UDL”,peut-on considérer scandale ce qui n’a pas été este en justice ?
        Je crois aussi qu’il aurait mieux fallu parler de république dattière que bananière ou cet âne qu’on veut rendre icône de la mémoire orale locale !

        • le cygne

          Les faire revenir…??? Eux qui voulaient s’en débarrasser…. et vous devez sûrement savoir pourquoi.. ?? Même ceux qui sont revenus (avant de quitter une deuxième fois), qu’est ce qu’ils leur ont offerts…?? D’occuper des bureaux poussiéreux sous la hiérarchie d’un chef qui n’a même pas le certificat d’étude..!! Quel langage allaient-ils pouvoir utiliser pour se comprendre.?!

          L’ENIE qui veut se lancer dans l’électronique et la micro-électronique…etc… ne fera-t-elle pas mieux de contacter cet éminent chercheur Mr Haba….pour une éventuelle coopération…ou je ne sais quoi… ???!!! On a le droit de rêver Non…!!!! Oui, les firmes étrangères sont plus bénéfiques pour….. ????!!!!! C’est la grande vadrouille Grand frère… !

          Quant au MAE et ses déboires au fil du temps…n’en parlons pas…!!! Cela ne veut pas dire que le citoyen lambda ignore tout leur cirque…! Pôvre Algérie, elle n’a pas eu de chance avec ses propres enfants…!!!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00